(108) Choisir l'instant présent
13 min

La semaine précédente, je vous affirmais que votre idéal - imaginé dans votre cerveau mais non palpable dans la réalité - n’existait pas.

La réalité est dans le présent, et le présent, quelles que soient les circonstances, c’est toujours du 50/50 : 50% d’émotions positives, et 50% d’émotions négatives. 

Évidemment, on peut viser le mieux mais cette quête devient problématique lorsqu’elle tourne à l'obsession. On passe alors à côté de tout ce qu’il y a de bien dans notre vie. Car même si le présent n’est pas parfait, il nous donne la possibilité de vivre, de nous réjouir, de ressentir de la joie et de jouir de la vie.

Personnellement, la crise du COVID et le confinement m’ont profondément confortée dans le fait qu’il n’y a rien de mieux qu’être ici et maintenant.

Vous allez me dire : OK, je sais bien tout cela, mais j’ai du mal à l’appliquer au quotidien. Je vous comprends. 

Et je ne suis sûrement pas la première à prêcher le choix de l’instant présent ! En revanche, mon objectif avec cet épisode est vous donner 5 grands axes concrets que vous allez pouvoir travailler pour vous exercer au quotidien. Je les mets moi-même en pratique et ils sont super efficaces :

  1. Apprécier ce que vous avez
  2. Identifier les émotions qui vous éloignent du présent
  3. Respirer
  4. Se connecter à la nature
  5. Méditer

Je vous donne les détails point par point dans l'épisode. Bonne écoute !

***** TRAVAILLER AVEC JENNY : Si vous souhaitez que nous discutions de votre problématique et du travail qu’on pourrait faire ensemble, cliquez ici.   Inscrivez-vous à la newsletter de Femme Ambitieuse en cliquant sur ce lien.    réalisé par Arnaud S. | musique-imaginaire.com
Les Équilibristes
Les Équilibristes
Sandra Fillaudeau
Karine Bailly de Robien - Tout choisir et créer les conditions du &
« Je considère que j’ai une responsabilité, un rôle à jouer en montrant qu’en tant que femme, j’ai une place, j’ai un rôle et que c’est légitime. Et au-delà de ça, je considère que j’ai des valeurs à faire vivre, à incarner, et que sans ambition, ces valeurs ne peuvent pas vraiment exister. C’est super de mener sa vie avec ses valeurs, mais je trouve ça très intéressant de pouvoir les faire exister, les faire vivre au sein d’une organisation. » Dans l’épisode qui paraît aujourd’hui, j’ai eu le plaisir d’échanger avec Karine Bailly de Robien, directrice associée avec Pierre-Benoît de Véron, des éditions Leduc. J’ai eu envie de l’interviewer en tombant cet été sur une interview d’elle et son associé, qui abordait en particulier leur manière de co-diriger la maison d’édition. Un modèle de leadership peu courant. Pour le moment. Le parcours de Karine, ce qu’elle défend, et ce modèle de direction illustrent précisément ce que je cherche à promouvoir avec Les Equilibristes : l’idée que c’est le & qui est intéressant, pas le ou. Et donc, qu’il faut se donner les moyens de créer les conditions du &, dans tous les domaines de la vie. « Avant d’avoir ce binôme-là [de co-direction générale], je cachais les problèmes à l’école, je cachais les problèmes de nounou et je me pliais en 10 pour pouvoir les affronter sans que ça ait aucune répercussion au travail. Et je trouve ça précieux de pouvoir dire que ça arrive, quand on est parent, de devoir quitter le navire pour une heure, une journée, parce que notre famille a besoin de nous » Avec Karine, nous avons parlé de women’s fiction, d’ambition, de la manière dont elle accorde sa confiance à son équipe en ces temps de distanciation et de télétravail, de comment maintenir le lien et la créativité, de la gestion de son temps et notamment de son rendez-vous hebdomadaire ‘work the system’ (je ne vous dis pas ce que c’est, mais c’est génial – écoutez-la en parler !), et de fugue (ce qui vous rappellera notre épisode avec Alice Cheron sur l’appel de la fugue). Cette discussion était vraiment l’incarnation du & des Équilibristes – on parle aussi bien business que soin des enfants et soin de soi. Parce que nos vies sont faites de tout cela. Bonne écoute ! Et pour avoir accès aux recommandations de lectures de Karine, c'est par ici !
54 min
Basilic
Basilic
Jeane Clesse
Au secours je ne suis pas écolo : le numérique
Dans ce nouveau format d’épisode hors-série, Jeane décrypte un thème à la recherche d’alternatives écolos ! Volontairement intitulée « Au secours ! Je ne suis pas écolo » cette rubrique se veut *déculpabilisante* et *positive* . Cette semaine, on s’intéresse *au numérique*. *Liens utiles pour suivre l’épisode* : * BackMarket : https://www.backmarket.fr/ * Filevert : https://filevert.fr/ * The Shift Project : https://theshiftproject.org/ * Épisode avec Maxime Efoui Hess : À écouter ici * Lilo : https://www.lilo.org/ * Ecosia : https://info.ecosia.org/ * Épisode avec Ferdinand Ritcher : À écouter ici * Filevert : https://filevert.fr/ * Natasha Echoverts : Lire son article à propos d'Ecomail * Ecomail : https://www.ecomail.fr/ * Extension The Great Suspender : À installer sur Chrome * Extension The Tab Suspender : À installer sur Firefox, Opera... * GreenGeeks : https://www.greengeeks.com/ * La méthode scientifique sur France Culture : À écouter ici * L'épisode de Les couilles sur la table : À écouter ici * Étude de l'ADEME : À lire ici L'ouvrage Être écolo au boulot m'a également beaucoup aidé à préparer cet épisode hors-série, vous pouvez le découvrir ici. *Soutenir Basilic :* instagram.com/basilicpodcast/ twitter.com/BasilicPodcast?lang=fr facebook.com/Basilicpodcast/ Production : Jeane Clesse Musique : Benjamin Porraz Graphisme : Mahaut Clément Mixage : Alexandre Ottmann Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas à laisser plein d’étoiles et un commentaire sur la plateforme Apple Podcasts et surtout à vous abonner grâce à votre application de podcasts préférée ! Cela m’aide énormément à faire découvrir Basilic à de nouveaux auditeurs.
10 min
NOUVEAU MODELE
NOUVEAU MODELE
Chloé Cohen
BRUNE POIRSON, ancienne ministre de la mode responsable
Lien pour signer la lettre ouverte : https://www.change.org/UneModeMeilleure Cette semaine je reçois Brune Poirson, députée et ancienne secrétaire d'Etat à la Transition écologique. Brune Poirson fait partie de cette nouvelle génération de femmes politiques, jeunes, engagées, qui ne reculent devant rien. Ou presque. Quand elle était au gouvernement, elle a été critiquée par de nombreuses personnalités, des hommes le plus souvent, à la tête de grandes entreprises du textile. Mais elle n’a pas abandonné. Au contraire, elle a imposé une nouvelle façon de penser, plus radicale, pour préserver notre planète et notre futur. Je ne dis pas que son bilan est parfait, et il faudrait aller encore plus loin pour transformer l’industrie textile. Mais bon la première marche est souvent la plus difficile à franchir. Avec Brune Poirson on a parlé de l’Inde, de machines à laver et de vers de terre. Je vous souhaite une très belle écoute ! ---- Références : * ADEME * Eco TLC désormais baptisé Re_fashion : https://refashion.fr/pro/?utm_source=google&utm_medium=cpc&utm_content=105336970032&utm_campaign=10626719959&gclid=EAIaIQobChMIt4a-ltH97AIVVJnVCh1bzgyZEAAYASAAEgI3nvD_BwE * Bilan Fashion Pact : https://www.elle.fr/Mode/Les-news-mode/Un-an-apres-le-Fashion-Pact-ou-en-est-la-mode-plus-verte-3888179 * Article du New York Times : https://www.nytimes.com/2020/01/20/style/brune-poirson-fashion-france.html?action=click&module=Features&pgtype=Homepage ---- Mixage : Thomas Lenglain
1 hr
Révèle-toi
Révèle-toi
Rocket ton Business
36. FAQ entrepreneuriat (1/2) sans langue de bois
Il y a quelques semaines, je vous ai proposé sur Instagram de me poser toutes les questions de votre choix relatives à l’entrepreneuriat, le business en ligne, le freelancing ou encore mon parcours. Voici aujourd’hui la première partie de cette FAQ entrepreneuriat. Au programme : - Peux-tu nous parler de ton parcours scolaire et professionnel ? Comment es-tu passée de freelance à webentrepreneur ? - Quelles sont les étapes à suivre pour créer un business en ligne ? - Comment as-tu trouvé tes premiers clients ? - Exercer 2 métiers en même temps (coach et intermittent du spectacle), est-ce possible ? - Combien d’heures travailles-tu par semaine ? - Comment être à l’aise en story sur Instagram ? - En semaine, trouves-tu le temps de sortir prendre l’air régulièrement ? - Au bout de combien de temps peut-on vivre de son activité ? - Est-ce compliqué de créer une école en ligne comme la tienne ? As-tu des conseils pour créer son membership ? - Combien dépenses-tu pour ton entreprise ? - Quels outils utilises-tu ? - Qu’as-tu processé ? + Je suis curieuse de connaître tes process pour la création de podcast et contenu - Y-a-t-il un meilleur moment dans l’année pour créer son entreprise ? - Qu’est-ce qu’une journée type pour toi ? - Comment as-tu créé ton blog ? Logiciel ? Template ? Etc - Niveau organisation paperasse, tu conseilles quelle organisation ? - Quelles sont les démarches pour trouver LE nom de l’entreprise ? - Comment récolter des leads qualifiés ? - Comment choisir correctement son statut juridique ? - Quel matériel utilises-tu pour tes vidéos et ton podcast ? - Est-ce que tu délègues des tâches ? Bonne écoute et à la semaine prochaine ! Ressources mentionnées : - Liste d’attente pour la Micropreneure Academy - Épisode 31 : Comment tester une idée ?
36 min
DECODEUR
DECODEUR
hortense leluc
[REDIFF'] Dorothée Meilichzon, architecte "Je crois en l'âme des lieux"
Rediffusion de l'épisode avec Dorothée Meilichzon, l'architecte qui signe les plus beaux projets d'hotels du moment... -- Pour ce troisième épisode de DECODEUR, le podcast de celles et ceux qui font la déco aujourd'hui, je reçois Dorothée Meilichzon, la célèbre architecte et designer d'intérieur qui a signé de nombreux lieux très en vogue tels que l'hôtel des Grands Boulevards, l'Hôtel Paradis, le Bachaumont, le Balagan, la compagnie des vins à Paris, Londres ou NY... (etc.) Dorothée nous parle de sa façon de travailler au bureau ou avec ses clients, de la vie de chantier qui peut être parfois difficile, de sa manière de s'approprier les nouveaux projets, de son admiration pour d'autres architectes, de son son style "maximaliste" comme elle le dira, bref si vous voulez en savoir plus sur l'envers du décor, je crois que c'est le moment de tendre l'oreille. Dorothée parle aussi vite qu'elle travaille beaucoup, elle sait ce qu'elle veut et où elle va et vous verrez, c'est très enthousiasmant d'entendre quelqu'un de si passionné et énergique... alors bonne écoute comme on dit ! Et si le podcast vous plait n'hésitez pas à vous abonner pour ne pas rater les prochains épisodes, à laisser un commentaire ou 5 étoiles, et à suivre @decodeur sur Instagram... A tout de suite ! *>> Si ce podcast vous plait* n'hésitez pas > à vous abonner pour ne pas rater les prochains épisodes > à mettre un commentaire ou 5 étoiles (sous la liste des épisodes, rubrique "Laissez un avis") > à suivre @decodeurpodcast sur Instagram et à partager l'épisode en Story par exemple > à découvrir les 55 autres épisodes déjà en ligne > à parler de DECODEUR autour de vous, tout simplement...! Merci beaucoup 👍 Hortense Leluc, journaliste déco, créatrice et réalisatrice de DECODEUR
39 min
Optimise ta vie (Le MorningNote Show)
Optimise ta vie (Le MorningNote Show)
Gianni Bergandi
463 - De la peur à la force : Ce qu'on veut vraiment dans la vie
Le MorningNote Show : Épisode n°463 - De la peur à la force : Ce qu'on veut vraiment dans la vie Télécharger en un clic toutes mes MorningNotes et s'abonner à mes mails privés : http://bit.ly/Contacts-prives Récemment, nous avons abordé ensemble une idée fondamentale : nos choix du quotidien sont inconsciemment dirigés par trois mécanismes de survie, trois menaces permanentes dans notre évolution : l'inconfort, l'insécurité, la non-appartenance. Au quotidien, nous agissons donc automatiquement pour : - ne pas se sentir trop inconfortable, - ne pas mettre en péril nos principales ressources, - ne pas passer pour un looser. Tout ce qui menacera notre sens du confort, de la sécurité ou notre image sera considéré comme un potentiel danger. Nous pouvons retenir les "3P" qui nous gouvernent au quotidien : protéger, plaire, prouver. Lorsqu'on se fixe des objectifs, on va donc naturellement être impacté par ces trois mécanismes de survie. Mais en ayant ces "3P" en ligne de mire, nous prenons alors très vite le risque de s'enfermer dans une vraie "rat-race" : nous nous adaptons toujours à plus de confort, de sécurité ou à de nouveaux statuts, et en voulons donc toujours plus... Il nous arrive souvent d'atteindre un objectif, et de toujours se sentir vide à l'intérieur. Pourquoi ? Parce que se fixer un objectif qui vise à plus de confort, de sécurité ou d'appartenance, c'est agir en fonction de nos peurs : on regarde dans le rétroviseur. Il n'y aucun sentiment d'accomplissement, juste de la survie. Or l'Homme est fait pour regarder devant, pas derrière. Regarde bien où sont placés les yeux des proies (un zèbre), et ceux des prédateurs (un tigre). L'Homme, aussi, a les yeux en plein milieu du visage : il est un prédateur, et non une proie. Il est fait pour aller de l'avant. Pour se créer une vie qui a infiniment plus de sens, nous devons identifier ce que nous voulons profondément au-delà de ces trois aspects. Nous voulons agir avec créativité, et non avec réactivité. L'idée aujourd'hui est de te présenter un modèle développé par Tripp Lanier. Un modèle qui nous aide à aller identifier ce qu'on veut vraiment, au-delà de nos trois composantes : confort, sécurité, appartenance. Un modèle qui nous fait passer d'une vision orientée vers la peur, à une vision orientée vers la force. Un modèle qui nous permettrait d'arrêter de se sentir piégé dans son quotidien, épuisé, isolé, ou anxieux, stressé. Un modèle basé sur le développement de quatre composantes : - La liberté, - La vivacité, - L'amour, - La paix. Lorsqu'on se fixe un objectif dans la vie, on pense à un résultat. Mais en réalité, ce qu'on recherche vraiment, c'est un ressenti, c'est l'expérience anticipée d'un tel résultat dans notre vie. Et lorsqu'on se concentre sur l'expérience souhaitée, on va au-delà de nos principales menaces. En général, cette expérience est toujours la résultante de ces quatre fameuses composantes : se sentir plus libre, plus vivant, plus aimé ou connecté aux autres, et plus tranquille, moins stressé, moins anxieux. On le développe dans cette vidéo. Ce modèle est vraiment clé, et m'a fait me poser énormément de questions ces derniers temps. Il nous offre un outil formidable pour aller chercher plus de sens au quotidien : plutôt que de rester bloqué à l'étape "je ne me sens pas accompli", on peut aller investiguer, et se demander si on pense manquer de liberté, de vivacité, d'amour ou de tranquillité, de paix intérieure... 🎥 Si tu préfères consommer ce contenu en video, je publie des videos sur youtube ici : http://bit.ly/ChaineYoutubeGB Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
14 min
More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu