Comment Blackrock a infiltré l'État français | Aurore Gorius
Play episode · 42 min

Depuis déjà plusieurs semaines, un bras de fer s’est engagé entre un mouvement social inédit, soutenu par la majorité de l’opinion publique, et l’exécutif Macron/Philippe, et l’enjeu principal c’est la réforme (ou contre-réforme) des retraites. On peut naïvement se demander pourquoi le pouvoir s’est mis dans cette galère impopulaire. On peut aussi essayer de comprendre les jeux d’intérêt entre public et privé, entre les conseillers de l’ombre de l’Elysée et de Matignon, et les lobbies divers et variés.

Aurore Gorius, qui travaille pour le site d’information Les Jours, a travaillé sur le sujet. Dans le cadre d'une série d’articles dénommée “Les Conseillers”. Elle a enquêté pendant des mois sur des personnages comme Jean-Paul Delevoye, l’ancien haut-commissaire aux retraites dont la liste des conflits d’intérêt semble aussi longue qu’un jour sans pain, ou Jean-François Cirelli, le PDG France du fameux fonds de pension américain Black Rock. Elle raconte...


▶ Soutenez Le Média :

👉 https://soutenez.lemediatv.fr/

👉 https://www.okpal.com/le-media/

👉 https://fr.tipeee.com/le-media


✅ Suivez-nous : https://www.lemediatv.fr/

Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia

Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia

Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia

Peertube : https://video.lemediatv.fr


Rejoignez la communauté des Socios !


Pour aller plus loin : https://www.lemediatv.fr/emissions/2020/comment-blackrock-a-infiltre-letat-francais-UYd-lZhZSDKQUrs65mFGWA

Sismique
Sismique
Julien Devaureix
Esprit critique, scepticisme et zététique - Thomas C. Durand
« Il est toujours, partout et pour tout le monde, mauvais de croire quoi que ce soit sur la base de preuves insuffisantes » William Kingdon Clifford. Thomas C.Durand, aussi connu sous le pseudonyme Acermendax, est écrivain, biologiste, dramaturge, auteur du génial blog la Menace Théoriste et co-fondateur de l'Association pour la science et la transmission de l'esprit critique (ASTEC) et de la très populaire chaine Youtube La tronche en biais.  Le travail de Thomas consiste à défendre l’esprit critique et à promouvoir la zététique, cette discipline intellectuelle qui questionne les raisons pour lesquelles nous pensons que quelque chose est vrai.  Nous nous réclamons tous de la raisons, nous nous pensons raisonnables, lorsque nous interprétons le monde, lorsque nous prenons des décisions. Et pourtant nous sommes le plus souvent guidés par nos émotions ou nos croyances, et leurrés par tout un tas de biais cognitifs de différente sortes qui entraînent des erreurs inconscientes de perception, d’interprétation, de mémorisation, aboutissant à des erreurs de jugement. La pensée critique, la démarche scientifique, offrent des ressources à mon sens indispensables pour nous aider à examiner les propositions de la vie quotidienne, en particulier lorsqu’elles sortent de l’ordinaire, et ne pas nous laisser aller à des jugements hâtifs ou portés par nos simples opinions.  Plus que jamais nous sommes exposés à toutes sortes d’informations, aux croyances de tout un chacun, aux analyses contradictoires… au point que nous renonçons parfois à chercher la vérité, la réalité des faits. Certains disent ainsi que nous sommes à l’ère de la post-vérité, qu’il est devenu impossible de nous accorder sur ce qui est vrai, et que donc ce sont les opinions et les croyances de chacun qui comptent. De là vient la difficulté grandissante à nous mettre d’accord, à construire un consensus et bientôt à faire société.  La pensée critique et la méthode scientifique ne sont peut-être pas infaillibles, mais c’est à mon sens ce que nous avons de mieux pour interpréter le réel, par delà nos différences de perceptions, et donc nos meilleurs armes pour éviter de tomber dans un monde où on ne s’entend plus sur rien.  Un épisode essentiel ! Interview enregistrée le 28 septembre 2020 *** Retrouvez les notes détaillées sur le site officiel : https://sismique.fr *** Sismique est un podcast indépendant créé et animé par Julien Devaureix. Pour aider le podcast à grandir, abonnez-vous sur le site, parlez-en autour de vous et prenez le temps de laisser un commentaire et une note sur votre appli préférée (et de préférence sur Apple podcast) Vous pouvez aussi me soutenir via un don sur Tipeee > https://fr.tipeee.com/sismiquepodcast   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
1 hr 27 min
Le Nouvel Esprit Public
Le Nouvel Esprit Public
Philippe Meyer
Comment lutter pour nos valeurs sans mettre en cause nos libertés ? / n°164 (25 octobre 2020)
Le 16 octobre, à Conflans-Sainte-Honorine, le professeur d’histoire-géographie Samuel Paty a été assassiné puis décapité par un homme de 18 ans d’origine tchétchène, pour avoir enseigné la liberté d’expression à ses élèves, en s’appuyant sur les dessins de Charlie Hebdo. Le meurtrier a été abattu par les forces de l’ordre.  Tandis que droite et extrême droite font pression sur l'exécutif en proposant notamment une modification de la Constitution, un moratoire sur l'immigration, l’évolution du droit d’asile, la levée de l'anonymat sur internet ou une épreuve sur la laïcité au brevet, leministre de l'Intérieur multiplie les offensives contre la mouvance islamiste. Dès le 19 octobre, il a lancé une trentaine d'opérations policières, ciblé une cinquantaine d'associations islamiques, annoncé la dissolution du Collectif contre l'islamophobie en France et de l'organisation humanitaire Barakacity, demandé l’expulsion de 231 personnes inscrites au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste, fermé pour six mois la mosquée de Pantin en Seine-Saint-Denis - qui avait relayé sur sa page Facebook une vidéo devenue virale ciblant l'enseignant Samuel Paty .        Le ministre de l’Éducation nationale a demandé la levée de l'anonymat sur les réseaux sociaux. Le secrétaire d'État au numérique, Cédric O, tout en dénonçant « l’opacité » des algorithmes et de la modération des contenus des réseaux sociaux » estime qu’« une obligation d'identification serait non seulement aisément contournable mais aussi juridiquement très incertaine ». « C’est pourquoi il est urgent que le législateur puisse assigner des obligations de moyens à ces plateformes qui leur imposent, sous la menace de sanctions extrêmement dissuasives et sous la supervision du régulateur, de mettre en place des dispositifs de modération à la hauteur de l’enjeu qu’elles représentent pour la société » Ces obligations de moyens formulées dans la loi Alia avaient été retoquées en juin, le Conseil constitutionnel qui avait également rejeté l’obligation faite aux réseaux sociaux de supprimer, dans les vingt-quatre heures, sous peine de lourdes amendes, les contenus « haineux ». Les ministres de la Justice et de l’Intérieur sont tombés d’accord sur la nécessité de renforcer la plate-forme Pharos mise en en 2009 pour faciliter le signalement, par les internautes, de contenus illicites sur internet. Celle-ci compte 28 fonctionnaires pour plus de 200 000 signalements par an. Un hommage national a été rendu mercredi à Samuel Paty dans la cour de la Sorbonne. Il laisse entières les questions qui se posent sur l’attitude de l’Administration de l’Éducation nationale vis-à-vis des enseignants confrontés à l’intolérance, voire à la violence de certains élèves et de certaines familles. Dès 2004, un inspecteur général de l'Éducation nationale Jean-Pierre Obin s’était inquiété des conséquences de l'islamisme sur l'école de la République. « Jusqu'à maintenant, précise-t-il aujourd’hui, 37 % des enseignants déclaraient s'être déjà autocensurés par peur d'incidents ». D'après une enquête, réalisée par l'Ifop et la fondation Jean-Jaurès, à la question « Faites-vous passer vos convictions religieuses avant les valeurs de la République ? », 40 % des Français musulmans répondent oui. Pour les moins de 25 ans, le taux est de 74 %.
1 hr 8 min
Comprendre le monde
Comprendre le monde
Pascal Boniface
Comprendre le monde S4#8 – Alain Juppé - "La France et le monde"
Élections américaines, évolution de la relation transatlantique, autonomie stratégique européenne, dialogue avec Moscou, renouveau européen, Brexit, situation en Syrie, défi chinois, gaullisme et puissance française, et bien-sûr héritage chiraquien... L'ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères Alain Juppé nous donne son analyse de l'actualité internationale et des grands défis géopolitiques. Pour aller plus loin : Articles : • Entre souveraineté européenne et patriotisme britannique, où va le Brexit ? : https://bit.ly/33Y0zCw • Les Occidentaux sont aujourd’hui hors-jeu en Syrie : https://bit.ly/3jZ4Xac Ouvrages : • Requiem pour le monde occidental, relever le défi Trump - Pascal Boniface : https://bit.ly/3jXkEOZ • Géopolitique illustréeLes relations internationales depuis 1945 - Pascal Boniface : https://bit.ly/34QYTdu Podcasts : • CLM S3#6 - Jon Henley - "Brexit or not Brexit ?" : https://bit.ly/2SVhzDn • CLM S1#9 - Arnaud Dubien - "Russie : menace majeure ou puissance mineure?" : https://bit.ly/3drrSZa Vidéos : • Trump et l’Europe : amis ou ennemis ? – Je réponds à vos questions - Pascal Boniface : https://bit.ly/34TeYzu • Les Nouvelles routes de la soie - Emmanuel Hache : https://vimeo.com/297969092 • L'Europe doit-elle choisir entre Washington et Pékin ? Pascal Boniface : https://bit.ly/3iU7bX7 • [Chroniques GéoÉco #4] UE : vers un plan de relance économique efficace ? : https://youtu.be/QOTZy6QkH3A • L’OTAN, sortie du coma ? - Pascal Boniface : https://youtu.be/vMlI1mnCcGo Disponible sur Soundcloud, Spotify, Deezer, l'app Podcast, I-Tunes, Youtube, le site internet de l'IRIS, Mediapart et le blog de Pascal Boniface.
27 min
Splash
Splash
Nouvelles Écoutes
Une économie du care peut-elle émerger ?
L’attention à autrui et le soin n’ont pas pour habitude d’occuper le centre de la scène politique et économique. Pourtant, la crise sanitaire que nous venons de traverser a permis de révéler l’importance capitale d’un secteur pour notre société : le care.  Infirmières, femmes de ménage, femmes au foyer, aides à domiciles… La plupart du temps, ce sont des femmes qui prennent en charge ces tâches difficiles. Pourtant, elles sont bien peu rémunérées par rapport à l’utilité qu’elles ont pour le collectif. Si la société repose sur ce secteur, une économie du care peut-elle émerger ? Valoriser économiquement l’attention à autrui, est-ce compatible avec la rationalité de notre système économique ? Hôpitaux publics, écologie, féminisme... Au delà des choix économiques, c’est la question de la valeur du care pour notre société qui est posée, que des choix politiques devront décider.  Pour ce dernier épisode de la saison, Laureen Melka a carte blanche. Elle s’entoure cette semaine de l’économiste Emmanuel Petit (L'Économie du Care, PUF, 2013), de Mireille Chiroleu Assouline, professeure associé à l’école d’économie de Paris et spécialiste de l’économie de l’environnement ainsi que d’Anne-Laure Delatte, économiste au CEPII.  _____________________________ Cet épisode est rendu possible par Tediber, la marque française en ligne de literie et produits pour le sommeil.  En ce moment, tentez de remporter un incroyable matelas en jouant sur Tediber.com/Splash _____________________________ Sources documentaires :  Carol Gilligan, In a different voice : Psychological Theory and Women's Development, Harvard University Press, 1982. Sylvie Perdriolle, Carol Gilligan et l’éthique du care, Livre coordonné par Vanessa Nurock, Editions PUF, 2010 Par Sylvie Perdriolle Emmanuel Petit, L’économie du care. Presses Universitaires de France, « Care studies », 2013. François-Xavier Schweyer, « L’hôpital, une transformation sous contrainte. Hôpital et hospitaliers », Revue française des affaires sociales, 2006.  Jean-Paul Domin, « Réformer l’hôpital comme une entreprise. Les errements de trente ans de politique hospitalière (1983-2013) », Revue de la régulation, 2015. Panorama de la santé 2017 « Les indicateurs de l’OCDE » : www.oecd.org/fr/sante/panorama-de-la-sante-19991320.htm Julien Bouissou, « Une récession brutale devrait frapper la France en 2020», Le Monde, 10 juin 2020. Thierry Fabre, « Des économistes évaluent le choc du coronavirus jusqu’à 10% du PIB », Challenge, 18 mars 2020.  Jean Jouzel, Michel Badré, Conseil économique, social et environnemental « Accord de Paris et neutralité carbone en 2050 : comment respecter les engagements de la France ? », mars 2020 : www.lecese.fr/travaux-publies/accord-de-paris-et-neutralite-carbone-en-2050-comment-respecter-les-engagements-de-la-franceCommuniqué de presse ONU, « Il faut réduire les émissions mondiales de 7,6 % par an au cours de la prochaine décennie pour atteindre l’objectif de 1,5°C fixé à Paris », 26 novembre 2019. Antonio Guterres, neuvième Secrétaire général de l’ONU, “Une crise humaine qui fait appel à notre solidarité”de l’ONU, 20 mars 2020.  Alexandra Leistner, « Féminisme : des allemandes présentent la facture de leur travail domestique pendant le confinement », Euronews 14 mai 2020.  Delphine Roy, « Le travail domestique : 60 milliards d’heures en 2010 », division Redistribution et politiques sociales, Insee. Tribune au Monde, « Confinement et numérique : « Taire les risques que nous faisons prendre à nos enfants n’est pas tolérable », 6 juin 2020. Communiqué de presse ONU, « Deux milliards de personnes de plus sur la Terre en 2050 », 17 juin 2019. Max Weber, Essais sur la théorie de la science, 1922.  Pierre Cahuc et Thomas Zylberberg, Le négationnisme économique. Et comment s’en débarrasser, Flammarion,  2017.  Thomas Porcher, Traité d’économie hérétique. En finir avec le discours dominant, Fayard, 2018.  Bassem Hassan, Alexandra Auffret, « Oui à la controverse scientifique, non à la polémique », The Conversation, 5 avril 2018.  Patrick Criqui, Sébastien Treyer, « Penser l’après : La reconstruction plutôt que la reprise » The Conversation 24 avril 2020. Tiphaine de Rocquigny, “Penser l’économie de demain avec Philippe Aghion”, Entendez-vous l’éco ?, France culture, 24 avril 2020.  Spla$h est une émission d’Etienne Tabbagh produite par Nouvelles Écoutes, écrit et animé par Laureen Melka. Cet épisode est réalisé et produit par Marine Raut. Mixé par Laurie Galligani. Générique : Aurore Mayer-Mahieu
30 min
ARTE Radio - Nouveautés
ARTE Radio - Nouveautés
ARTE Radio
Bookmakers : Chloé Delaume (3/3)
Bookmakers #5 - L’écrivaine du mois : Chloé Delaume Référence de l'autofiction en France, laborantine exigeante de l'écriture, Chloé Delaume, l'autrice du "Cri du sablier", des "Sorcières de la République", de "Mes bien chères sœurs " et du tout récent "Le Coeur synthétique", est la cinquième invitée du podcast Bookmakers. En partenariat avec Babelio (3/3) La Sorcière de la Stylistique Longtemps cantonnée aux tubes à essai de ses livres dits « de laboratoire », Chloé Delaume décide, au mitan des années 2010, d’opérer sa mue : elle souhaite désormais « parler aux copines » et leur donner « des armes, des outils » à travers ce geste qu’elle a longtemps « vomi » : celui de raconter des histoires. Il y aura d’abord « Les Sorcières de la République », son premier véritable roman, paru en 2016 aux éditions du Seuil, sur le bref accès au pouvoir, en France, d’une secte féministe magique, dont les sortilèges s’écoulent à dix mille exemplaires. La démarche s’accompagnera trois ans plus tard d’un essai puissant, « Mes bien chères sœurs », manifeste pour une sororité de combat, qui consigne « l’Apocalypse d’après Weinstein (…), les porcs balancés dans un étang de feu » (…), tout en remixant « Le Chant des partisans » version pétroleuse, un schlass à la main. C’est un succès : vingt mille exemplaires vendus, qui l’encouragent à poursuivre dans cette voie. En témoigne aujourd’hui « Le Cœur synthétique », son livre le plus accessible, comédie noire du célibat passé 45 ans, grave et légère à la fois, publiée à la rentrée dernière. Qu’il semble loin, le temps où cette héritière de l’Oulipo et des pataphysiciens déclarait : « On peut faire des romans d’aventures avec des moyens plus contemporains qu’un voyage en Egypte. » En 2003, son livre « Corpus Simsi » était composé à partir de captures d’écran de son avatar immergé dans le jeu vidéo « Les Sims » ; en 2004, « Certainement pas » adoptait la structure du Cluedo dans l’hôpital psychiatrique de Sainte-Anne, « fidèle au peuple des pyjamas bleus » ; en 2006, pour « J’habite dans la télévision », Chloé Delaume resta vingt-deux mois devant son petit écran, du lever au coucher, ingurgitant le maximum de publicités et de programmes de téléréalité, pour en ramener « des infos du réel » et une vraie mutation : deux kystes à l’œil, sept kilos supplémentaires et « plus de pensée propre » ; en 2007, elle signait une fan-fiction en hommage à la série « Buffy contre les vampires », inspirée des fameux « livres dont vous êtes le héros », ces romans-jeux interactifs à choix multiples. D’où cette question ludique, qui guide ce troisième et dernier épisode : en quoi ces contraintes l’ont-elles aidées à délier sa langue et libérer son imagination ? Et comment sortir du labo, pour aller sans se renier vers une littérature populaire de qualité ? Enregistrements : septembre 20 - Entretien, découpage : Richard Gaitet - Prise de son, montage : Sara Monimart - Lectures : Jennifer Anyoh, Stella Defeyder, Richard Gaitet, Sara Monimart - Réalisation, mixage : Charlie Marcelet - Musiques originales : Samuel Hirsch - Illustration : Sylvain Cabot - Production : ARTE Radio
33 min
More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu