A Parte
A Parte
Nov 12, 2020
Créer des mini-magazines sur mobile grâce à des newsletters, avec Jean Abbiateci
39 min

Après des années passées en Suisse au journal Le Temps et au sein du jeune site Heidi.news, médias où il a développé de nombreuses newsletters, Jean Abbiateci a lancé Bulletin.fr en juin 2020. Un média à taille humaine qui va pouvoir grandir avec le nombre de ses abonnés.
Le point de départ de son aventure entrepreneuriale ? Franchir le mur du temps !  Les formats courts des bulletins sont en effet pensés pour s’adapter aux vies très denses des 30-45 ans. Concrètement, Bulletin utilise le canal de la newsletter pour proposer de mini-magazines à haute valeur ajoutée en terme de confort visuel et avec la promesse d’être lisibles en 5 minutes.

Jean Abbiateci mise sur la curiosité, une vertu selon lui délaissée par les médias, en mélangeant infos concernantes et découvertes. Son modèle économique est “freemium” : on s’abonne gratuitement à un bulletin et, si on en veut plus, il faut s’abonner. Prochaines thématiques à venir : parentalité, écrans, psycho-sciences...

-----

Pour aller plus loin 

  • Le site de Bulletin
  • Les coups de coeur de Jean Abbiateci : la revue Pays actuellement en campagne de financement participatif, le collectif Argos sur les questions climatiques et le collectif Youpress qui travaille beaucoup sur les questions de harcèlement au travail. 
  • Un petit coup de coeur personnel : le magazine Sphères

-----

L’essentiel de l’épisode (avec time code)

[05:53] : Le sentiment que j’ai, qui est peut-être iconoclaste, est qu’il faut aller vers le format court. Je ne voulais pas faire un média qui soit mis dans une bibliothèque de manière un peu cérémonielle mais un média qui soit lu.

[08:25] J’ai l’impression aujourd’hui qu’un média doit devenir un média compagnon, qui nous accompagne au long de la journée, de la semaine, du mois.  On ne peut plus juste dire : venez chez nous, on a du contenu. 

[08:59] : La newsletter, par son format simple, régulier, qui crée un rendez-vous, ouvre sur d’autres sources, permet de réaliser ce média compagnon. La newsletter du New York Times est très incarnée. Un média doit être comme un guide de musée qui indique ce qui est intéressant à regarder aujourd’hui sur un sujet. C’est un mélange de recommandations, de conseils de lectures...

[10:24] Une bonne newsletter c’est de l’info et de l’esprit. Dans cet ordre-là. 

[11:05] Une des promesses initiales de la newsletter c’est : moi lecteur, je vous donne mon adresse email et vous, éditeur,vous engagez à m’envoyer du contenu ma ma boîte mail, sinon je vous supprime. Cela crée un lien très fort.

[11:25] Le modèle des pages vues ne permet plus de créer ce lien entre le lectorat et une rédaction

[12:03] L’idée est de créer de mini-magazines pour le mobile. On a vraiment travaillé sur le design, avec un découpage court, de petites formats, on a créé des cartes de textes, d’images, de quizz… Faire l’expérience la plus simple, la plus agréable possible. Qu’on puisse lire un Bulletin avec un café le matin 

[15:03] Mon obsession était d’éviter de faire un média de journaliste pour des journalistes. C’est un des biais quand on crée des médias, on s’écoute beaucoup et on a envie d’être reconnus par nos pairs. Il faut beaucoup plus écouter les gens qui seront vos lecteurs : bouchers, fonctionnaires… Quand je travaille sur mes audiences, je chasse ceux que j’ai identifiés comme journalistes pour ne pas être biaisé dans l’analyse.

[16:38] La cible de Bulletin, ce sont les CSP+ - parce que ce sont eux qui lisent de l’information - dans les villes de province. En fait j’ai pensé à ma femme qui est institutrice. Comment faire un média pour elle ? Comment est-ce qu’elle consulte l’info, qu’est-ce qu’elle lit, qu’est-ce qui l’intéresse ? Réponse, un mélange entre des infos pratiques et des infos inspirantes. Pour moi cette façon de faire est moins intimidante que d’imaginer un média pour une audience large.

[18:10] Aujourd’hui on a 500 pré-abonnés payants  via un crowdfunding. Et puis 9000 abonnés gratuits. Grosso modo ils ont entre 30 et 45 ans, c’est un public en légère majorité féminin, plutôt CSP+.

[19:20] Le projet Bulletin, ce sont des bulletins à la carte. On s’abonne aux bulletins qui nous intéressent. Pour l’instant il y a un bulletin sur l’actualité. Et demain il y aura un bulletin sur la parentalité, sûrement un sur les écrans, un entre psycho et sciences... C’est le média à la carte. 

[20:15] Ce qui me frappe c’est que dans la presse française il y a peu de choses sur la parentalité qui m’intéressent moi, père de 3 enfants. Je pense qu’il y a un créneau à prendre.

[21:09] Ce n’est pas que de l’utile, c’est un mix entre des choses concernantes et des choses qui m’ouvrent. Je crois beaucoup au “média piège” .

[22:38] Un bon média doit écouter ses lecteurs et les ouvrir à d’autres choses.

[23:15] Je fais une part importantes à des articles de chercheurs, pas que des articles de journalistes.

[24:20] En créant Bulletin, je voulais éviter une erreur. J’ai vu beaucoup de copains qui créaient des médias. Ils font une super revue. Le problème c’est que ce n’est pas tenable sur la durée, une fois passée la période du bénévolat. J’ai conçu Bulletin comme quelque chose de très modeste. Je peux gagner ma vie à côté. 

[25:40] Le crowdfunding à 13 000 euros était modeste. Cette expérience a été très cool, a permis de tester des choses. Maintenant nous avons la possibilité de demander des aides à la presse. J’ai investi un peu d’argent personnel. La première année est donc à peu près assurée. Après, on verra si les gens sont prêts à mettre quelques euros par mois…

[26:55] On pourra s’abonner à un bulletin gratuitement et si on en veut plus on prend un abonnement.

[29:24] Je crois beaucoup à la fabrication à plusieurs de l’information, entre les journalistes et le public. Il faut inventer des projets sur-mesure qui permettent au lecteur d’être acteur de l’information.

[31:15] Je pense que c’est important d’avoir une mission en tant que média, de savoir à quoi on sert.

[32:08] La mission de Bulletin c’est l’éveil par la curiosité. La curiosité c’est une vertu peu oubliée par les médias je trouve. A Bulletin, on est sensible aux infos un peu plus optimistes, des choses dans les angles morts, regarder ailleurs ou dans le rétro. C’est une hygiène professionnelle d’aller explorer ça. 

[34:01] L’innovation dans les médias se fait beaucoup hors des rédactions. 

-----

Crédits  

Interviews : Jean-Baptiste Diebold
Idée originale :  Elise Colette et Jean-Baptiste Diebold
Design graphique : Benjamin Laible
Générique et habillage sonore : Boris Laible
Intégration web : Florent Jonville
Production : Ginkio

More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu