Suprême NBA (3/3) : La communauté de l'anneau
Play • 36 min
Comme les concerts mythiques, il y a ceux qui y étaient et ceux qui n’y étaient pas. Durant les années 90, les playgrounds étendent leur toile en France. Dans toute la région parisienne, le bitume est chaud, le verbe haut et le hip-hop coule à flot. La culture street se développe et les marques emblématiques prennent la balle au bond à travers un marketing sportif de masse. École de la vie et rite de passage entre deux crossovers, tout est concentré sur un terrain où il faut assumer son jeu, se faire sa place et « prendre les coups comme tout le monde », comme le résume l’ancienne internationale Diana Gandega. Les matchs sont aussi rugueux que la créativité débridée et une communauté se fédère autour du culte de la balle orange. Du un contre un sur demi-terrain au « tous pour un » lors des contrôle de police serrés à Stalingrad, la génération « Dream-Team » passe à l’âge adulte. Avec la participation de : - Robert Carman : originaire de Cleveland, aux États-Unis, ancien joueur professionnel en France. - Diana Gandega : ancienne joueuse professionnelle, elle a grandi dans le 18e arrondissement de Paris et a participé aux JO 2008 de Pékin dans l’équipe du Mali. - George Eddy : journaliste franco-américain, a popularisé la NBA en France en devenant le commentateur des matches pour Canal+ à partir de 1985. - Jean-Louis Mendy : membre du club Lapelcha-Goutte d’or Basket-ball et éducateur à l’Espace Jeune de la Goutte d’or. - Julien Müller: a écumé les terrains parisiens, fan de basket NBA et auteur des livres : Les légendes de la NBA et Les rivalités de la NBA. - Samuel Nadeau : ancien joueur professionnel, premier Français à avoir signé au Real Madrid, aujourd’hui éducateur sportif à Sarcelles. - Guillaume Marietta : chanteur et guitariste de rock-psyché, carrière solo sous le nom de Marietta et avec le groupe The Feeling of Love (Born Bad Records) - William Sambin : joueur de club et de playground de l'est parisien (Val-de-Marne) Alexandre Duval, 42 ans. Né à Poitiers. Réalisateur sonore, travaille avec France Culture (Les Passagers de la nuit) et depuis 2005 avec Arte Radio autant pour des documentaires que des créations et essais radiophoniques. Responsable de la filière son du master de création documentaire (Angoulême, Université de Poitiers) entre 2016 et 2019. Enregistrements : septembre 2017-septembre 2020 - Réalisation et musiques originales : Alexandre Duval et Samuel Hirsch - Mix : Samuel Hirsch - Voix : Camille Juzeau - Remerciements : Ahmed Doumbia, Karla Mbende, Florent Boni, Tiemoko - Illustrations : Lucie Albrecht - Production : ARTE Radio
Slate.fr
Slate.fr
Slate.fr
Attention, un Trump peut en cacher un autre
Dernière ligne droite avant l'investiture de Joe Biden, ce 20 janvier, à Washington. Une investiture à laquelle Donald Trump, en bon perdant, ne se rendra pas. Le 45e président des États-Unis a enfin admis sa défaite, dans les mots et dans les actes, puisque les camions de déménagement sont enfin arrivés à la Maison-Blanche. La transition entre les administrations est en train de se dérouler sans trop de heurts. Et pourtant, dans les derniers jours de sa présidence, et malgré son absence de Twitter, Trump n'a jamais été aussi présent. Le futur ex–président est au cœur des débats à la Chambre des représentants. Elle a lancé, et c'est historique, une deuxième procédure de destitution. Elle n'aboutira évidemment pas avant l'entrée en fonction de Biden. Si elle passe le Sénat, elle pourrait bien débarrasser les États-Unis de Donald Trump pendant un moment. Tout cela se déroule sur une Amérique clivée comme jamais, au point que le FBI redoute des explosions de violence aux quatre coins du pays, le 20 janvier. La destitution de Donald Trump va-t-elle aboutir? Trump ne pourra-t-il plus jamais se présenter? Son procès va-t-il entacher le début du mandat de Joe Biden? Peut-on imaginer que Donald Jr., un de ses deux fils, puisse un jour prendre le relais? Vous pouvez (re)lire l'article de Slate.fr. cité dans ce podcast en cliquant ici. Réponses dans Le Monde devant soi un podcast hebdomadaire sur l'actualité internationale présenté par Christophe Carron, avec Jean-Marie Colombani, directeur de la publication de Slate.fr, Alain Frachon, éditorialiste au Monde spécialisé dans les questions internationales. Si vous aimez Le Monde devant soi, pensez à l'exprimer en nous donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous et en laissant vos commentaires sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Musique: «Believer (Saeptem LMDS MiniEdit)», Silent Partner Réalisation et montage: Aurélie Rodrigues
29 min
Programme B
Programme B
Binge Audio
Dakar, c'est la vie | Épisode 2 | Hors série
Des rêves, des aspirations et des obstacles. Aujourd’hui, au Sénégal, 70 % de la population a moins de 35 ans. Cette jeunesse a des ambitions, des projets. Elle est à l’origine de nombreuses initiatives, comme Kenu, le Lab’Oratoire des imaginaires, utilisant les arts et la culture comme piliers, ou encore en s’appropriant les réseaux sociaux avec humour et militantisme. Quelles sont les aspirations de cette jeunesse sénégalaise ? En quoi l’accès aux réseaux sociaux et leur utilisation sont-ils pour elle un enjeu politique ? Quel est le rapport de cette jeunesse à son propre pays, le Sénégal ? Dakar, c'est la vie est une série d'Estelle Ndjandjo, réalisée par Théo Boulenger. En partenariat avec l'Agence Française de Développement. Pour en savoir plus sur l’engagement citoyen dans le monde, rendez-vous sur les réseaux sociaux Tilt ! (@Tilt_officiel sur IG et @Tilt sur FB). Vous retrouverez des vidéos, des articles, des BDs et des podcasts pour comprendre et agir, ici et là-bas. CRÉDITS : Un hors-série Programme B par Estelle Ndjandjo et réalisée par Théo Boulenger. En partenariat avec l'Agence Française de Développement. Production : Albane Fily. Édition : Dimitri Mayeur. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
25 min
Les couilles sur la table
Les couilles sur la table
Binge Audio
La politique, d'homme à homme
Donald Trump, Jair Bolsonaro, Viktor Orbán et même Emmanuel Macron… Dans la sphère gouvernementale, nombreux sont ceux qui incarnent le pouvoir politique comme un pouvoir prédateur, vertical et viriliste. Quels sont les traits d’un leadership de domination patriarcale ? Comment l’exercice du pouvoir politique est-il imprégné par la masculinité hégémonique ? En quoi ce type de gouvernance est-il délétère pour les systèmes démocratiques ? Comment imaginer un pouvoir politique fondé sur l’inclusion, la coopération et la responsabilité collective ?  Pour répondre à ces questions, Victoire Tuaillon reçoit Marie-Cécile Naves, docteure en sciences politiques et directrice de recherches à l’IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques). Dans son essai La démocratie féministe. Réinventer le pouvoir (éd. Calmann Levy, 2020), l’invitée explique en quoi les pensées et les pratiques féministes sont indispensables pour renouveler nos démocraties. OEUVRES DE L’INVITÉE  Marie-Cécile Naves, La démocratie féministe. Réinventer le pouvoir (éd. Calmann Levy, 2020)  Marie-Cécile Naves, Trump, la revanche de l’homme blanc (éd. Textuel, 2018) OEUVRES D’ART RECOMMANDÉE PAR L’INVITÉ En plus du poème « Le Roi des Aulnes » de Johann Wolfgang von Goethe qu’elle cite dans son ouvrage La démocratie féministe, Marie-Cécile Naves recommande « Marguerite au rouet », un poème de Johann Wolfgang von Goethe mis en musique par Franz Schubert, d’après la pièce Faust. RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION  Retrouvez toutes les références sur https://www.binge.audio/ CRÉDITS   Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré aux studios de Binge Audio (Paris 19e). Réalisation et mixage : Alexandre Ferreira. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Camille Regache. Chargée d’édition : Naomi Titti. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
41 min
Bouffons
Bouffons
Nouvelles Écoutes
#119 - Avec Joël, l'eau des pois chiches devient blancs en neige
[Cet épisode inaugure un petit changement éditorial, chez Bouffons. Désormais, la norme sera de vous proposer des épisodes construits autour d'une seule personne invitée. L'occasion pour nous de resserrer nos angles et de vous offrir des sujets plus précis, articulés autour d'une discussion unique.] Connaissez-vous l’aquafaba ? Il s’agit de la contraction des mots latins « aqua » (eau) et « faba » (fève). L’aquafaba, c’est ce liquide pas très ragoûtant dans lequel baignent les pois chiches. La plupart du temps, cette eau un peu trouble finit au fond de nos éviers. Mais depuis quelques années, une manière de lui offrir une seconde vie apparaît dans les livres de recettes végétaliennes et/ou zéro déchet : cette eau peut être battue en neige, comme des blancs d'œufs. Idéal pour faire une mousse au chocolat, une île flottante ou des meringues sans casser le moindre œuf !Cette astuce est un grand pas pour la pâtisserie végane. On la retrouve tellement partout qu'on pourrait croire qu'elle existe depuis toujours. Pourtant, elle n'a été découverte qu'en 2014, par un Français, un certain Joël Roessel. Lorsqu'il n'est pas sur scène à l'opéra, ce ténor originaire d'Alsace joue au petit chimiste dans sa cuisine. Émilie Laystary lui a demandé ce que ça fait d'être « le découvreur des blancs de pois chiche ». Les références de l’épisode :  * La page Wikipédia de l'Aquafaba, grâce à laquelle on a découvert Joël Roessel : https://fr.wikipedia.org/wiki/Aquafaba * « Révolution végétale », le blog culinaire de Joël Roessel  * La recette des îles flottantes de Joël : http://www.revolutionvegetale.com/fr/non-classe/ile-flottante-de-chaville-2/ * La recette dont Joël est le plus fier : http://www.revolutionvegetale.com/fr/desserts/maki-fraise-citron-confit-vegane/— « L’aquafaba : une alternative végane aux oeufs », Alternativi (2019)  * En 2015, c'est l'ingénieur états-unien Goose Wohlt qui a nommé « aquafaba » l'eau de cuisson des pois chiches https://www.nytimes.com/2016/05/11/dining/aquafaba-vegan-egg-substitute.html * Les fromages végétaux évoqués par Joël Roessel : Cashewbert lancé par Anderson Santos https://www.cashewbert.com/en/ : la fromagerie végétale Jay & Joy https://www.jay-joy.com et « Jeanne », leur bleu végétal réalisé à partir de lait d'amande fermenté et affiné * Le pickle back, le mélange whisky — eau de cornichon dont parle Émilie Laystary https://www.thespruceeats.com/how-to-make-a-pickleback-shot-4156982 (recette en anglais) Bouffons est un podcast de Nouvelles Écoutes, animé par la journaliste Émilie Laystary avec l’aide en coulisses de Cassandra de Carvalho et Charline Yao.  Montage et mixage par Thibault Delage au studio l'Arrière Boutique Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu
21 min
Le Book Club
Le Book Club
Louie Media
Lisa Guez : Les vertiges des contes
Lisa Guez est metteuse en scène, dramaturge et enseignante-chercheuse. Son dernier spectacle Les femmes de Barbe Bleue est présenté au CENTQUATRE-PARIS. Il est lauréat du prix du jury et du prix des lycéens au Festival Impatience 2019: “On a repris le conte de Perrault et on a essayé de voir, à l’intérieur de ce conte, ce qui nous parlait encore aujourd’hui et comment on pourrait tisser des trajectoires de femmes de Barbe Bleue d’aujourd’hui” Dans cet épisode du Book Club, elle s’enregistre en note vocale dans deux lieux différents: allongée sur le grand lit d’un appart hôtel à Bordeaux et dans un appartement parisien pendant que sa machine à laver tourne. Elle nous raconte Conte de celui qui s’en alla pour connaître la peur des frères Grimm. Un conte “extrêmement étrange, très très foisonnant. Je pense que, du coup, cette dimension foisonnante et cette étrangeté fait qu’il marque moins l’esprit enfantin que des contes plus classiques”. L’histoire d’un homme qui part découvrir le monde dans le seul but de ressentir le frisson: “On peut comparer ça à quelqu’un qui décide de devenir, par exemple, artiste”.  Ces prochaines semaines, vos épisodes du Book Club donnent la parole à des créatrices programmées dans ce festival. Plus que jamais aujourd’hui, il est important de soutenir la culture. Comme le dit Lisa Guez : “Le Covid est arrivé et pour le moment on fait très peu de notre tournée. Donc le festival Les Singulie.re.s, on l’attend un peu comme le Messie parce qu’on a extrêmement envie de reprendre notre tournée au CENTQUATRE-Paris. On a beaucoup beaucoup beaucoup de désirs et on a beaucoup beaucoup d’espoirs sur les dates qu’on va pouvoir jouer enfin”. Le Book Club est un podcast présenté par Agathe le Taillandier. Oriane Olivier a envoyé le questionnaire de cette interview à Lisa Guez. Maud Benakcha est à l’édition et à la coordination du Book Club. Elle a par ailleurs fait le montage de cet épisode. Jean-Baptiste Aubonnet en a fait le mixage. Mélodie Lauret et Antoine Graugnard ont composé la nouvelle musique du générique du Book Club. Cet épisode est également rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard, responsable de production, Mélissa Bounoua, directrice des productions et Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale. Le Book Club est une production de Louie Media.  La retranscription de l’épisode est disponible ici.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
19 min
Travail (en cours)
Travail (en cours)
Louie Media
Comment l'incertitude bouleverse le monde du travail
Depuis le début de la pandémie, l’incertitude règne sur nos vies, sur nos activités, sur notre travail. On vit au jour le jour, ou en tout cas avec très peu de visibilité. Quand est-ce que la situation sanitaire va s’améliorer ? Quelles seront les prochaines mesures du gouvernement pour endiguer la propagation du virus ? On ne sait pas, on attend.  Cette incertitude, elle est dure à supporter. Quel que soit notre secteur d’activité, et qu’on soit salarié·e, chef·fe d’entreprise, jeune diplômé·e ou demandeur·se d’emploi, on a du mal à se projeter.  Dans ce nouvel épisode de Travail (en cours), Hélaine Lefrançois décortique les effets de l'incertitude au travail, à différentes échelles. Ses effets sur le moral des travailleurs, mais aussi ses conséquences sur l’activité des différents acteurs économiques.  Elle a interrogé notamment Christophe Nguyen, psychologue du travail et des organisations ainsi que Fabien Tripier, professeur d’économie à l’Université de Paris-Saclay. Vous entendrez aussi le témoignage de Lucile Grentzinger, une entrepreneuse qui vient d’ouvrir une salle de parcours d’obstacles en région parisienne, et qui a beaucoup évolué sur sa gestion de l’incertitude au fil des différents confinements. Travail (en cours) est un podcast de Louie Media. Présentatrice : Camille Maestracci. Journaliste : Hélaine Lefrançois. Louise Hemmerlé est chargée de production. Cet épisode a été monté et réalisé par Cyril Marchan. La musique est de Jean Thévenin et le mix a été fait par Olivier Bodin. Marion Girard est responsable de production, et Maureen Wilson responsable éditoriale. Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski à la direction éditoriale.  Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
28 min
Émotions
Émotions
Louie Media
Le deuil, une métamorphose infinie
Depuis la seconde Guerre Mondiale, nos sociétés occidentales ont été peu amenées à faire collectivement l'expérience de la mort et du deuil. La pandémie de la Covid-19 nous y a forcé. Certains d’entre nous sont tombés gravement malade et ont été confrontés à une mort possible qu’ils n’avaient jusqu’ici pas pleinement envisagée pour eux-mêmes, d’autres ont perdu des proches et ont dû apprendre à vivre sans eux, à faire avec leur absence. Pour beaucoup, le deuil est devenu un nouvel état au monde à appréhender, en compagnie, toujours, des disparu.e.s. C’est ce nouvel état qu’a voulu aborder Agathe Le Taillandier dans cet épisode d’Émotions. Comment vivre quand on ne peut plus raconter des histoires à l’autre et avoir sa réaction d’emblée ? Comment faire quand on ne peut plus le ou la toucher, le ou la sentir… Comment continuer à vivre avec nos disparu.e.s ? Comment faire son deuil dans une société qui rend taboue la mort et la perte ? Pour le comprendre, Agathe a recueilli le témoignage de son amie Magda, qui a perdu son père le 6 décembre 2018 à la suite d’un cancer fulgurant. Elle a aussi discuté avec l’autrice Anne Pauly qui raconte dans son livre Avant que j’oublie sa vie après la mort de son père. Vous entendrez également l'analyse de la psychanalyste et professeure de psychopathologie à l’université de Strasbourg, Marie-Frédérique Bacqué, celle du sociologue spécialisé dans les questions de fin de vie et de deuil Tanguy Châtel et ainsi que celle de la philosophe belge Vinciane Despret, qui a mené une enquête sur les relations qu’entretiennent les vivants avec leurs morts tout au long de leur vie. A lire sur le sujet : * Deuil et Mélancolie, de SIgmund Freud, publié aux éditions Payot * L'année de la pensée magique, de Joan Didion, publié aux éditions Livre de Poche * Saturne, de Sarah Chiche (roman), publié aux éditions du Seuil * Journal de deuil, de Roland Barthes, publié au Seuil * Sur le chagrin et le deuil, d'Elisabeth Kubler-Ros, publié chez Pocket * Le rameau d'or, de James Frazer, publié aux éditions Robert Laffont * Le deuil, entre le chagrin et le néant, de Philippe Forest et Vincent Delecroix, publié aux éditions Philosophie magazine * Avant que j'oublie, d'Anne Pauly, publié aux éditions Verdier * Au bonheur des morts, récits de ceux qui restent, de Vinciane Despret, publié aux éditions La découverte * Soigner les morts pour guérir les vivants, de Magali Molinié, publié aux éditions Les empêcheurs de penser en rond Émotions est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu est présentatrice et chargée de production, Agathe Le Taillandier a fait cet épisode sur le deuil. Benoît Daniel s’est occupé de l’enregistrement, Marine Quéméré a fait la réalisation, Jean-Baptiste Aubonnet était en charge du mixage et Nicolas de Gélis a composé le générique d’Émotions. Marion Girard est responsable de production, Maureen Wilson est responsable éditoriale, Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski est à la direction éditoriale.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
47 min
Le goût de M
Le goût de M
Le Monde
#27 Camille Cottin
Camille Cottin est la nouvelle invitée du podcast Le Goût de M proposé par M Le magazine du Monde. La comédienne, qui fait la voix de 22 dans le nouveau film de Pixar Soul (Disney +) et sera prochainement à l'affiche de Stillwater de Tom McCarthy aux côtés de Matt Damon, a répondu depuis son appartement parisien aux questions de la journaliste et productrice Géraldine Sarratia. Le Goût de M est désormais réservé aux abonnés du Monde à partir de l'offre intégrale.  Ecoutez cet épisode en intégralité sur https://www.lemonde.fr/podcasts/ ou dans l'application mobile Le Monde. Si vous n'êtes pas encore abonné, rendez-vous sur https://abo.lemonde.fr/goutdem pour bénéficier de -50% la première année pour la souscription d'un abonnement Intégrale  Camille Cottin évoque son enfance à Paris, entre un père peintre soixante-huitard et une mère affranchie, éternelle amoureuse, qui refera sa vie avec un analyste financier avant de s'installer dans les Pouilles en Italie avec son dernier compagnon, comme un grand terrain de jeu. « Je n'étais pas totalement dans la réalité », résume celle qui se passionne alors pour Grease ou Chantons sous la pluie. C'est au théâtre plus qu'au cinéma qu'elle fera ses débuts de comédienne – « le rapport à la caméra, c'est quelque chose qui a été difficile » – avant de se faire connaître d'un plus large public avec la pastille « Connasse », diffusée sur Canal +. « Je ne me rendais pas compte qu'on allait m'appeler Connasse peut-être jusqu'à la fin de ma vie. » Admiratrice de Louis de Funès, l'ancienne enfant turbulente qui confesse avoir un souci avec l'autorité s'épanouit désormais dans les rôles anticonformistes, comme l'agente artistique Andrea Martel de la série Dix pour cent, que sa « virilité rend sexy ». « L'expression de la puissance féminine me plaît », jure l'actrice qui cite King Kong Théorie de Virginie Despentes et Sorcières de Mona Chollet comme deux de ses livres de référence. Un féminisme qu'elle intellectualise aujourd'hui mais qu'elle retrouve déjà en filigrane dans certains goûts affichés plus jeune, comme ce coup de foudre développé au cinéma pour Bagdad Café. Un film, explique-t-elle, qui développait déjà une réflexion intersectionnelle. Un podcast produit par Géraldine Sarratia (Genre idéal) Réalisation : Sulivan Clabaut Musique : Gotan Project    See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
5 min
Je t'emmène en Voyage
Je t'emmène en Voyage
Alex Vizeo
Elle a choisi de rester vivre à Tenerife alors qu’elle a voyagé dans presque tous les pays du monde, Catherine nous explique pourquoi
On ne soupçonnerait pas que Tenerife, île des Canaries située au large du Maroc et appartenant à l’Espagne, est peut-être la destination et le lieu de vie idéal.  En tout cas, c’est ce que pense Catherine qui voyage partout dans le monde depuis plus de 40 ans et qui pourtant a choisi de Tenerife comme lieu de vie.  Elle nous raconte comment est la vie sur cette île Espagnole, nous partage ses bonnes adresses, ses ressentis et ses petites anecdotes.  Moi qui cherchais une future destination pour m’y poser quelques mois en mode digital nomade, je crois que j’ai en trouvé une que je vais mettre sur le haut de ma liste. TOUS LES LIEUX CITÉS DANS LE PODCAST * Ascension du Teide https://www.volcanoteide.com/fr/guide-complet-pour-realiser-l-ascension-du-pic-du-teide * Ascension du Teide en téléphérique https://www.volcanoteide.com/fr/telepherique_du_teide * Bar Alberto à Puerto de La Cruz https://www.facebook.com/pages/Albertos-Bar/207310765982875 * Où habite Catherine – La Orotava  https://www.webtenerifefr.com/propos-tenerife/lile/communes/orotava/?tab=1 * Le Parador https://www.parador.es/fr/paradores/parador-de-las-canadas-del-teide * Les Guachinches https://www.webtenerifefr.com/faire/ou-manger-et-boire/?tab=3&tab-view-mode=cuadricula&page-index=1 * Balade à la Laguna https://www.webtenerifefr.com/propos-tenerife/lile/communes/laguna/?tab=1 * Gastronomie / les spécialités https://www.webtenerifefr.com/propos-tenerife/gastronomie/ * Spot coucher de soleil / Los Gigantes https://www.webtenerifefr.com/visiter/autres-espaces-naturels/acantilados+de+los+gigantes.htm * Spot coucher de soleil / Garachico https://www.webtenerifefr.com/propos-tenerife/lile/communes/garachico/?tab=1 * Observation des étoiles https://www.webtenerifefr.com/faire/nature/observation-etoiles/?tab=1&tab-view-mode=listado * Le plus beau moment de Catherine - Masca https://www.webtenerifefr.com/visiter/villages-et-hameaux/masca.htm UNE PETITE DÉDICACE DU PODCAST DANS TA STORY, c'est le genre de chose qui me fait toujours super plaisir !!....et qui donne du power pour continuer. Au plaisir de les voir et de les partager :) MON BLOG VOYAGE, pour retrouver tous mes conseils & astuces de voyage : https://www.vizeo.net Suis mes aventures sur les réseaux @ALEXVIZEO Linkedin : https://www.linkedin.com/in/alexvizeo Instagram : https://instagram.com/alexvizeo Youtube : https://www.youtube.com/user/vizeoproduction Tik Tok : https://www.tiktok.com/@alexvizeo Facebook : https://www.facebook.com/alexvizeo Twitter : https://twitter.com/alexvizeo
47 min
Code source
Code source
Le Parisien
"Il faut encore se battre" : attentats, Covid, squatteurs... La patronne du restaurant Le Petit Cambodge raconte
Comme pour tous les restaurateurs, la période est très difficile pour Kirita Gallois. Arrivée en France à l’âge de 4 ans au début des années 70 pour fuir le régime des Khmers rouges, elle a ouvert une chaîne de restaurants très courus à Paris. Le Cambodge et le Petit Cambodge (Xe arrondissement) mettent à l’honneur la cuisine de son pays natal. Avec la crise sanitaire apparue au printemps dernier, son entreprise d’une cinquantaine de salariés se bat pour sa survie. Le service de livraisons à domicile, mis en place depuis l’ouverture du petit Cambodge en 2013, permet de sauver une partie de l’activité. Mais Kirita n’est pas à son premier coup dur. En 2015, les attentats du 13 novembre rendent le Petit Cambodge tristement célèbre. Cette nuit-là, les terroristes, en tirant sur les clients du restaurant, font quatorze morts. Plus récemment, à l’automne 2020, des squatteurs ont occupé l’un de ses locaux qui devait devenir un nouveau restaurant. Kirita Gallois se confie au micro de Clawdia Prolongeau pour Code source. Crédits : Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Clawdia Prolongeau - Production : Thibault Lambert et Sarah Hamny - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Identité graphique : Upian. Archives : BFMTV.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
15 min
Kiffe ta race
Kiffe ta race
Binge Audio
#59 - L'art peut-il être raciste ?
Nombreuses sont les voix prêtes à affirmer que non, l’art ne peut pas être raciste. Derrière cette posture, un déni - très français - autour du barbouillage (blackface en anglais), de la perpétuation des stéréotypes racistes dans les représentations artistiques contemporaines et de l’invisibilisation des artistes non-Blancs. Qu’est-ce que ce déni nous révèle du rapport de la France à son histoire ? D’où provient cette spécificité française de brandir les libertés individuelles face au racisme systémique ? Comment ancrer en France des débats que certain·es estiment “importés des États-Unis” ? Après avoir été saisie par l’imagerie raciste d’une fresque d’Hervé di Rosa qui commémore la première abolition de l’esclavage à l’Assemblée Nationale, Mame-Fatou Niang s’est emparée de ce sujet pour dénoncer les angles morts de l’histoire coloniale française. Cette enseignante chercheuse à l’Université Carnegie-Mellon de Pittsburgh est l’invitée de Rokhaya Diallo et Grace Ly.  RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉPISODE Retrouvez toutes les références sur https://www.binge.audio/ CRÉDITS  Kiffe ta race est un podcast de Binge Audio animé par Rokhaya Diallo et Grace Ly. Réalisation : Adel Ittel El Madani. Générique : Shkyd. Chargée de production : Camille Regache. Chargée d’édition : Naomi Titti. Identité graphique : Manon Louvard (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
37 min
Minute Papillon!
Minute Papillon!
20 Minutes
Jeanne d'Arc, icône « queer » ? La transidentité dans l'Histoire
Bienvenue dans notre podcast «  Minute Papillon ! », avec notre rendez-vous du vendredi «  Tout Sexplique ». Dans ce nouvel épisode, on parle de genre, d’identité, d’histoire, de Jeanne d’Arc (v. 1412-1431), l’un des personnages les plus documentés du Moyen Age. La question du genre paraît très moderne. Mais si l’on remonte le temps, au Moyen Age, dans une société dominée par l’Église et la noblesse, pouvait-on changer de genre ? Pouvait-on naître fille et devenir chevalier, portant les armes ? Changer d’habits comme d’identité ? Ce sont les questions posées par Clovis Maillet, historien spécialiste des questions de genre au Moyen Age, dans son livre Les genres fluides, de Jeanne d’Arc aux saintes trans aux éditions Arkhé (19 euros). Il y révèle que des expériences de transidentité ne relèvent pas de l’histoire moderne. Dans cet entretien, à découvrir dans le lecteur audio ci-dessus, Clovis Maillet revient sur la notion de genre, d’identité, sur ce que cela représente à l’époque médiévale. Il répond aussi aux interrogations à propos les éventuels anachronismes et choix militant des notions utilisées. L’historien évoque par ailleurs Jeanne d’Arc, « la Pucelle ». Un personnage à qui l’on reprocha, lors de son procès, de porter au quotidien des habits d’homme, notamment lorsqu’elle communiait. Une pratique condamnée par ses juges. Mais cette accusation sera balayée lors de son procès de réhabilitation, après sa mort. Clovis Maillet rappelle enfin que Jeanne d’Arc du XVe siècle, « prophétesse » et non sainte, est bien différente de celle dont on se dispute l’héritage au XXe siècle. celle disputée au XXe siècle par les droites, une partie de la gauche, et elle est perçue par des militants de la transidentité comme une icône «  queer ». Anne-Laetitia Béraud Crédit son: Bisquit Soul de Nordgroove Fugue Icons8.com     See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
15 min
More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu