Bada # 71 : Si c’est pour la Culture, on a déjà donné (10) ... avec Françoise Lax,agent d’artistes (27 janvier 2021)
Play • 27 min

La série de France2 10 pour cent a mis sous les projecteurs un métier qui, jusque là était inconnu ou fantasmé. Si presque tout y est vrai, presque tout n’y est vrai que pour…10% des « talents » et de celles et ceux qui les représentent. Comment les choses se passent-elles pour l’ordinaire des acteurs, des scénaristes, des réalisateurs ? Comment s’établissent et se maintiennent (ou pas) les contacts entre Françoise Lax et celles ou ceux qu’elle a dénichés ou qui sont venus à elle ? 

New Deal
New Deal
Slate.fr
Joe Biden parviendra-t-il à abolir la peine de mort aux États-Unis?
«Éliminer la peine de mort», c'est l'une des promesses de campagne du président des États-Unis, Joe Biden. Mais la complexité du système américain pourrait toutefois restreindre ses ambitions. Cette semaine dans New Deal, nous abordons un sujet sensible et controversé: la peine de mort. En 2019, Trump a mis fin au moratoire sur les exécutions fédérales en place depuis 2003. Fervent défenseur de la peine capitale, le 45e président restera dans l'histoire des États-Unis pour la série d'exécutions de treize condamnés marquant la fin de son mandat. Biden, quant à lui, a clairement exprimé son opposition à la peine capitale dans son programme, en phase avec son image de catholique compassionnel, et va remettre en place le moratoire sur les exécutions fédérales. Mais peut-il aller plus loin, jusqu'à abolir la peine de mort? Qu'en pense l'opinion publique? Et où en est le pays dans sa guerre contre le crime? Slate.fr s'est associé à la newsletter «Time to Sign Off» (TTSO) et à l'Institut français des relations internationales (IFRI) pour suivre l'actualité politique américaine et proposer tous les mercredis le podcast New Deal, avec Laurence Nardon, responsable du programme Amérique du Nord de l'IFRI, et cette semaine Christophe Carron, directeur des rédactions de Slate.fr. Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook. Générique: «Cutting It Close», de DJ Freedem
17 min
C dans l'air
C dans l'air
France Télévisions
DETTE, ÉPARGNE, IMPÔTS : QUI VA PAYER LA NOTE ? – 27/02/2021
DETTE, ÉPARGNE, IMPÔTS : QUI VA PAYER LA NOTE ? – 27/02/2021 _Invités :_ JEAN-MARC VITTORI Éditorialiste – « Les Échos » BÉATRICE MATHIEU Rédactrice en chef – « L’Express » PHILIPPE DESSERTINE Directeur de l’Institut de Haute Finance ANNE-SOPHIE ALSIF Cheffe économiste au Bureau d'informations et de prévisions économiques Les jours passent et la dette « Covid » s’allonge. Elle s’élève désormais à près de 150 milliards d’euros. Chômage partiel, prêt garanti par l’État (PGE)… Le gouvernement français continue de soutenir les entreprises et les salariés, le fameux « quoi qu'il en coûte » d’Emmanuel Macron. Certains économistes comme Thomas Piketty demandent l’annulation de cette dette pendant que d’autres, comme François Bayrou, proposent de la rembourser plus tard. Une autre proposition s’immisce dans le débat : taxer l’épargne réalisée par les Français pendant la crise. Car selon la Banque de France, les Français auront épargné comme jamais en 2020 pour atteindre un total de 200 milliards d’euros. Habituellement, ils épargnent entre 100 et 130 milliards. Et les entreprises dans tout ça ? À l’instar des complémentaires santé, les entreprises de la grande distribution pourraient, elles aussi, être taxées pour faire face au coût de la pandémie. Sur BFMTV, le PDG de Carrefour, Alexandre Bompard, s’est opposé à l’idée d’une contribution exceptionnelle, qu’il juge « malvenue ». Quoiqu’il en soit, la question du remboursement risque d’être l’un des sujets majeures des prochaines élections présidentielles. En attendant la reprise économique, certaines entreprises ont recours au prêt de main d’oeuvre. Alors que certaines entreprises tournent au ralenti, d’autres manquent de bras. Des employeurs ont alors décidé de prêter leurs salariés plutôt que de recourir au chômage partiel. C’est le cas dans le transport routier : « une bourse d'échange de personnel » est disponible en ligne permettant ainsi à 400 chauffeurs poids lourds d’être mis à disposition pour des missions temporaires. De l’autre côté de l’Atlantique, le vaste plan de relance voulu par Biden et qui s’élève à 1 900 milliards de dollars, a été approuvé par la Chambre des représentants ce samedi 27 février. Il doit maintenant être examiné par le Sénat américain. Mais ce plan ne fait pas l’unanimité : les républicains dénoncent des mesures trop coûteuses et mal ciblées. Parmi elles, la hausse du salaire minimal horaire à 15 dollars a finalement été retirée du projet de loi. Certains économistes américains s’inquiètent d’une telle injection d’argent dans l’économie américaine. Ils craignent notamment le retour de l’inflation qui provoquerait en réaction une hausse des taux d’intérêt. Comment faire pour rembourser la dette « Covid » ? Comment les employeurs s’organisent-ils pour faire tourner leurs entreprises malgré la crise ? En quoi consiste le vaste plan de relance américain proposé par Joe Biden ? Diffusion : du lundi au samedi à 17h45 Rediffusion : du lundi au vendredi vers 23h40 Format : 65 minutes Présentation : Caroline Roux et Axel de Tarlé Réalisation : Pascal Hendrick, Jean-François Verzele, Jacques Wehrlin, Nicolas Ferraro et Benoît Lemoine Productions : France Télévisions / Maximal Production Retrouvez C dans l'air sur France.tv Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
1 hr 5 min
Comprendre le monde
Comprendre le monde
Pascal Boniface
Comprendre le monde S4#24 – Ahmet Insel – "Quo vadis Erdoğan ?"
Ancien éditorialiste du journal Cumhuriyet en Turquie, Ahmet Insel n’a pas pu retourner en Turquie depuis 4 ans, suite à l’arrestation et l’emprisonnement de ses collègues journalistes par le régime. Cet économiste et politologue, ancien enseignant à Paris 1, revient sur l’évolution de la pratique du pouvoir par Erdoğan qui, de démocrate-conservateur, dérive graduellement vers l’autoritarisme et la répression. Une dérive qui est en partie la conséquence des évènements extérieurs, qu’il s’agisse de la candidature avortée à l’Union européenne, des révoltes arabes ou de la guerre civile syrienne. Ahmet Insel rappelle néanmoins que des poches de liberté, dans un pays où la tradition démocratique et l’attachement au vote sont bien ancrés, persistent, et que l’espoir n’est pas vain, en témoignent les résultats des élections municipales à Istanbul et Ankara. Voyage, en sa compagnie, dans la Turquie d’Erdoğan. Pour aller plus loin : 📰 • 2020 : quel bilan de la politique extérieure de la Turquie ? D.Billion : https://bit.ly/3bDppdA 📚 • Géopolitique des mondes arabes : https://bit.ly/3slHzYb 🎥 • Bras de fer Macron/Erdoğan : https://youtu.be/YCFwMu_iJO0 🔎 • Observatoire de la Turquie et de son environnement géopolitique : https://bit.ly/3aMeDm4 ➡️ Disponible sur Spotify, Deezer, Youtube, l'app Podcast, I-Tunes, iris-france.org, Mediapart et mon blog.
31 min
More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu