Les Baladeurs
Les Baladeurs
Sep 16, 2020
Bonus S3 — Voyage fantasmé au coeur de la troisième saison
1 hr 4 min

Pour clore cette saison 3 des Baladeurs, embarquez avec nos invités pour de nouvelles anecdotes de routes.


Cet épisode, c'est aussi l'épisode du départ. Le départ vers de nouvelles aventures de Camille Juzeau, Alice-Anne Brassac et Laurie Galligani, qui ont bercé vos oreilles pendant les trois premières saisons.


Vous êtes près de deux millions à avoir écoutés leur travail, et très nombreux à leur avoir laissé des commentaires sur tous les réseaux et plateformes de podcasts.


Merci beaucoup à elles, encore un grand bravo et à très vite pour de nouvelles histoires. La saison 4 est déjà en cours de préparation.



Les Baladeurs est une émission Les Others, supportée par Audible, l’application de podcasts et livres audio.


Cet épisode est signé Camille Juzeau, avec une composition musicale de Alice-Anne Brassac et un mixage de Laurie Galligani.


Retrouvez-nous sur www.lesothers.com pour plus d'aventures, sur le web où entre les pages de notre revue papier.


Une histoire à raconter, une question, une idée ? Contactez-nous sur podcast@lesothers.com !



Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Je t'emmène en Voyage
Je t'emmène en Voyage
Alex Vizeo
Là où personne n'est jamais allé pour enquêter sur les routes du cachemire, Victor Chevrillon
Pour la première fois internaute, je reçois un aventurier qui nous raconte son récit de voyage sur fond d’enquête. Victor Chevrillon se lance dans une aventure hors du commun et traverse la steppe Mongole pour comprendre les dessous de la (sur)production du cachemire. Cette laine rare et de très grande qualité grâce à ses propriétés, produite par des chèvres qui gambadent dans des kilomètres de steppes. Alors dis comme ça, ça me donne envie d’aller m’acheter une écharpe en cachemire direct! Sauf que je fais partis de cette génération, qui se pose de plus en plus de questions sur la provenance des produits que je consomme. Victor nous décrit dans ce podcast toutes les étapes de la chaîne de production du cachemire au plus près de son origine. Mais qu’en est il des répercussion sur l’écologie? Quelles sont les réelles pratiques de la traite des animaux et leurs conditions de santé? Quel virage prend l’économie mongole avec l'industrie du cachemire? Quels sont les effets non désirés sur l’écosystème de cette surproduction? Victor répond à toutes ces questions et nous raconte comment et pourquoi il a mené cette enquête hors du commun. Allez bonne écoute internaute! Si tu souhaites suivre Victor et acheter son livre: * Instagram : https://www.instagram.com/victorchevrillon/ * Facebook : https://www.facebook.com/victorchevrillonofficiel * Site internet : https://www.victorchevrillon.fr/ * Lien pour acheter le livre : https://www.lalibrairie.com/livres/les-routes-du-cachemire--enquete-sur-une-filiere-cousue-d-or_0-6803298_9791025205020.html POUR TÉLÉCHARGER MON EBOOK GRATUIT  https://www.vizeoacademy.com/ebook-gratuit-personal-branding UNE PETITE DÉDICACE DU PODCAST DANS TA STORY, c'est le genre de chose qui me fait toujours super plaisir !!....et qui donne du power pour continuer. Au plaisir de les voir et de les partager :) MON BLOG VOYAGE, pour retrouver tous mes conseils & astuces de voyage : https://www.vizeo.net Suis mes aventures sur les réseaux @ALEXVIZEO Linkedin : https://www.linkedin.com/in/alexvizeo Instagram : https://instagram.com/alexvizeo Youtube : https://www.youtube.com/user/vizeoproduction Tik Tok : https://www.tiktok.com/@alexvizeo Facebook : https://www.facebook.com/alexvizeo Twitter : https://twitter.com/alexvizeo Si tu as voyagé après avoir vu mes vidéos (ou si tu prévois de le faire) Laisse ton témoignage sur mon site : https://www.vizeo.net/livre-or-voyage
1 hr 12 min
Les podcasts du Média
Les podcasts du Média
Le Média
L'entretien d'actu | Affaire Michel Zecler : Les révélations d'un syndicaliste policier | Noam Anouar
Les vérités d'un policier sur le scandale de l'affaire Michel Il y a quelque chose de pourri au sein de la police de France. On le savait déjà, mais ces derniers jours les scandales se multiplient comme jamais. Violences spectaculaires (et filmées) contre des journalistes et des réfugiés alors que la très controversée loi Sécurité globale est en cours d’adoption… Et puis ces images terribles révélées par nos confrères de Loopsider où l’on voit Michel Zecler, un producteur de musique, et des jeunes artistes dont un mineur, se faire tabasser et gazer avec une violence inouïe. La coupe était déjà pleine. Elle déborde. Noam Anouar, policier, syndicaliste à VIGI, nous parle des manœuvres de certains syndicats de police pour faire de la diversion autour de “l’affaire Michel”. Ce lanceur d’alerte, qui a par le passé tiré la sonnette au sujet des violences contre les Gilets jaunes, du racisme au sein de l’institution policière ou de l’islamisme radical, évoque plus globalement le malaise au sein de l’institution. Une institution qu’il a décidé de quitter, comme son collègue et camarade de syndicat Alexandre Langlois. Il explique au Média pourquoi il ne peut plus s’épanouir professionnellement, en tant qu’agent de la force publique, dans la France de 2020. ▶ Soutenez Le Média :   👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ 👉 https://fr.tipeee.com/le-media  ✅ Suivez-nous :   Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia Rejoignez la communauté des Socios ! Pour aller plus loin : https://www.lemediatv.fr/emissions/2020/les-verites-dun-policier-sur-le-scandale-de-laffaire-michel-0lxuJ-JbSsKg0OnxjF7WfQ
30 min
Le goût de M
Le goût de M
Le Monde
#24 Joann Sfar
Le Goût de M est désormais réservé aux abonnés du Monde à partir de l'offre intégrale.  Ecoutez cet épisode en intégralité sur https://www.lemonde.fr/podcasts/ ou dans l'application mobile Le Monde. Si vous n'êtes pas encore abonné, rendez-vous sur https://abo.lemonde.fr/goutdem pour bénéficier de -50% la première année pour la souscription d'un abonnement Intégrale à partager avec la personne de votre choix. Joann Sfar est le nouvel invité du podcast Le Goût de M proposé par « M Le magazine du Monde », à l'occasion de la sortie de son album « La Chanson de Renart » et de son film « Petit Vampire ». Le dessinateur et cinéaste a répondu depuis la librairie Gallimard, boulevard Raspail à Paris, aux questions de la journaliste et productrice Géraldine Sarratia. Un lieu symbolique pour celui qui a « fait ses humanités » à la Sorbonne à Nice, une librairie tenue par le père d'un de ses amis, et qui se dit « armé contre les extrêmes parce qu'étudiant, je les ai lus avec passion ». Marqué très jeune par la mort de sa mère, Joann Sfar raconte avoir vécu « l'enfance la plus heureuse du monde », lui qui aimait pourtant laisser couler ses larmes : « Je me mettais derrière un miroir, je disais “Oh le pauvre petit orphelin et je me faisais pleurer” », explique-t-il. Il se rappelle sa grand-mère mangeant du crabe en cachette (« C'est forcément casher parce que c'est bon ») ; son père avocat devenu notable, séducteur macho, marrant et dur, qui « d'un coup a dû s'inventer une âme maternelle » ; son grand-père, rescapé de la Shoah, aux « 300 milliards de maîtresses », dont une mère et sa fille allemandes, qui lui expliquait : « L'antisémitisme s'arrête aux portes des chambres d'hôtel. » Une galerie de personnages haut en couleurs qui nourrissent ses œuvres habitées par la question de ce que l'on « peut faire avec le vide ». Ses drôles de monstres qu'il laisse aller dans le réel. « J'ai besoin de fonder mon imaginaire sur un terroir. » La littérature et le cinéma sont deux autres sources importantes d'inspiration pour le dessinateur qui a eu sa « première relation sexuelle devant Rambo 3 » et qui sorti de l'adolescence a adoré Sylvester Stallone, Jackie Chan ou Chuck Norris. « En faisant des BD, j'avais l'impression d'être spectateur de cinéma », glisse celui qui, enfant, se plaisait à dessiner des singes et des chevaux. Il cite pour compagnon Chagall et William Steig, les livres d'Alexandre Dumas, Frédéric Dard ou Arthur Conan Doyle ou encore Hugo Pratt à qui il voue une profonde admiration. Récemment, il se dit particulièrement marqué par le film « Une fille facile » de Rebecca Zlotowski. Passionné de philosophie, il défend une fiction empreinte de chaleur, de gourmandise, de passion, à l'image des films de Fellini. Cinéma populaire de son enfance. Et loue notre façon de nous nourrir, de boire, notre rapport à la sensualité, forte de sa liberté : « On ne se rend pas compte à quel point les Français sont hautement éduqués pour ce qui touche à l'art de vivre, confie-t-il. Pour moi, c'est un apprentissage de la délicatesse. » Une approche de la vie qui le porte davantage du côté de François Hollande, ce « personnage à la Sempé qui a une conscience aiguë des limites du pouvoir politique en France », plutôt que d'Emmanuel Macron. « Les gens qui le haïssent le plus, ce sont les monarchistes, ce qui imaginent qu'il a vraiment le pouvoir. » Si Joann Sfar a retenu quelque chose du judaïsme, c'est la défiance des idolâtries. Toutes les deux semaines, une personnalité issue du monde de la culture, de la mode, du design ou de la cuisine racontera son histoire personnelle du goût. Mais aussi ses dégoûts. Comment...   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
4 min
Spotlight
Spotlight
AlloCiné
Les salles de cinéma sont-elles menacées de disparition ?
Après avoir baissé le rideau pendant 100 jours au printemps, les cinémas ont été mis à l’arrêt une seconde fois, en France. S'ils devraient bientôt rouvrir leurs portes (à compter du 15 décembre, si les conditions sanitaires sont réunies), c'est la premièr fois de toute l'histoire du cinéma que ses salles seront restées fermées si longtemps (plus d'un tiers de l'année, impactant inévitablement le nombre de sorties de films, et les chiffres du box office de l'année) Ce nouveau numéro de notre podcast Spotlight va s'intéresser à cette année particulière, qu’aucun scénario n’avait anticipé. Une année qui a vu l’industrie du cinéma, et plus largement le secteur de la culture, chamboulé, qui a a vu également le déploiement, ou plutôt le renforcement, du streaming avec notamment l’arrivée de Disney+ au printemps. Notre podcast accueille deux invités : * Sophie Dulac, présidente de la structure Maison Dulac Cinéma. Productrice, distributrice et exploitante de salles de cinéma à Paris (Le Majestic Passy, Le Majestic Bastille, Le Reflet Médicis, L’Escurial et L’Arlequin). Présidente du Champs Elysées Film Festival. * Patrick Fabre, bonjour, directeur artistique du Festival de Saint Jean-de-Luz, réalisateur de documentaire (César Première, pour Canal+), journaliste. Le sommaire détaillé de l'émission: * L'avenir de la salle de cinéma La salle est-elle réellement menacée de fermeture ?  Focus : que se passe-t-il aux Etats Unis ? (par Olivier Pallaruelo, journaliste AlloCiné) * Le déploiement des plateformes Disney / Warner... Vers une évolution des modèles de diffusion ? Quelle cohabitation peut-on imaginer entre elles et le cinéma ? Faut-il revoir la chronologie des médias ? * Comment se profile 2021 Comment se projeter pour les prochains mois ? Va t-on vers un grand embouteillage de sorties ? Faut-il être optimiste pour la tenue des festivals en 2021?  L'émission est préparée et présentée par Brigitte Baronnet (@BBaronnet), avec Olivier Pallaruelo. Montage : Brigitte Baronnet. Mixage et habillage : Philippe Pouzelgue.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
56 min
More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu