Tech&Co
Tech&Co
Oct 21, 2020
L'intégrale de Tech & Co du mercredi 21 octobre
1 hr 10 min
Mercredi 21 octobre, Sébastien Couasnon a reçu Emmanuel Durand, PDG de Snapchat France, Alexandre Prot, cofondateur de Qonto, Arnaud Auger, directeur adjoint de BNP Paribas C.Lab Americas, Olivier Thierry, PDG de Qare, Sabrina Quagliozzi, correspondante BFM Business à New York, Damien Morin, fondateur de Mobile Club, et Elsa Trujillo, journaliste à BFM Tech, dans l'émission Tech & Co sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au jeudi et réécoutez la en podcast. BFM Business est la 1ère chaîne française d'information économique et financière en continu, avec des interviews exclusives de patrons, d'entrepreneurs, de politiques, d'experts et d'économistes afin de couvrir l'ensemble de l'actualité française et internationale. BFM Business vous propose aussi des conseils pour vos finances par des personnalités de référence dans les domaines du patrimoine, de l'immobilier ou des marchés financiers. Retrouvez tous les jours : Christophe Jakubyszyn, Faïza Garel-Younsi, Nicolas Doze, Hedwige Chevrillon, Jean-Marc Daniel, Anthony Morel, Guillaume Sommerer, Cédric Decoeur, Karine Vergniol, Grégoire Favet, Sébastien Couasnon, Emmanuel Lechypre, Benaouda Abdeddaïm, Stéphanie Coleau... BFM Business est disponible à la radio ainsi qu'en direct et en podcasts sur l'application BFM Business et le site : www.bfmbusiness.fr.
Good Morning Business
Good Morning Business
BFM
L'intégrale de Good Morning Business du mardi 1er décembre
Ce mardi 1er décembre, Sandra Gandoin et Christophe Jakubyszyn ont reçuEliane Lugassy, PDG et co-fondatrice de MonBuilding, Carole Juge-Llewellyn, présidente et fondatrice de Joone, Bris Rocher, président du Groupe Rocher, Frédéric Duponchel, PDG et co-fondateur d'Accuracy, Richard Viel, DG de Bouygues Telecom, et Bernard Arnault, PDG du groupe LVMH, dans l'émission Good Morning Business sur BFM Business. Retrouvez l'émission du lundi au vendredi et réécoutez la en podcast. Dans "Good morning business", Christophe Jakubyszyn,Sandra Gandoin et les journalistes de BFM Business (Nicolas Doze, Hedwige Chevrillon, Jean-Marc Daniel, Anthony Morel...) décryptent et analysent l'actualité économique, financière et internationale. Entrepreneurs, grands patrons, économistes et autres acteurs du monde du business... Ne ratez pas les interviews de la seule matinale économique de France, en télé et en radio. BFM Business est la 1ère chaîne française d'information économique et financière en continu, avec des interviews exclusives de patrons, d'entrepreneurs, de politiques, d'experts et d'économistes afin de couvrir l'ensemble de l'actualité française et internationale. BFM Business vous propose aussi des conseils pour vos finances par des personnalités de référence dans les domaines du patrimoine, de l'immobilier ou des marchés financiers. Retrouvez tous les jours : Christophe Jakubyszyn, Faïza Garel-Younsi, Nicolas Doze, Hedwige Chevrillon, Jean-Marc Daniel, Anthony Morel, Guillaume Sommerer, Cédric Decoeur, Karine Vergniol, Grégoire Favet, Sébastien Couasnon, Emmanuel Lechypre, Benaouda Abdeddaïm, Stéphanie Coleau... BFM Business est disponible en direct radio, en direct télé ainsi qu'en direct et replay sur www.bfmbusiness.fr.
2 hr 13 min
La librairie de l'éco
La librairie de l'éco
BFM
La librairie de l'éco - Vendredi 27 novembre
Vendredi 27 novembre, Emmanuel Lechypre a reçu Laurence Picot, journaliste et spécialiste des industries du luxe, Jean-Marc Daniel, professeur émérite à l'ESCP, Christian Chavagneux, éditorialiste aux Alternatives économiques, et Sébastien Ripari, écrivain, journaliste et fondateur du Bureau d'Etude Gastronomique, dans l'émission la librairie de l'éco sur BFM Business. Retrouvez l'émission le vendredi et réécoutez la en podcast. Objectif Raison d'être, la 1ère émission dédiée à la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). BFM Business est la 1ère chaîne française d'information économique et financière en continu, avec des interviews exclusives de patrons, d'entrepreneurs, de politiques, d'experts et d'économistes afin de couvrir l'ensemble de l'actualité française et internationale. BFM Business vous propose aussi des conseils pour vos finances par des personnalités de référence dans les domaines du patrimoine, de l'immobilier ou des marchés financiers. Retrouvez tous les jours : Christophe Jakubyszyn, Faïza Garel-Younsi, Nicolas Doze, Hedwige Chevrillon, Jean-Marc Daniel, Anthony Morel, Guillaume Sommerer, Cédric Decoeur, Karine Vergniol, Grégoire Favet, Sébastien Couasnon, Emmanuel Lechypre, Benaouda Abdeddaïm, Stéphanie Coleau... BFM Business est disponible sur votre box (SFR : canal 46 / Orange : canal 228 / Bouygues : canal 242 / Free : canal 347 / Canal : canal 108) ainsi qu'en direct et replay sur l'application BFM Business et le site : www.bfmbusiness.fr.
51 min
No Pay No Play
No Pay No Play
Joseph Donyo
#43 - Tout savoir sur l'API Conversion de Facebook (avec Antoine Gagné)
Si vous suivez de près les évolutions de l'industrie de la publicité en ligne, vous êtes sûrement au courant que le pixel FB va être moins fiable, et donc moins pertinent, dans un futur proche. Parmi les solutions pour palier à ce problème, il y a l'API Conversion que Facebook propose aux annonceurs. Pourquoi ? Parce qu'elle court-circuite le navigateur (donc le pixel) et permet de connecter directement les données de votre serveur (inscriptions à un formulaire, ajouts au panier, achats, etc.) à votre Business Manager. Mais sa mise en place n'est (pour l'instant) pas aussi simple que de poser un pixel sur un site web avec un plugin dédié. Pour défricher ce sujet un peu technique mais très important pour 2021, j'ai invité Antoine Gagné de l'agence J7 MEDIA à venir nous expliquer : * C'est quoi exactement l'API Conversion et à quoi ça sert ? * Quelle différence par rapport au pixel ou aux AppEvents ? * Comment faire pour utiliser et mettre en place cet outil ? * Est-ce que l'utilisation de l'API Conversions permet d'augmenter le nombre de conversions de nos campagnes ? * Quel est l'impact de cet outil en terme d'attribution ? (notamment sur la limite de 7 jours post-clic qui sera implémenté en janvier 2021) ? * Un exemple concret sur un de ses clients. Bonne écoute ! ---------- Vous aimez No Pay No Play ? Aidez-moi en allant mettre des ⭐️ et un avis sympa sur iTunes ou Apple Podcasts. Merci d'avance 🙏 ---------- L'actualité NEOMEDIA : Conférence Les Indés Paris 50.000 écoutes pour No Pay No Play 🎉 ---------- Liens et ressources : Episode 40 : Fin de l’attribution à 28 jours post-clic Guide gratuit sur l'API Conversions J7 Media Antoine Gagné sur LinkedIn ---------- Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir toutes les actualités Facebook & Instagram Business dans votre boîte mail (2x / mois) : https://neomedia.io/newsletter ---------- Vous avez une question sur la publicité Facebook ? Posez-la moi et j'y répondrai dans un prochain épisode : Sur mon site : www.neomedia.io/contact Sur Twitter : @jdonyo Sur Facebook : @neomedia.io ---------- Musique : "Gringo Star" de Chilly Gonzales
50 min
ClubDeal par Loïc AUDET
ClubDeal par Loïc AUDET
Loïc Audet
#22 HORS SERIE partie 1 Arrêter d’être un pigeon : tout vérifier avant de s’engager.
Au moment de signer l’offre d’achat, vous aurez en principe accès aux diagnostics obligatoires. Comme pour une voiture, il s’agit du contrôle technique. -Amiante : Pour toutes les constructions avant 1997, ce diagnostic est obligatoire. On peut retrouver de l’amiante sur les conduits de ventilations, dans les dalles type PVC anciennes ou notamment sur les toitures de bâtiments légers. A partir du moment, ou le revêtement s’effrite l’amiante est hautement cancérigène. Vous devez impérativement faire appel à une société spécialisée pour réaliser la dépose. Il est donc primordial, de contacter un spécialiste et d’établir un devis et vérifier que votre projet est toujours viable. Astuce : les biens contenant de l’amiante repoussent les acheteurs, ce qui peut être une belle opportunité pour un investisseur averti. N’hésitez donc pas à renégocier le prix. -Le DPE, diagnostic de performance énergétique est obligatoire depuis 2006 pour tout logement mis en vente. C’est une très belle initiative du gouvernement sur le papier, mais dans les faits, les données ne sont pas du tout fiables. En effet, la notation A B C D … est donné en fonction de la consommation d’énergie sur facture. Suivant la température recherchée dans le logement et la présence ou non d’occupants, les notes varient énormément rendant le résultat final absurde. En résumé, pour sauver la planète et votre porte-monnaie, faîtes preuve de bon sens. En cas de vétusté, penser à l’isolation et à l’achat de matériels performants. Vos locataires resteront plus longtemps et vous remercieront. -Les diagnostics électricité et gaz : Il faudra vérifier les anomalies et y remédier. Dans le cas d’un bien fortement dégradé, je vous conseille de repartir de ZERO. C’est le meilleur moyen d’éviter de futurs désagréments et englober cela dans une rénovation totale ne vous coûtera pas forcément plus cher. Les diagnostics mérule et termites : Il s’agit pour moi d’un No Go en cas de présence. -La loi Carrez : Ce diagnostic n’est pas obligatoire pour les biens en pleine propriété, mais dans tous les cas je vous engage à le faire quoi qu’il arrive. En effet, les vendeurs ont tendance à arrondir au supérieur ou à gonfler les surfaces des maisons. Gardez en tête que la base de calcul d’un prix de vente se fait en fonction de la surface. -Le plomb : on en trouve dans les anciennes canalisations, les peintures, les gardes corps extérieurs, mais on en vient facilement à bout et cela ne doit pas constituer un frein à l’achat. Vous aurez certainement en votre possession d’autres diagnostics techniques mineurs. Je pense notamment à l’ERNT , aux nuisances sonores aériennes qui ne présentent pas de grand intérêt à part si vous ne connaissez pas la ville dans laquelle vous achetez.
7 min
La Martingale
La Martingale
Big Bang Media by CosaVostra
#41 - Châteaux de légende et “rising stars” : comment investir dans le vin en 2021 ? - Thomas Hebrard
Un an après mon échange avec Angélique de Lencquesaing, et à l’approche des fêtes de fin d’année, j’ai voulu revenir sur l’investissement dans le vin pour faire le point, et je n'ai pas été déçu. Un investissement qui me plaît beaucoup car, comme l’art, les montres, ou encore les voitures, on investit sur du capital beauté, créé par les mains de l’homme.  Mais quels sont les domaines dans lesquels il faut investir ? Comment stocker du vin qu’on veut revendre ? Et surtout, comment ne pas craquer et finir par tout vider lors d’un apéro entre amis ? Pas facile de gérer le vin comme un investisseur lorsqu’on en est un simple consommateur. “Tout le monde aime le vin, tout le monde s’intéresse au vin, mais très peu de personnes investissent dans le vin, parce que c’est un secteur qui est rempli de frictions.” Notre invité du jour : Thomas Hebrard est le fondateur et CEO de U’Wine, une plateforme d’investissement qui se dédie au vin, à la croisée de la fintech, du gestionnaire d’actif agréé par l’AMF, du négociant en vin, d’une plateforme de distribution et d’une solution de stockage pour les personnes n’étant pas équipé. En somme : une winetech, qui gère aujourd’hui un parc de 300 000 bouteilles, pour une valorisation de 20 millions d’euros.   “Pour bien investir, il faut consommer a minima ce dans quoi on investit. Investir dans un vin qu’on n’aime pas, ça ne marche pas.” Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils analysent et expliquent toutes les spécificités du marché du vin, les différences de terminologie et de classification entre Bordeaux et Bourgognes. Thomas nous livre ses conseils pour bien investir dans le vin : # Investir dans du vin, c’est s’intéresser à l’emplacement et aux cépages d’une maison, mais aussi à son histoire.  # Un bon modèle d’investissement revient à acheter plus que sa consommation (!), en boire un peu et en revendre pour financer ses futures acquisitions.  # Si on veut des conditions de stockage idéales, il vaut mieux parfois faire le choix de stocker ses bouteilles dans une cave à distance que chez soi. Et résister à la tentation de les ouvrir ! # On n’y pense pas mais en s’y prenant bien, on peut même bénéficier d’une défiscalisation en achetant du vin.  Il nous partage également ses astuces pour conserver son vin, et lui faire prendre en valeur : par exemple, pourquoi le liège est le matériau idéal, et pourquoi il faut absolument proscrire les classiques caisses en carton. L’occasion de citer également d’anciens épisodes de la Martingale et notamment celui  : Comment investir dans le vin et faire de l’argent avec du liquide ? Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify. Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics.  Contactez les sur eToro.com. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
1 hr 7 min
More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu