La Story
La Story
Oct 21, 2020
Le cacao, épisode 1 : matière première d’élections en Côte d’Ivoire
18 min

Dans « La Story », le podcast d’actualité des « Echos » Pierrick Fay et Etienne Goetz expliquent pourquoi le cacao est un sujet central dans la campagne présidentielle en Côte d’Ivoire alors que le président Alassane Ouattara brigue un troisième mandat contesté.


La Story est un podcast des « Echos » présenté par Pierrick Fay. Cet épisode a été enregistré en octobre 2020. Rédaction en chef : Clémence Lemaistre. Invité : Etienne Goetz (journaliste au service Marchés des « Echos »). Réalisation : Willy Ganne. Musique : Théo Boulenger. Identité graphique : Upian. Photo : SIA KAMBOU/AFP. Sons : Africa 24, France 24, Africanews, RFI, TF1.

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Comprendre le monde
Comprendre le monde
Pascal Boniface
CLM S4#12 – Cécile Duflot - "Réduire la pauvreté, protéger le climat : un même combat"
En tant que directrice générale de l'ONG Oxfam France, Cécile Duflot nous explique, à travers des exemples précis, comment le dérèglement climatique et l'augmentation des inégalités sont foncièrement liés, et donc comment la lutte contre ces deux phénomènes doit nécessairement se faire conjointement. Des enjeux qu'il faut également envisager à travers le prisme des inégalités femmes/hommes, des discriminations raciales, mais également de la crise sanitaire que nous traversons. Pour aller plus loin : 📰 • « Désormais, le monde entier perçoit que les inégalités croissent » - P. Boniface : https://cutt.ly/yg8NRO9 📚 • RIS 118 : 2020-2030 : les défis de la décennie : https://bit.ly/3lUEqfj • RIS 119 : La géopolitique par le genre : https://bit.ly/36tvCXd • Fraude fiscale et paradis fiscaux - Éric Vernier : https://cutt.ly/ig8Mr75 🎥 • Géopolitiques de Nantes : https://bit.ly/32Pi8nI • Multilatéralisme, climat, inégalités : penser les mondes qui viennent : https://cutt.ly/3g8Nhzc 🎧 • CLM S4#11– Erik Orsenna - "Les grands défis du monde de demain" : https://bit.ly/3kLfbu9 • CLM S2#14 - Bastien Alex - "Dégradation climatique : les États à la traîne ?" : https://bit.ly/2IPcVW3 Disponible sur Spotify, Deezer, l'app Podcast, I-Tunes, Youtube : https://bit.ly/3pFRIOM, iris-france.org, Mediapart et mon blog.
27 min
Le Nouvel Esprit Public
Le Nouvel Esprit Public
Philippe Meyer
Mesure pour mesure(s) / ASEAN, l’encerclement par la Chine / n°168 (22 novembre 2020)
Le reconfinement du 30 octobre et ses mesures de toutes sortes a provoqué de nombreuses polémiques. Alors que les librairies, les boutiques de vêtements et les commerces de jouets sont qualifiés de non-essentiels et fermés,les grandes surfaces demeurent ouvertes à condition d’empêcher l’accès à leurs rayons de livres, de vêtements et de jouets. Les plateformes en ligne regorgent de commandes et les polémiques se concentrent sur Amazon dont les profitsconnaissent une très forte croissance alors qu’elle échappe à la condition fiscale commune. Le ministre de l’Économie s’est flatté d’avoir obtenu que la plupart des plateformes repoussent d’une semaine les ventes promotionnelles dites duBlack Friday. La Fédération du commerce et de la distribution a accepté cet arrangement auquel Amazon France a souscrit. Plusieurs maires ont signé des arrêtés autorisant l’ouverture de commerces fermés par le gouvernement. Les groupes de la grande distribution, contraints de mettre sous le boisseau leurs rayonnages de produits non essentiels connaissent une baisse d’activité. Ilsrecourent désormais massivement au chômage partiel : les services territoriaux du ministère du Travail ont reçu 208.600 demandes en deux semaines, avec quelque 15 000 requêtes quotidiennes contre 3.000 les semaines précédant le reconfinement. Dans ce contexte, l’opposition juge le plan de relance de 100 milliards d’euros « mal calibré », « trop tardif » et « insuffisant pour protéger les plus fragiles ». Le Medef estime les mesures destinées aux entreprises souvent trop compliquées et selon le Cédétiste Laurent Berger « il manque des mesures qui aident la demande des foyers les plus modestes ». La grogne a également sévi leweek-end dernier chez les catholiques qui se sont mobilisés devant les parvis des églises d'une vingtaine de villes en France pour réclamer le retour des messes publiques, quand certains évêques et d'autres fidèles appelaient à la patience. Le Premier ministre a annoncé qu’il ne réautoriserait pas les messes en public avant le 1er décembre, par crainte de contaminations en masse.  Enfin la discussion du projet de loi sur la Sécurité globale à l’Assemblée nationale a débuté le 17 novembre dans un climat tendu. Si le renforcement des polices municipales et l'encadrement de la sécurité privée font plutôt consensus, plusieurs failles ont été ouvertes par le volet sur la protection des forces de l'ordre. L'article 24, qui rend passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende le fait de diffuser « dans le but qu'il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, l'image du visage ou tout autre élément d'identification d'un agent de la police nationale ou de la gendarmerie nationale » a suscité depuis son examen en commission des lois, il y a trois semaines, les blâmes de la Défenseure des droits Claire Hédon, puis ceux des sociétés de journalistes, avant la semonce, le 16 novembre, du Conseil des droits l'homme des Nations unies et, in fine, le ministre de l’Intérieur a dû annoncer qu’il reverrait sa copie. *** ASEAN L’Encerclement par la Chine          Quinze pays d'Asie et du Pacifique ont signé le15 novembre un important accord commercial, promu par la Chine, à l'occasion de la clôture d'un sommet virtuel de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean).Il vise à créer une gigantesque zone de libre-échange entre les dix Etats de l'Asean – Indonésie, Thaïlande, Singapour, Malaisie, Philippines, Vietnam, Birmanie, Cambodge, Laos et Brunei – avec la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Ce Partenariat régional économique global (RCEP) devient l'accord commercial le plus important au monde. Ilreprésente 30 % du Produit intérieur brut (PIB) mondial et un marché de 2 milliards d'habitants. Il se classe devant les États-Unis (24,2 % du PIB mondial, 327 millions d'habitants) et devant l'Union européenne (22,1 %, 512,3 millions d'habitants).        L'accord prévoit une élimination de 90 % des tarifs douaniers entre pays membres et des règles communes pour la propriété intellectuelle, mais exclut tout ce qui touche à la protection des travailleurs et à l'environnement. Il « consolide les ambitions géopolitiques régionales plus larges de la Chine autour des « nouvelles routes de la soie » », analyse Alexander Capri, professeur à la Business School de l'Université Nationale de Singapour. L'Inde, qui compte 1,4 milliard d’habitants devait également rejoindre ce pacte commercial sans précédent mais a décidé l'an dernier de s'en retirer par crainte de voir des produits chinois à bas prix envahir son marché. New Delhi a toutefois la possibilité de rejoindre l’accord plus tard.         Cet accord commercial, dont l'idée remonte à 2012, est considéré comme la réponse chinoise à une initiative américaine : Barack Obama qui redoutait la montée en puissance de cette influence chinoise, avait poussé, avec Tokyo, à la création, sans Pékin, d'un autre accord de libre-échange baptisé « le Partenariat transpacifique », dont l'administration Trump a décidé de se retirer en 2017.         Ce Partenariat régional économique global est un pas de plus vers le déplacement de l’économie mondiale vers l’Asie, qui en 1950 représentait (Inde comprise) 25% de la production mondiale et en 2050 en représentera 60%.  La signature de cet accord intervient dans un contexte de forte crise économique en raison de l'épidémie de Covid-19 pour les dix membres de l'Association des nations du sud-est asiatique (ASEAN).        Selon les calculs de Bloomberg les économies non libérales (largement administrées par l’Etat) qui représentaient 12% du PIB mondial en 2000 en représenteront 43% en 2050 (tandis que la part de l’Occident passera de 57% à 33%). Des économies insensibles aux aspects sociaux et environnementaux (tous deux exclus de l’accord signé le 15 novembre à Hanoï)et non démocratique. Bloomberg prévoit que la part des pays démocratiques dans le PIB mondial qui était de 86% en 2000, attendra 60% en 2050.
1 hr 5 min
C dans l'air
C dans l'air
France Télévisions
Macron face au ras-le-bol des Français 23-11-20
Macron face au ras-le-bol des Français  23-11-20 _Invités_ BRUNO JEUDY Rédacteur en chef du service politique de « Paris Match » ANNE ROSENCHER Directrice déléguée de la rédaction de « L’Express » SOPHIE FAY – En duplex Journaliste au service économie de « L’Obs » JÉRÔME FOURQUET – En duplex Directeur du département Opinion de l’Institut de sondages IFOP Ce mardi, à 20h, Emmanuel Macron s’exprimera pour évoquer « un allègement progressif des contraintes » du confinement. Un discours très attendu alors que l’on observe un ralentissement de l’épidémie en France. 13 157 nouveaux cas ont été recensés au cours des dernières 24 heures. Un besoin de clarté pour les Français. « Rien n'est pire que l'incertitude et l'impression d'une morosité sans fin », a déclaré le président de la République au JDD ce dimanche 22 novembre. « Il faut de la cohérence, de la clarté, un cap. Savoir ensemble où nous allons et comment y aller. C'est difficile, car la pandémie est par essence imprévisible et mondiale. Mais c'est la clé de la confiance, qui elle-même est la clé du succès », a-t-il poursuivi alors que la population commence à s’impatienter. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a d’ailleurs évoqué trois échéances concernant l’allégement : un première étape fixée au 1er décembre avec la réouverture notamment des petits commerces, un second point d’étape à la mi-décembre, juste avant les congés de fin d’année, dans le but de permettre à nouveau les déplacements entre les régions. Enfin, une troisième échéance se fera au mois de janvier avec une éventuelle réouverture pour les bars, cafés et restaurants. Le porte-parole a précisé que ces aménagements seront adaptés au regard « de l’évolution sanitaire et des risques liés à certaines activités ». L’attestation dérogatoire de déplacement, elle, restera en vigueur après le 1er décembre et aucune information n’a encore été donnée au sujet des lieux culturels et de cultes. Une France divisée en deux. D’un côté, il y a ceux qui, malgré le confinement, s’en sortent bien : du télétravail, un salaire conservé et même la possibilité d’épargner l’argent qui n’est plus utilisé dans les loisirs. De l’autre côté, une France délaissée, composée d’artisans ou de commerçants, qui subissent de plein fouet la crise économique liée au Covid. Leur activité étant suspendue, ils perdent de l’argent et ne bénéficient pas ou peu d’aides suffisantes. Ils sont nombreux à demander plus de soutien de la part de l’État. Alors que les premières vaccinations sont attendues avant la mi-décembre aux États-Unis, la France doit se mettre en ordre de marche. Comment la vaccination va-t-elle s’organiser dans l’Hexagone ? En Allemagne, le pays a déjà anticipé : des gymnases et autres salles de spectacle ont été réquisitionnés pour accueillir les patients. À Berlin, 6 grands centres sont déjà mobilisés. Idem en Espagne : Madrid vient d’annoncer un grand plan de vaccination contre le Covid-19 pour protéger une grande partie de la population d'ici à l'été prochain. Quelles seront les principales annonces d’Emmanuel Macron ? Comment ce « déconfinement » par paliers va-t-il se mettre en place ? Les petits commerces vont-ils enfin pouvoir rouvrir leurs portes ? Comment la France se prépare à l’arrivée des vaccins ? Diffusion : tous les jours de la semaine à 17h45 Rediffusion : tous les jours de la semaine à 22h30 Format : 65 minutes Présentation : Caroline Roux et Axel de Tarlé Réalisation : Pascal Hendrick, Jean-François Verzele, Jacques Wehrlin, Nicolas Ferraro et Benoît Lemoine Productions : France Télévisions / Maximal Production Retrouvez C dans l'air sur France.tv Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
1 hr 4 min
Trump 2020
Trump 2020
Slate.fr
Malgré la victoire de Biden, le Parti démocrate doit reconquérir son électorat
Dans le dernier épisode de Trump 2020, nous nous interrogions sur l'avenir du Parti républicain après la défaite de Donald Trump. Cette semaine, nous allons voir ce qu'il en est du côté des Démocrates. Entre la sortie du premier tome des mémoires de Barack Obama, Une Terre promise, et la nomination ce mardi 17 novembre d'une dizaine de membres de l'équipe de campagne de Biden pour l'entourer à la Maison-Blanche, l'actualité démocrate est chargée. De qui sera constitué le cabinet présidentiel? Sait-on déjà quelles seront les priorités du président pendant ses cent premiers jours? Comment le Parti démocrate réagit-il face aux résultats de l'élection? Entre l'absence de vague bleue et le fait que Biden n'a pas remporté un succès massif auprès des minorités, quelles pourraient être les conséquences à long terme pour le parti? Pour suivre l'actualité politique américaine, Slate.fr s'est associé à la newsletter «Time to Sign Off» (TTSO) et à l'Institut français des relations internationales (IFRI) pour proposer tous les mercredis le podcast Trump 2020, avec Laurence Nardon, chercheuse à l'IFRI et spécialiste des États-Unis, et Romain Dessal, fondateur de TTSO. Pour en apprendre un peu plus sur le «vote latino» aux États-Unis, vous pouvez (ré)écouter l'épisode de notre podcast le Monde devant soi à ce sujet. Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: «L’inégalité du Collège électoral aux États-Unis: comment réparer la démocratie américaine?» (Soufian Alsabbagh, IFRI) Générique: «Ghost City (Saeptem Trump Remix)», de Dmitriy Diomores Photo: Roberto Schmidt / AFP
17 min
Sismique
Sismique
Julien Devaureix
Surveillance: le cas chinois - Séverine Arsène
La surveillance en Chine et quelles leçons en tirer ? Séverine Arsène est politologue et sinologue, chercheuse associée au médialab de Science Po et enseignante à la Chinese University de Hong Kong. Ses recherches portent sur la stratégie numérique de la Chine. Elle explore actuellement le fameux système de Crédit Social mis en place de manières diverses à travers des localités et administrations chinoises. La « surveillance » est un terme d’actualité, en particulier en France où la « loi sur la sécurité globale » a fait récemment couler beaucoup d’encre. Tous les États ont besoin de connaître leur population et les outils déployés pour identifier les citoyens, pour surveiller les allées et venues ou encore pour anticiper et gérer les risques sécuritaires. Mais à mesure que les outils de surveillance se sont perfectionnés et alors que la rhétorique sécuritaire revient sur le devant de la scène un peu partout dans le monde, il me semble intéressant de regarder de plus près ce qui se passe en Chine, pays qui a pris un peu d’avance sur tout le monde sur cette idée de contrôle de sa population. 3’ - A quoi sert la surveillance ? 8’ - Évolution de la surveillance en Chine 16' - Comment fonctionne la surveillance ? 22’ - Surveillance sur internet 29’ - Les objectifs de la surveillance 37' - Le système de crédit social  50’ - Notre peur de la surveillance  56’ - Le cas des Ouïghours 1’01 - Être vigilants Interview enregistrée le 24 octobre 2020   Retrouvez les notes détaillées sur le site officiel : https://sismique.fr *** Sismique est un podcast indépendant créé et animé par Julien Devaureix. Pour aider le podcast à grandir, abonnez-vous sur le site, parlez-en autour de vous et prenez le temps de laisser un commentaire et une note sur votre appli préférée (et de préférence sur Apple podcast) Vous pouvez aussi me soutenir via un don sur Tipeee : https://fr.tipeee.com/sismiquepodcast   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
1 hr 6 min
Le monde devant soi
Le monde devant soi
Slate.fr
Même en Europe, l'État de droit reste un concept fragile
En 2020, l'Union européenne a su par deux fois surmonter ses désaccords historiques: pour boucler un budget disputé entre pays «frugaux» et pays «gourmands», et pour signer un plan de relance de 750 milliards d'euros afin d'aider une économie bien mal en point en raison de la crise sanitaire. Tout se déroulait à merveille avant que deux pays membres sèment le trouble: la Hongrie de Viktor Orban et la Pologne de Mateusz Morawiecki ont ainsi bloqué le plan de relance et budget au prétexte que le versement de fonds communautaires est désormais conditionné au respect de l'État de droit. Pourquoi cette règle agace-t-elle les deux pays? Budapest et Varsovie sont-elles vraiment en position de force? Et la France, qui se pose en garante de l'État de droit, ne doit-elle pas faire son examen de conscience à l'heure où son gouvernement cherche à limiter la liberté de la presse et à imposer un projet de loi très critiqué sur le «séparatisme»? Réponses dans Le Monde devant soi un podcast hebdomadaire sur l'actualité internationale présenté par Christophe Carron, avec Jean-Marie Colombani, directeur de la publication de Slate.fr, Alain Frachon, éditorialiste au Monde spécialisé dans les questions internationales. Si vous aimez Le Monde devant soi, pensez à l'exprimer en nous donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous et en laissant vos commentaires sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Musique: «Believer (Saeptem LMDS MiniEdit)», Silent Partner
24 min
Code source
Code source
Le Parisien
Humiliations, soins à 10.000 euros... Pourquoi «l'ostéopathe des stars» Antonino Mercuri est accusé d'escroquerie
Antonino Mercuri n’est pas un ostéopathe comme les autres. Il se dit doté d’un « don exceptionnel », un magnétisme qui aurait même « prolongé » la vie de l’ancien président François Mitterrand. Parmi sa clientèle VIP, certains sont prêts à débourser plusieurs centaines d’euros par séance pour recevoir ses soins ésotériques. En 2018, le quinquagénaire est mis en examen pour « abus de faiblesse », « escroquerie », « exercice illégal de la médecine », et placé quelques mois en détention provisoire. Les enquêteurs le soupçonnent d’avoir mis en place un système très lucratif aux dérives sectaires. L’instruction en cours a recensé une cinquantaine de victimes, ruinées par le guérisseur. En novembre, quatre plaignantes décrivent dans Le Parisien un “gourou” exerçant une emprise psychologique sur ses adeptes. D’autres clients soutiennent au contraire Antonino Mercuri, qui est présumé innocent. Récit de Timothée Boutry et Jérémie Pham-Lê pour Code Source. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Clawdia Prolongeau - Production : Marion Bothorel et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Alexandre Ferreira - Musiques : François Clos, Audio Network - Identité graphique : Upian - Archives : TF1, RTL, TVFIL78.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
19 min
C'est ça l'Amérique
C'est ça l'Amérique
LA CROIX - Bayard Presse
En a-t-on vraiment fini avec Donald Trump ? – Interview de Claire Messud
Le podcast de LA CROIX sur l'Amérique de Donald Trump. En partenariat avec le programme Alliance–Columbia et French Morning. Si Joe Biden a gagné l’élection présidentielle américaine, Donald Trump a tout de même obtenu plus de 70 millions de voix. L’ère Trump, craint la romancière Claire Messud, n’est sans doute pas terminée. L’auteure de plusieurs romans à succès livre dans ce podcast sa vision des États-Unis et du rêve américain. ► Résumé de l’épisode : L’ère Trump touche-t-elle à son terme ou ne fait-elle que commencer ? Déclaré vainqueur de la présidentielle, samedi 7 novembre, Joe Biden doit être formellement investi à la tête des États-Unis le 20 janvier. L’équipe de campagne de Donald Trump cherche à contester les résultats provisoires de l’élection, mais peu de juristes considèrent que ses requêtes aboutiront. La performance des deux candidats a déjà été largement décortiquée, mais que dit-elle de l’état du pays aujourd’hui, en particulier le score très élevé obtenu par Donald Trump (plus de 70 millions de voix) ? Pour le dernier épisode de C’est ça l’Amérique, le correspondant de La Croix à New York Alexis Buisson a posé la question à l’écrivaine Claire Messud. Auteure de plusieurs romans à succès (Les Enfants de l’empereur, La Femme d’En Haut, La Fille qui brûle…), elle livre son regard de femme, d’Américaine et de "citoyenne du monde", sur cette élection pas comme les autres. ► À lire aussi sur le site et l'application du quotidien La Croix : ANALYSE – Aux États-Unis, le "trumpisme" survivra avec ou sans Trump LES FAITS – Présidentielle américaine : le pape François a félicité Joe Biden GRAND FORMAT – Broadway, 50 km et autant de visages du rêve américain CHRONIQUE – Les fissures de l’Empire ► Autres sujets et personnalités reçues dans "C’est ça l’Amérique" : Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie ; Joel Benenson, stratège des campagnes de Barack Obama et d’Hillary Clinton ; Raphaël Liogier, sociologue et philosophe ; Benjamin Haddad, membre du think tank Atlantic Council ; Célia Belin, chercheuse à la Brookings Institution ; Claude Grunitzky, journaliste fondateur de la plateforme média True Africa ; Roger Cohen, éditorialiste au New York Times ; Charlotte Thomas-Hebert, doctorante à la Sorbonne ; Bernard Harcourt, professeur de droit à l’université Columbia. ► Retrouvez sur le site de La Croix notre dossier spécial Élection présidentielle américaine 2020. CREDITS : Responsable éditorial : Christophe de Galzain. Interview, prise de son et montage : Alexis Buisson. Suivi de production : Célestine Albert-Steward. Création musicale et habillage sonore : Emmanuel Viau. Mixage : Stéphane Letur. Voix : Laurence Szabason. Identité graphique : Olivier Balez. Rédaction en chef : Jérôme Chapuis. C'est ça l'Amérique est un podcast original de LA CROIX - septembre 2020. En partenariat avec le programme Alliance – Columbia et ses partenaires (Sciences-Po, Polytechnique, La Sorbonne), et French Morning, le premier web magazine des Français d’Amérique.
20 min
Je t'emmène en Voyage
Je t'emmène en Voyage
Alex Vizeo
Là où personne n'est jamais allé pour enquêter sur les routes du cachemire, Victor Chevrillon
Pour la première fois internaute, je reçois un aventurier qui nous raconte son récit de voyage sur fond d’enquête. Victor Chevrillon se lance dans une aventure hors du commun et traverse la steppe Mongole pour comprendre les dessous de la (sur)production du cachemire. Cette laine rare et de très grande qualité grâce à ses propriétés, produite par des chèvres qui gambadent dans des kilomètres de steppes. Alors dis comme ça, ça me donne envie d’aller m’acheter une écharpe en cachemire direct! Sauf que je fais partis de cette génération, qui se pose de plus en plus de questions sur la provenance des produits que je consomme. Victor nous décrit dans ce podcast toutes les étapes de la chaîne de production du cachemire au plus près de son origine. Mais qu’en est il des répercussion sur l’écologie? Quelles sont les réelles pratiques de la traite des animaux et leurs conditions de santé? Quel virage prend l’économie mongole avec l'industrie du cachemire? Quels sont les effets non désirés sur l’écosystème de cette surproduction? Victor répond à toutes ces questions et nous raconte comment et pourquoi il a mené cette enquête hors du commun. Allez bonne écoute internaute! Si tu souhaites suivre Victor et acheter son livre: * Instagram : https://www.instagram.com/victorchevrillon/ * Facebook : https://www.facebook.com/victorchevrillonofficiel * Site internet : https://www.victorchevrillon.fr/ * Lien pour acheter le livre : https://www.lalibrairie.com/livres/les-routes-du-cachemire--enquete-sur-une-filiere-cousue-d-or_0-6803298_9791025205020.html UNE PETITE DÉDICACE DU PODCAST DANS TA STORY, c'est le genre de chose qui me fait toujours super plaisir !!....et qui donne du power pour continuer. Au plaisir de les voir et de les partager :) MON BLOG VOYAGE, pour retrouver tous mes conseils & astuces de voyage : https://www.vizeo.net Suis mes aventures sur les réseaux @ALEXVIZEO Linkedin : https://www.linkedin.com/in/alexvizeo Instagram : https://instagram.com/alexvizeo Youtube : https://www.youtube.com/user/vizeoproduction Tik Tok : https://www.tiktok.com/@alexvizeo Facebook : https://www.facebook.com/alexvizeo Twitter : https://twitter.com/alexvizeo Si tu as voyagé après avoir vu mes vidéos (ou si tu prévois de le faire) Laisse ton témoignage sur mon site : https://www.vizeo.net/livre-or-voyage
1 hr 12 min
More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu