Confinement et quête de soi (Mercredi 25 novembre 2020)
Play • 1 hr 30 min

Nous sommes confinés ? Et si nous en profitions pour tenir un journal intime, jouer avec les mots, retrouver la poésie ? C’est le programme de La Grande Librairie cette semaine.


François Busnel reçoit :

  • J.M.G. Le Clézio prix Nobel de littérature, nous fait (re)découvrir la poésie Tang dans Le flot de la poésie continuera de couler (Philippe Rey) ;
  • Charles Juliet est l’un des plus grands écrivains contemporains, ce grand poète publie aujourd’hui le dixième volume de son journal, Le jour baisse (P.O.L.) qui couvre quatre années, de 2009 à 2012 ;
  • Jeanne Cherhal est chanteuse, elle écrit et compose ses chansons… et publie son premier livre : À cinq ans, je suis devenue terre à terre (Points) ;




Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Code source
Code source
Le Parisien
Marine Le Pen, 10 ans à la tête du RN (ex-FN) : hauts, bas et débats
Stop ou encore ? Dix ans après avoir été élue présidente du Front National par ses adhérents, le 16 janvier 2011, le bilan de Marine Le Pen est contrasté. Si le parti compte encore peu d’élus, son électorat a progressé de scrutin en scrutin jusqu’aux élections européennes de 2019. L’ancienne avocate le doit notamment à sa stratégie de « dédiabolisation » : vider l’état-major frontiste de ses éléments les plus provocateurs, y compris son père Jean-Marie Le Pen, exclu en 2015 après une énième sortie antisémite. En 2018, le parti se rebaptise Rassemblement National, marqueur d’une volonté d’attirer de nouvelles sensibilités.Mais l’échec de la patronne du RN à la présidentielle de 2017, après un débat d’entre-deux tours raté, a suscité des doutes en interne. Bien que les sondages lui prédisent un nouveau duel face à Emmanuel Macro en 2022, Marine Le Pen est-elle encore capable de convaincre une majorité d’électeurs au second tour ? Alexandre Sulzer, journaliste au service politique du Parisien en charge du RN, raconte son évolution pour Code source. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Clawdia Prolongeau - Production : Sarah Hamny, Raphaël Pueyo et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Identité graphique : Upian - Archives : INA, BFM-TV, CNEWS, Public Sénat, TF1, France 2, AFP.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
21 min
ARTE Radio - Nouveautés
ARTE Radio - Nouveautés
ARTE Radio
La prison dans la peau
Alexandre est surveillant pénitentiaire depuis 20 ans. Fils de maton, la prison est sa maison, son repaire, son jardin bien gardé. Il la raconte de soin point de vue : entrez dans la tête d’un maton. Je m’appelle Alexandre et je vis en prison (« On sait quand on rentre, on sait pas quand on ressort »). Petit, j’ai vu mon père (« Mon père a gardé Mesrine ») puis mon frère habiter ces couloirs et ces cours de promenade. Alors, en dépit de mon passé de commercial (« Je voulais pas le faire, ce métier » ), me voici à mon tour surveillant pour l'administration pénitentiaire (« Comme chez les flics, on a un taux de suicide assez important »). Après des années enfermé, ma vision de la vie a changé et j'ai pas mal de choses à raconter : sur les détenus (« Je vais pas mettre une personne qui fait partie des gens du voyage avec un Maghrébin »). Sur leurs peines (« Y’en a un qui a carrément mis le feu à sa cellule pour rigoler, il en est mort »). Sur le cannabis (« Demain y’a plus de shit en prison, t’es mort. Le mec quand il fume son bordel, derrière il est calme et il te casse pas les bonbons »). Sur les conditions de détention (« On dispose de 5-6 douches pour 50 personnes »). A force de vivre devant des barreaux d'acier, mon caractère a changé. À l’instar des bandits que je surveille, la prison m’a rendu sec. Et pourtant, « La prison, ça doit être le dernier moyen de contrainte ». Enregistrements : 11 juillet 20 - Enretien & montage : Basil Burté et Killian Bonamy - Réalisation et musique originale : Arnaud Forest - Illustration : Jeeraf- Production : ARTE Radio
31 min
C dans l'air
C dans l'air
France Télévisions
VARIANTS, RECONFINEMENT : L’ALERTE DES SCIENTIFIQUES 25-01-21
VARIANTS, RECONFINEMENT : L’ALERTE DES SCIENTIFIQUES   25-01-21 _Invités_ VINCENT MARÉCHAL Professeur de virologie - Sorbonne Université FANNY GUINOCHET Journaliste spécialiste des questions économiques et sociales Chroniqueuse - « France Info » BRUNO JEUDY Rédacteur en chef du service politique - « Paris Match » ANTOINE FLAHAULT – En direct de Genève Épidémiologiste Directeur de l’Institut de santé globale de l’Université de Genève _Invités_ Vers un reconfinement inéluctable ? Ce dimanche soir, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy était l’invité de BFM-TV : les variants du coronavirus « changent complètement la donne », a-t-il averti. « Il faudra probablement aller vers un confinement », a-t-il annoncé.  « Il y a urgence », a jugé le médecin qui parle même d’une deuxième pandémie. « Plus on prend une décision rapide, plus elle est efficace et peut être de durée limitée. On est dans une semaine un peu critique », a-t-il ajouté. Pour l’heure, selon une enquête « flash », les variants représenteraient 2% des cas de contamination mais les chiffres doivent être renouvelés mardi et mercredi. Mercredi matin, un Conseil de défense doit d’ailleurs se tenir pour décider de la marche à suivre : reconfiner le pays tout entier ou maintenir le couvre-feu à 18h. « La décision est sur le point d'être prise », ont assuré au JDD, samedi, plusieurs sources haut placées au sein de l’exécutif. Hier soir, Santé Publique France recensait 18 000 nouveaux cas au cours des dernières 24h. En Europe, la situation sanitaire se dégrade elle aussi à cause des variants britannique, sud-africain et brésilien. Et la défiance de la population grandit. Aux Pays-Bas, des manifestations ont eu lieu contre le couvre-feu imposé à 21h depuis samedi. Des violences ont éclaté et la police a dû intervenir : au moins 100 personnes ont été arrêtées en marge du rassemblement. Idem en Espagne où des manifestants se sont rassemblés ce weekend pour dénoncer les mesures restrictives prises par le gouvernement. Ce dernier a décrété un couvre-feu nocturne et la restriction de la mobilité entre les régions mais un reconfinement couterait trop cher au pays qui n’en a pas les moyens. Enfin, au Portugal, le pays est confiné depuis vendredi dernier et les écoles ont même fermé face à la progression du variant anglais. Là-bas, il représente désormais 13% des nouvelles contaminations. Les écoles, le casse-tête du gouvernement ? En France, si un troisième confinement est annoncé, les écoles pourraient rester ouvertes. C’est le scénario privilégié par le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer : « Je préfère les modalités qui ont prévalu en novembre avec les établissements ouverts, d’autant que nous constatons a posteriori que notre stratégie a fonctionné », a-t-il déclaré au JDD. « Tous les scénarios existent naturellement, mais nous partageons cette priorité éducative », a-t-il précisé. La fermeture des écoles entraînerait des conséquences terribles pour les enfants mais aussi pour l’économie. Comment évolue la circulation des variants en France ? Comment les autres pays d’Europe gèrent cette seconde vague ? Les écoles sont-elles des nids de contamination ? Diffusion : tous les jours de la semaine à 17h45 Rediffusion : tous les jours de la semaine à 22h30 Format : 65 minutes Présentation : Caroline Roux et Axel de Tarlé Réalisation : Pascal Hendrick, Jean-François Verzele, Jacques Wehrlin, Nicolas Ferraro et Benoît Lemoine Productions : France Télévisions / Maximal Production Retrouvez C dans l'air sur France.tv                        Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
1 hr 4 min
Minute Papillon!
Minute Papillon!
20 Minutes
Entre violence et discorde, comment le rugby est né il y a 150 ans
Dans notre podcast « Minute Papillon ! », on retrouve aujourd’hui un nouvel épisode de notre série audio « Il était une fois, dans l’histoire du sport ». A l’aube d’une nouvelle édition du tournoi des VI Nations (à moins que l’épreuve soit annulée ou reportée pour cause du Covid-19), 20 Minutes revient sur l’origine du rugby qui célèbre ses 150 ans. En effet, c’est lors d’une réunion, le 26 janvier 1871, à Londres, que l’Union du rugby football (RFU), a été créée par des pionniers pour définir les lois du jeu de ce nouveau sport, en réaction à l’association de football (FA), fondée sept ans auparavant. Episode 8 : Comment le rugby a vu le jour, il y a 150 ans L’Angleterre est le berceau du football et du rugby moderne. Mais pendant très longtemps, ces deux pratiques sportives sont restées très liées. Au XIXe siècle, chaque université ou école a développé ses propres règles qu’il a fallu harmoniser au fur et à mesure que les échanges se développaient au sein du pays. Ainsi sont nés le football et le rugby moderne. En opposition et, parfois, autour de drôles de polémiques et d’anecdotes que 20 Minutes vous racontent dans ce podcast. Notre invité, Joris Vincent, est historien du rugby. Il tord le cou à la légende selon laquelle William Webb Ellis, jeune aristocrate britannique, serait à l'origine de la création de ce sport. Il rappelle aussi dans quel contexte le rugby s’est organisé et comment il a voulu représenter une masculinité. Gilles Durand Crédit son: "Get back up" Silent Partner/YouTube Audio Library   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
9 min
Sixième Science
Sixième Science
20 Minutes
Le parasite de la toxo est-il plus dangereux qu'on le pense?
Hôte sweet hôte. Le parasite responsable de la toxoplasmose (vous savez, cette maladie généralement transmise à l’homme par les chats ou par l’ingestion de viande mal cuite) aurait infecté 7 Français sur 10. Rien d'affolant en soi, la chose n'est vraiment dangereuse que pour les fœtus, si la mère n'est pas immunisée et est infectée pendant sa grossesse, et les personnes immunodéprimées. Sauf que, sauf que... Des chercheurs ont découvert, chez la souris, que l'intrus unicellulaire pouvait avoir un impact sur la descendance en passant... par le père. Le parasite n'est pas transmis aux souriceaux, c'est le matériel génétique du papa souris, affecté par toxoplasma gondii, qui donnerait naissance à des bébés moins curieux, plus anxieux. Doit-on s'inquiéter que le parasite ait les mêmes effets chez nos enfants que chez ceux des animaux de laboratoire? Notre invité Hervé Ratel, journaliste au magazine Sciences et Avenir, a réuni les premiers éléments de réponse. Bonne écoute! Présenté et préparé par Romain Gouloumès Montage/mixage : Sarah-Lou Lepers Opening : Nightmares, Alexander Nakarada (morceau libre de droit repéré par cchound.com) ; extraits sonores de Zonesons.com ; conception Romain Gouloumès Nappe: Magic by @TONEZPRO https://soundcloud.com/tonez-pro (CC by 3.0) Cover de l'épisode : photo Anna Derzhina / Getty Images   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
27 min
More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu