La Galère
La Galère
Oct 26, 2020
Laure Bouguen - Ho Karan : Renverser le monde de la cosmétique avec le chanvre.
1 hr 19 min

Laure c’est une jeune entrepreneure bretonne et intrépide.

A 24 ans elle lance sa marque de soin à base de cannabis : Ho Karan.

Son aventure entrepreneuriale débute grâce à son histoire familiale. Petite-fille de chanvrier bretons, Laure est convaincue des vertus du cannabis. Le cannabis sativa soigne et déstresse de façon audacieuse et responsable.

Elle veut transmettre à son tour ce savoir finalement si peu connu et lance sa marque de soins naturels, vegan, made in France et 100% légale.

Mais Laure ne choisit pas la facilité car si elle est convaincue des vertus déstressant du chanvre, il reste entiché à une image très complexe.

Elle nous livre alors toutes les galères qu’elle a pu rencontrer pour mener à bien son projet entrepreneurial.

Déjà référencée chez Sephora, Ho Karan ouvre également un pop-up store dans le marais du 23 octobre au 22 novembre 2020. Si vous souhaitez y faire un tour.

Au programme de cet épisode :

  • Sa découverte de l’entrepreneuriat en venant d’une famille modeste
  • Le cycle difficile des levées de fonds et des prêts pour financer ses lancements
  • L’accélérateur de Sephora qui l’emmène rencontrer le fonds d'investissement de Snoop Dog en Californie
  • Les 3 pivots successifs d’Ho Karan : d’une marque pour homme à des produits wellness au CBD
  • Les infinies barrières légales, culturelles, marketing, de production cosmétique ... pour lancer des produits au chanvre
  • COVID : L'obligation d'une mise en sauvegarde de la société et d'un licenciement intégral

Bonne écoute !
Pour soutenir le podcast :

  • S’abonner à La Galère pour ne pas rater la sortie du prochain épisode !
  • Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d’autres personnes à découvrir le podcast
ClubDeal par Loïc AUDET
ClubDeal par Loïc AUDET
Loïc Audet
#22 HORS SERIE partie 2 Arrêter d’être un pigeon : tout vérifier avant de s’engager
Vous avez trouvé la perler rare, avez négocier comme un pro et dans la partie 1, nous avons vu ensemble comment interpréter les diagnostics obligatoires. La promesse de vente ou compromis de vente, c’est le moment où tout se joue. Vous vous engager à acheter la chose (le bien immobilier) en échange du prix. Il faut vérifier que ce que vous achetez correspond bien à ce que vous avez visité. Lors de la description du bien vérifiez bien que tout concorde. Il n’est pas impossible que des travaux majeurs aient eu lieu, rendant l’ancienne description caduque. Attention, si vous achetez en pleine propriété, il n’est pas impossible qu’une extension ai été réalisée sans déclaration préalable ni permis de construire. Le délai de prescription 10 ans. Si vous êtes en copropriété : Je vous engage à lire attentivement les PV d’ AG avant d’acheter. Cela vous donnera une idée précise de l’état et même de l’état d’esprit de votre copropriété. A titre personnel, et achetant majoritairement des petites surfaces, je préfère une copropriété ou des travaux sont votés régulièrement, plutôt qu’une copropriété qui attend le dernier moment pour tout refaire. Sachez qu’en achetant une petite surface, vos tantièmes ne représentent que quelques pourcents de la copropriété. Pour une somme modique, vous augmenter l’attrait et la valeur de votre bien. Vérifier les impayés : lors du compromis de vente, il vous sera fourni un pré état daté. Il s’agit d’une photographie à l’instant T de la situation financière de la copropriété. Parmi les infos importantes, et pour vérifier que la copropriété est bien gérée, il suffit de voir quel été le budget N-1 Vs ce qui a réellement été dépensé. D’autre part, vous aurez accès aux impayés. Attention il faut bien interpréter les chiffres car il se peut qu’un ou plusieurs copropriétaires ne règlent pas ses charges. Dans ce cas, il faut investiguer. N’hésitez pas à contacter le syndic. Il faut savoir qu’une saisie du bien sera déclenchée tôt ou tard et en tant que nouveau propriétaire, vous serez remboursé au prorata de vos tantièmes. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, il est fort probable qu’il s’agisse d’une opportunité. Vous l’avez vu, signer un compromis n’est pas une simple formalité. Néanmoins gardez à l’esprit, qu’un notaire à le devoir de vous conseiller gratuitement. N’hésitez pas à lui poser toutes les questions que vous avez à l’esprit.
6 min
Le Super Daily
Le Super Daily
Supernatifs
Hackers Loves You : comment protéger efficacement ses comptes réseaux sociaux ?
Épisode 496 : Les hackers adorent les réseaux sociaux car ils peuvent réellement se faire passer pour vous... on vous donne nos meilleurs conseils en social seecurity pour assurer vos arrières ! Les réseaux peuvent être un superbe lieu pour passer du bon temps, découvrir des choses, ils peuvent être un endroit de partage et de convivialité mais, ils sont également directement reliés à votre personnalité où à celle de votre marque . Cela rend ces plateformes très attractives pour les cybercriminels. Sur la plupart des sites, il n'existe aucun moyen de vérifier qu'un utilisateur est bien celui qu'il prétend être. De nombreuses personnes ont un faux sentiment de sécurité lorsqu'elles se connectent aux autres. ——Quels risques je prend ? Piratage de mot de passe Les plateformes font beaucoup pour s'assurer que leurs sites sont sécurisés, mais ils ne peuvent pas empêcher les utilisateurs d'utiliser les mêmes mots de passe partout. Si un utilisateur utilise un mot de passe sur Facebook et le même sur vos systèmes internes, une violation de données sur Facebook pourrait entraîner une violation de données dans votre bureau. —— Escroqueries ciblées Lorsque des personnes publient des informations personnelles en ligne, elles peuvent être utilisées contre eux par des cybercriminels pour concevoir des attaques ciblées. Les cybercriminels peuvent facilement voir les noms de vos amis et de votre famille, ainsi que les détails que vous publiez sur vous-même. Si un employé vérifie un compte personnel sur un appareil de travail, il risque de compromettre le réseau ou l'ordinateur de l'entreprise. Il est courant que les pirates créent de faux profils de vraies personnes et ajoutent certains de leurs amis et contacts familiaux. Beaucoup les accepteront sans poser de questions, sans se rendre compte que le profil n'appartient pas vraiment à la personne qu'ils connaissent. Ils peuvent ensuite envoyer des liens dangereux ou des messages demandant des informations à leurs contacts, qui ne réalisent pas qu'il s'agit d'une arnaque. —— Sécurité des e-mails Un pirate informatique peut trouver des informations sur un compte de réseau social qui peuvent les aider à répondre à des questions de sécurité. Il est facile de regarder les liens familiaux de quelqu'un et de voir quel est le nom de jeune fille de sa mère, par exemple. Si quelqu'un répond à un défi sur les réseaux sociaux dans lequel il identifie son meilleur ami d'enfance, inclut une photo de sa première voiture ou de la mascotte de son lycée, il peut fournir des informations compromettantes. Avec des réponses aux questions de sécurité courantes, un pirate informatique peut tenter d'accéder à des comptes de messagerie. Lorsqu'ils ont accès à un e-mail, ils peuvent voir toutes les communications envoyées par e-mail, utiliser les informations d'identification de messagerie pour accéder à plus de comptes professionnels et envoyer des e-mails depuis votre adresse à des clients ou à des collègues. —— Réputation Certains des problèmes liés aux médias sociaux ne sont pas directement liés aux pirates ou aux criminels. En fait, les utilisateurs peuvent se mettre en danger s'ils expriment des opinions extrêmes sur des plateformes comme Twitter alors qu'ils sont publiquement associés à une entreprise. Cela peut également avoir un impact sur la réputation d'un employeur, c'est pourquoi il est important que les employés tiennent des comptes professionnels et personnels séparés. C'est également une bonne idée sur les comptes où les utilisateurs ont des informations professionnelles de toujours clarifier que les opinions sont les leurs et ne représentent pas leur entreprise. ——Comment se prémunir contre le hack de ses comptes social media ? Choisissez un mot de passe fort Choisissez un mot de passe fort, qui devrait généralement inclure des chiffres, des symboles et des majuscules. Évitez d'utiliser le même mot de passe pour chaque compte; c'est une tactique courante que les pirates vont essayer lorsqu'ils tentent de pirater vos profils de médias sociaux. — Utilisez un outil pour stocker vos différents mots de passe Quoi de pire que de perdre son compte parce qu’on ne se souvient pas de son mdp ? Nous on utilise KeepassX — Changez souvent vos mots de passe Il est conseillé de changer fréquemment les mots de passe de vos comptes de médias sociaux personnels et professionnels. Vous devez changer vos mots de passe au moins une fois par trimestre et lorsqu'un employé quitte l'entreprise. Bien que vous ne nous attendiez pas à ce que vos anciens employés perturbent les pages… veillez à toujours changer les mots de passe immédiatement quand quelqu'un quitte l’entreprise. — Inspectez les rôles des pages et qui a accès aux comptes Assurez-vous de toujours savoir qui a accès à vos comptes. Vous devez régulièrement balayer votre compte pour voir qui a accès et vous assurer que tous les rôles sont correctement attribué — Utilisez l'authentification à deux facteurs le meilleur moyen de sécuriser un compte est l'authentification à deux facteurs. Chaque fois qu'un employé se connecte à partir d'un nouvel appareil, il doit saisir un code PIN envoyé au propriétaire du compte via une application, un SMS ou un e-mail — Evitez les connexions wifi publiques Evitezd'accéder à vos comptes de médias sociaux sur des connexions sans fil publiques, comme dans un café ou un aéroport. Il est très facile d'écouter le trafic Internet, y compris les mots de passe et autres données sensibles, sur un réseau sans fil public. Ces réseaux ouverts sont ainsi largement exploités pour mettre en pratique une attaque de type man in the middle qui permet d'intercepter le trafic entrant et sortant d'une victime. L'objectif ici est de récupérer les identifiants et les mots de passe des internautes utilisant ces réseaux WiFi. . . . Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d'amour par les équipes de Supernatifs. Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.
17 min
Le Panier
Le Panier
Big Bang Media by CosaVostra
#67 - Sodilog : Écueils opérationnels à éviter en scale-up pour rester maître à bord
“Parfois, nous jouons presque un rôle de gendarme en rappelant à l’ordre les risques du business à nos clients.” Jacques Masson, le nouvel invité du Panier, est le CEO de Sodilog, une solution qui propose aux entreprises de gérer leur portefeuille client ainsi que toute la logistique d’achat. L’objectif ? Permettre aux entreprises de se concentrer sur leur produit et rien d’autre ! Business familial créé par son père en 1986, Sodilog aide aujourd’hui plus de 60 marques — dont plusieurs sont passées sur Le Panier — et a réalisé plus de 80 millions de Chiffre d’Affaires. On a forcément beaucoup à en apprendre quand on fait du e-commerce. “Le B2B permet du volume, de l’exposition et les distributeurs jouent parfois le rôle de vitrines pour les marques.” Avec Laurent Kretz, fondateur de CosaVostra, ils reviennent sur la genèse de Sodilog qui, originellement, a été pensé pour Carrefour qui a finalement arrêté de travailler avec eux au début des années 2000. Depuis, ils ont repensé leur business modèle et proposent désormais un accompagnement unique à leurs différentes marques. Jacques livre également de nombreux conseils pour les marques e-commerce et notamment : # N’allez que dans des comptes où vous êtes certains d’être payés par la suite. Oui, l’inverse arrive (trop) fréquemment. # Vérifiez toujours la solvabilité de votre distributeur. # Participez à des salons. C’est un bon moyen de rencontrer de nouveaux distributeurs. # Le B2C c’est bien, mais le B2B aussi… et il ne faut pas le négliger. En moyenne, Jacques recommande d’être sur un ratio de 80% de B2B et 20% de B2C. # Choisissez bien vos distributeurs ! Des “distributeurs vitrines” comme les Galeries Lafayette peuvent être une bonne plus-value pour votre marque. # Faites toujours attention aux tarifs des douanes et du transport en amont. Renseignez-vous ! # Evitez de faire des accomptes à vos fournisseurs (oui, oui). # Définissez votre coefficient de marge avant même de lancer votre produit. # Restez le “maître à bord” autant que possible. Les levées de fond ne sont pas toujours essentielles (et on a trop tendance à l’oublier). Si vous appliquez toutes ces règles à la lettre, votre business devrait cartonner !   Ils ont également parlé d’anciens épisodes du Panier : #12 – Lunii : De 0 à 20 millions d’euros en 3 ans, une belle histoire d’hyper-croissance #29 – Shapeheart : Youtube, Amazon et influence : la recette pour optimiser son lancement #31 – Morphée : 500 000 € de vente dans les 2 premiers mois #33 – Les Mini Mondes : Comment vendre des jouets sur Linkedin ? #59 Lilie & Koh – Solopreneur : croissance douce et quête de liberté   Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez iTunes, par là si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify. Abonnez-vous également à la newsletter !
1 hr 8 min
No Pay No Play
No Pay No Play
Joseph Donyo
#43 - Tout savoir sur l'API Conversion de Facebook (avec Antoine Gagné)
Si vous suivez de près les évolutions de l'industrie de la publicité en ligne, vous êtes sûrement au courant que le pixel FB va être moins fiable, et donc moins pertinent, dans un futur proche. Parmi les solutions pour palier à ce problème, il y a l'API Conversion que Facebook propose aux annonceurs. Pourquoi ? Parce qu'elle court-circuite le navigateur (donc le pixel) et permet de connecter directement les données de votre serveur (inscriptions à un formulaire, ajouts au panier, achats, etc.) à votre Business Manager. Mais sa mise en place n'est (pour l'instant) pas aussi simple que de poser un pixel sur un site web avec un plugin dédié. Pour défricher ce sujet un peu technique mais très important pour 2021, j'ai invité Antoine Gagné de l'agence J7 MEDIA à venir nous expliquer : * C'est quoi exactement l'API Conversion et à quoi ça sert ? * Quelle différence par rapport au pixel ou aux AppEvents ? * Comment faire pour utiliser et mettre en place cet outil ? * Est-ce que l'utilisation de l'API Conversions permet d'augmenter le nombre de conversions de nos campagnes ? * Quel est l'impact de cet outil en terme d'attribution ? (notamment sur la limite de 7 jours post-clic qui sera implémenté en janvier 2021) ? * Un exemple concret sur un de ses clients. Bonne écoute ! ---------- Vous aimez No Pay No Play ? Aidez-moi en allant mettre des ⭐️ et un avis sympa sur iTunes ou Apple Podcasts. Merci d'avance 🙏 ---------- L'actualité NEOMEDIA : Conférence Les Indés Paris 50.000 écoutes pour No Pay No Play 🎉 ---------- Liens et ressources : Episode 40 : Fin de l’attribution à 28 jours post-clic Guide gratuit sur l'API Conversions J7 Media Antoine Gagné sur LinkedIn ---------- Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir toutes les actualités Facebook & Instagram Business dans votre boîte mail (2x / mois) : https://neomedia.io/newsletter ---------- Vous avez une question sur la publicité Facebook ? Posez-la moi et j'y répondrai dans un prochain épisode : Sur mon site : www.neomedia.io/contact Sur Twitter : @jdonyo Sur Facebook : @neomedia.io ---------- Musique : "Gringo Star" de Chilly Gonzales
50 min
La Martingale
La Martingale
Big Bang Media by CosaVostra
#42 - L’épargne salariale : une pépite largement sous évaluée - Julien Niquet
Je voyais l’épargne salariale comme un sujet très (trop?) ennuyeux et peu intéressant.  Et je me suis trompé ! Au contraire, c’est peut-être même LA meilleure option pour constituer son épargne sur le long terme. Cet épisode a été une révélation. Mon invité m’a convaincu que l’épargne salariale est beaucoup trop sous-estimée et qu’elle a plein de bonnes choses à nous offrir. Ecoutez cet épisode, vous ne serez pas déçus ! “Chez Epsor, l’objectif est de faire fructifier le fruit du travail des gens.” Notre invité du jour : Julien Niquet est le cofondateur et CEO d’Epsor, une solution d’épargne salariale et retraite qui veut casser les codes. Les maîtres mots d’Epsor ? Accessibilité, transparence, conseil et performance. Le tout en permettant à chacun de gérer librement son épargne et en proposant uniquement des solutions responsables.  “Pour l’Etat, l’intérêt est double. D’une part, cela incite les entreprises à partager une partie de leur valeur. D’autre part, cela permet de constituer de l’épargne longue avec des véhicules d’investissements qui vont permettre de la recycler dans l’économie française.” Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils mettent en lumière tous les bienfaits de l’épargne salariale, côté employeur comme côté employé. Concrètement, cela consiste à verser une prime liée à la performance de l’entreprise à tous ses salariés, à des taux très avantageux. Et Julien Niquet explique pourquoi l’épargne salariale ne doit plus être perçue comme le vilain petit canard :  # C’est un package salarial intéressant : c’est très peu cher pour l’employeur, cela peut rapporter deux fois plus à l’employé. # Cela contribue davantage à impliquer tout le monde dans la réussite de l’entreprise, sans exception. # Tout le monde est autonome et libre de gérer son épargne comme il l’entend, le tout en épargnant de façon responsable. # C’est fiscalement très intéressant pour les employés qui peuvent ainsi bénéficier de conditions tarifaires très intéressantes. En bref, il n’y a QUE des avantages pour tout le monde. Et si l’épisode vous a convaincu, vous pouvez le partager à votre patron ou lui glisser ce lien par email.  Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify. Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics.  Contactez les sur eToro.com
53 min
Le Rendez-vous Marketing
Le Rendez-vous Marketing
Danilo Duchesnes
#11 - Tout savoir sur les DNVB : le futur du retail et de l’expérience client avec Thomas Hervet, fondateur de Wopilo
Aujourd’hui, j’accueille Thomas Hervet, le fondateur de la marque Wopilo, une marque d’oreillers ergonomiques 100% Made in France. Wopilo, c’est une pure DNVB. Les DNVB (Digitally native vertical brands) sont en fait des entreprises d’une nouvelle génération. Elles placent le client au cœur de leur stratégie et vendent bien plus qu’un simple produit : elles vendent une expérience. Ce sont des marques « direct to consumer ». Grossièrement, ce terme veut dire qu’elles limitent au maximum les intermédiaires entre le client et le produit. Qu’est-ce que cela implique ? Cela implique que Wopilo n’a pas de distributeurs physiques et dépend uniquement du web pour vendre son offre. De plus, une DNVB comme Wopilo a développé son propre univers de marque sur le web et elle a une connaissance très fine de sa clientèle. Cette connaissance de son client, c’est le résultat de toutes les interactions que la marque peut avoir avec son client sur le web, que ce soit via un live chat, un message direct sur les médias sociaux ou un simple email. Et c’était le sujet de ce 11e épisode du Rendez-vous Marketing. Ça faisait longtemps que je voulais parler de ce sujet (les DNVB) et de l’expérience client au sens large. Et Thomas a été très généreux dans ses réponses. Il m’a d’abord parlé en toute transparence de la naissance de son projet en 2016, de la simple idée à la campagne de crowdfunding sur KickStarter On a ensuite parlé de son obsession pour : * L’expérience client avant et après l’achat * De l’importance du feedback client pour développer/améliorer de nouvelles offres * Le bouche-à-oreille, un réel vecteur de croissance lorsqu’il est favorisé Dans cette partie, Thomas m’a partagé énormément d’exemples qui prouvent réellement ses dires, notamment la stratégie d’emailing de Wopilo après l’achat du produit, les quizz qu’on peut retrouver sur le site et les sondages envoyés à leurs clients pour récolter leurs avis sur le lancement d’une nouvelle offre. Par la suite, j’ai évoqué avec Thomas quelques sujets courants chez les DNVB : * Le premier, c’est le choix d’étendre son offre. Vaut-il mieux garder un seul produit ou lancer d’autres gammes de produits pour se développer ? * Faut-il chercher à tout prix à vendre à l’international pour développer une DNVB ? * Enfin, comment trouver les bons canaux d’acquisition ? Faut-il en tester plusieurs en même temps ? Ou un par un ? Je vous laisse écouter ce nouvel épisode du Rendez-vous Marketing pour le découvrir. *Retrouvez Thomas et Wopilo sur : * * LinkedIn * Wopilo *Ressources citées dans l'épisode :* * Exemple de Typeform * Contenus d'Influenceurs * Quizz * Le guide pour dorloter vos cervicales * Le Kickstarter Wopilo Ce n'est pas fini, j'ai aussi besoin de vous pour ... *Faire connaître le podcast.* Si le podcast vous plaît et vous aide dans vos réflexions marketing, le meilleur moyen de me le dire, ou de me partager un feedback constructif, c’est simplement de laisser un avis (5 étoiles de préférence) sur Apple Podcasts.
1 hr 21 min
Marketing Mania - Conversations d'entrepreneurs
Marketing Mania - Conversations d'entrepreneurs
Marketing Mania
Être numéro 1 en France, et après ? - avec Alexandre Bortolotti
Alexandre Bortolotti est formateur en ligne et fondateur de WP Marmite, le plus gros blog français pour apprendre à créer un site Wordpress. Alexandre passe sur le podcast pour la troisième fois. En février 2016, il nous expliquait comment changer une stratégie marketing qui ne fonctionne pas. En juin 2018, il recrutait ses 6 premiers employés pour faire de WP Marmite un monstre. Ce que vous allez apprendre : - Point de bascule : ce qui empêche la croissance de 90% des formateurs - S’exporter aux US : pourquoi être numéro un en France ne suffit pas - Comment gérer une équipe de 10 personnes qui ne se réunissent qu’une fois par an - Pourquoi Alexandre a enfin recruté son premier CDI dans son équipe de 9 freelances - Pourquoi faire du personal branding quand sa boîte cartonne déjà - La danse du fondateur : comment équilibrer son temps entre création, gestion et vie perso La page de l’épisode (et les ressources) : _https://marketingmania.fr/alexandre-bortolotti-3/_ Le premier épisode avec Alexandre en février 2016 : _https://marketingmania.fr/alexandre-bortolotti/_ Le second en juin 2018 : _https://www.youtube.com/watch?v=h_tzYP9qNDs_ *** Le site d’Alexandre Bortolotti : _https://wpmarmite.com/_ La chaîne WP Marmite : _https://www.youtube.com/user/WPMarmite_ La chaîne Alex Borto : _https://www.youtube.com/user/alexbtroyes_ Construisez une audience qui achète : _https://marketingmania.fr/audience_ Devenez un entrepreneur productif : _https://marketingmania.fr/productif/_ Le Guide du Copywriting E-commerce : _https://marketingmania.fr/ecom_ Ma newsletter du lundi : _https://marketingmania.fr/mix_ Commandez mon livre : _https://marketingmania.fr/empire_ Écoutez-le gratuitement avec l'essai Audible : _https://marketingmania.fr/go/empire-audiobook_ Posez votre question à _faq@marketingmania.fr_
58 min
Productif au quotidien
Productif au quotidien
Matthieu Desroches
#37: Une journée dans la vie de Danilo Duchesnes
Dans cet épisode, je reçois comme invité Danilo Duchesnes.  Blogueur, entrepreneur web et fondateur de l’agence publicitaire DHS Digital.   Danilo nous parle sa gestion quotidienne en tant qu’entrepreneur et dirigeant d’une équipe avec plusieurs chapeaux à porter.   Nous avons eu une conversation à cœur ouvert où Danilo nous parle de ses bons coups ainsi que de ses défis actuels de gestion du temps.   Si vous souhaitez être inspiré et découvrir des trucs d’organisation d’une personne qui a beaucoup de succès, vous allez apprécier cette discussion.   *Voici les principaux sujets abordés :*  * Comment Danilo a réussi à développer son entreprise au tout début  * Ses défis d’organisation quand il a commencé à être entrepreneur à plein temps  * Un aperçu de son emploi du temps actuel  * Comment fait-il pour gérer son travail créatif et administratif   * Comment il a réussi à s’entourer d’une bonne équipe pour déléguer  * Et bien plus  --  *LIENS ET RESSOURCES MENTIONNÉES :*  * Le site web de Danilo Duchesnes  * La formation Copywriting Academy  * La formation Facebook Ads Academy  * Le livre « Deep Work » de Cal Newport  * L’épisode #11 avec Luc Dumont  *RETROUVEZ-MOI SUR :*  ► Ma newsletter « Productif au quotidien »  ► Mon compte Instagram  ► Ma page Facebook  ► Mon profil LinkedIn  ► Ma chaîne YouTube
45 min
Le Gratin par Pauline Laigneau
Le Gratin par Pauline Laigneau
Pauline Laigneau
Comment trouver le bon positionnement de marque ? | #Leçon 64
Aujourd’hui, j’ai le plaisir de recevoir Yanis pour une Leçon du Gratin. Il est en train de lancer une marque de glace haut de gamme. Il me pose la question suivante : « Comment définir ses prix quand on se dit haut de gamme mais qu’on est encore personne sur le marché ? Est-ce qu’il faut s’aligner sur les tarifs des concurrents qui se disent aussi haut de gamme ou bien faut-il essayer d’être sur un segment plus accessible pour faire plus de volume ? » En bref, comment connaître le positionnement qu’il faut adopter et sa stratégie de pricing ?  Une question très intéressante qui attrait à la valeur perçue de son produit et à laquelle j’ai été ravie de répondre ! Notes et références 1. La News du Gratin La News du Gratin est une mini newsletter pour vous nourrir en plus du podcast. C’est une newsletter très courte, à lire en 5mn top chrono de ce qui m’a marqué dans les dernières semaines : livres à lire, réflexions, applis à télécharger, citations, films ou documentaires à voir etc. Pour la recevoir, il n’y a qu’à s’abonner à la newsletter sur le blog du Gratin ! 2. Des conseils concrets sur ma chaîne YouTube Envie de lancer votre propre podcast ? De bénéficier de conseils sur quel matériel utiliser ? Ma nouvelle chaîne YouTube est faite pour vous ! 3. Contactez-moi !  Si le podcast vous plaît, le meilleur moyen de me le dire, ou de me faire vos feed-backs (et ce qui m’aide le plus à le faire connaître) c’est simplement de laisser un avis 5 étoiles ou un commentaire sur l’application iTunes. Ca m’aide vraiment, alors n’hésitez pas  Pour me poser des questions ou suivre mes tribulations c’est par ici : * Sur Instagram @paulinelaigneau * Sur LinkedIn @pauline laigneau * Sur Facebook * Sur Twitter @plaigneau
17 min
More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu