Lanceur d'alerte : brisé pour avoir fait son devoir | Karim Ben Ali
Play episode · 41 min

La vie de Karim Ben Ali s’est arrêtée le jour où le Républicain Lorrain a publié sans le prévenir un article révélant la pollution par Arcelor Mittal d’un étang proche de la Fensch, une rivière traversant la Moselle sidérurgique. Dans la foulée, une autre journaliste publie une vidéo qui va rapidement devenir virale où on l’entend et voit déverser des centaines de litres d’un liquide jaunâtre et fumant dans l’eau et sur les berges du cours d’eau. Karim, devenu ainsi lanceur d’alerte malgré lui, dénonce Arcelor Mittal, Suez environnement le transporteur et Interconseil son agence Interim, comme étant complice d’une grave contamination de la nappe phréatique à l’acide chloridrique. Ce que nie Mittal. Une instruction judiciaire est en cours.

Mais la vie de Karim bascule. C’est ce qu’il raconte dans cet entretien de près d’une heure où on découvre que résister au pression et maintenir sa version ont un coût. "Tu vas au Lidl, à l’ouverture, tu vas chercher des anti-gaspi. Tu peux avoir un morceau de rôti à 50 centimes, tu peux avoir de la salade à 20 centimes. Tu vas à la banque alimentaire, tu abaisses la tête. Après on dit “faites votre devoir citoyen” et finalement tu te prends la carotte."


▶ Soutenez Le Média :

👉 https://soutenez.lemediatv.fr/

👉 https://www.okpal.com/le-media/

👉 https://fr.tipeee.com/le-media


✅ Suivez-nous :

Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia

Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia

Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia

Peertube : https://video.lemediatv.fr


Rejoignez la communauté des Socios !


Pour aller plus loin : https://www.lemediatv.fr/emissions/2019/lanceur-dalerte-brise-pour-avoir-fait-son-devoir-karim-ben-ali-cOS2frxuRFmOt-Yi0zKswQ

Sismique
Sismique
Julien Devaureix
{REDIF} Décroissance (économique)- Vincent Liegey
La croissance économique est un concept avec lequel nous sommes à peu près tous familiers tant elle est depuis des années au coeur de nos projets de société et des discours politiques et médiatiques. On nous dit qu’ il faut croitre pour progresser, pour rester dans la course, pour payer les retraites a venir, pour preserver nos modes de vie, etc… Certains comme Vincent Liegey pensent qu’il y a un problème fondamental avec cette idée et qu’au contraire accepter de ne plus croitre est une devenu une nécessité absolue. Je parle donc avec Vincent de « décroissance » pour essayer de mieux comprendre de quoi il s’agit vraiment. Qu’est-ce qui se cache derriere ce mot? Pourquoi il fait peur ? Pourquoi y aurait-il d’ailleurs un problème avec la croissance? Qu’est ce qu’il faudrait faire concrètement pour un construire un avenir soutenable? Sujets abordés Décroissance, effondrement, environnement, croissance verte, Revenu Maximum Acceptable, Revenu de Base, communs Episode publié pour la première fois le 7 novembre 2018 NB : Épisode sponsorisé par le VPN CYBERGHOST. Offre spéciale à découvrir ici : https://www.cyberghostvpn.com/sismique  *** Retrouvez les notes détaillées sur le site officiel : https://sismique.fr Sismique est un podcast indépendant créé et animé par Julien Devaureix. Pour aider le podcast à grandir, abonnez-vous sur le site, parlez-en autour de vous et prenez le temps de laisser un commentaire et une note sur votre appli préférée (et de préférence sur Apple podcast). Vous pouvez aussi me soutenir via un don sur Tipeee > https://fr.tipeee.com/sismiquepodcast   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
1 hr 16 min
Comprendre le monde
Comprendre le monde
Pascal Boniface
Comprendre le monde S4#8 – Alain Juppé - "La France et le monde"
Élections américaines, évolution de la relation transatlantique, autonomie stratégique européenne, dialogue avec Moscou, renouveau européen, Brexit, situation en Syrie, défi chinois, gaullisme et puissance française, et bien-sûr héritage chiraquien... L'ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères Alain Juppé nous donne son analyse de l'actualité internationale et des grands défis géopolitiques. Pour aller plus loin : Articles : • Entre souveraineté européenne et patriotisme britannique, où va le Brexit ? : https://bit.ly/33Y0zCw • Les Occidentaux sont aujourd’hui hors-jeu en Syrie : https://bit.ly/3jZ4Xac Ouvrages : • Requiem pour le monde occidental, relever le défi Trump - Pascal Boniface : https://bit.ly/3jXkEOZ • Géopolitique illustréeLes relations internationales depuis 1945 - Pascal Boniface : https://bit.ly/34QYTdu Podcasts : • CLM S3#6 - Jon Henley - "Brexit or not Brexit ?" : https://bit.ly/2SVhzDn • CLM S1#9 - Arnaud Dubien - "Russie : menace majeure ou puissance mineure?" : https://bit.ly/3drrSZa Vidéos : • Trump et l’Europe : amis ou ennemis ? – Je réponds à vos questions - Pascal Boniface : https://bit.ly/34TeYzu • Les Nouvelles routes de la soie - Emmanuel Hache : https://vimeo.com/297969092 • L'Europe doit-elle choisir entre Washington et Pékin ? Pascal Boniface : https://bit.ly/3iU7bX7 • [Chroniques GéoÉco #4] UE : vers un plan de relance économique efficace ? : https://youtu.be/QOTZy6QkH3A • L’OTAN, sortie du coma ? - Pascal Boniface : https://youtu.be/vMlI1mnCcGo Disponible sur Soundcloud, Spotify, Deezer, l'app Podcast, I-Tunes, Youtube, le site internet de l'IRIS, Mediapart et le blog de Pascal Boniface.
27 min
Le monde devant soi
Le monde devant soi
Slate.fr
Brexit: le jeu dangereux (et perdant) de Boris Johnson
Voilà quatre ans que les Britanniques ont voté pour une sortie de l'Union européenne lors d'un référendum organisé par David Cameron, le Premier ministre de l'époque. Depuis, les négociations patinent. Le Royaume-Uni nous a bel et bien quittés le soir du 31 janvier 2020, mais sans qu'aucun accord ne soit réellement trouvé: les négociateurs s'étaient donné quelques mois, jusqu'au 1er janvier prochain, pour établir un accord de libre-échange entre Londres et Bruxelles. En quoi consistent ces négociations? Que reste-t-il à décider? Quels sont les points de blocage? Comment l'Europe a-t-elle su résister aux manipulations de Boris Johnson? Peut-on vraiment lui faire confiance? Réponses dans Le Monde devant soi, notre podcast hebdomadaire sur l'actualité politique française et internationale présenté par Christophe Carron, avec Jean-Marie Colombani, directeur de la publication de Slate.fr, Alain Frachon, éditorialiste au Monde spécialisé dans les questions internationales et cette semaine, Marion Van Renterghem, journaliste et spécialiste des affaires européennes. Si vous aimez Le Monde devant soi, pensez à l'exprimer en nous donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous et en laissant vos commentaires sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Musique: «Believer (Saeptem LMDS MiniEdit)», Silent Partner
30 min
C dans l'air
C dans l'air
France Télévisions
TERRORISME : SOMMES-NOUS DÉSARMÉS ? 20-10-2020
TERRORISME : SOMMES-NOUS DÉSARMÉS ? 20-10-2020 _Invités_ BRUNO JEUDY Rédacteur en chef du service politique de « Paris Match » RAPHAËLLE BACQUÉ Grand reporter au « Monde » Auteure de « La communauté » ÉRIC DELBECQUE Spécialiste en sécurité intérieure Auteur de « Les silencieux » MATHIEU DELAHOUSSE Grand reporter à « L’Obs » Auteur de « la chambre des coupables - La justice face aux Djihadistes » "Les islamistes ne doivent pas pouvoir dormir tranquilles dans notre pays. La peur va changer de camp". Après l’assassinat du professeur Samuel Paty dans les Yvelines vendredi, Emmanuel Macron durcit le ton. Le chef de l’Etat a annoncé à l’issue d’un Conseil de défense, dimanche soir, un "plan d’action" dès cette semaine contre "les structures, associations ou personnes proches des milieux radicalisés". Sous pression, le président de la République, en déplacement ce mardi à Bobigny pour y présider une séance de la Cellule de lutte contre l’islamisme et le repli communautaire (CLIR), a promis d’apporter "des réponses concrètes, à court et moyen terme", quinze jours seulement après avoir dévoilé le projet de loi contre les séparatismes, qui sera présenté en Conseil des ministres le 9 décembre prochain. Mais lesquelles ? Depuis hier des opérations de police sont menées tous azimuts contre des individus et des associations proches de la mouvance islamiste. 51 structures associatives "verront toute la semaine un certain nombre de visites des services de l’État et plusieurs d’entre elles (…) se verront dissoutes en Conseil des ministres", a expliqué Gérald Darmanin, qui a particulièrement ciblé le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) et l’association humanitaire Baraka City. Le ministre de l’Intérieur a aussi demandé au préfet de Seine-Saint-Denis de fermer la mosquée de Pantin qui avait notamment relayé sur sa page Facebook une vidéo dénonçant le cours du professeur d’histoire et géographie sur la liberté d’expression au cours duquel des dessins et caricatures de Mahomet avaient été montrés. Le lieu de culte sera fermé à partir de mercredi soir pour une durée de six mois. Par ailleurs, les patrons en France des grands réseaux sociaux, comme Facebook, Twitter, TikTok et Snapchat, ont été convoqués ce matin place Beauvau par la ministre déléguée à la citoyenneté, Marlène Schiappa, pour tenter de trouver les moyens de mieux contrer le cyber-islamisme. Place Beauvau, le ministre de l’Intérieur a également demandé l’expulsion de 231 étrangers en situation irrégulière et fichés S pour leur appartenance à l’islam radical. 180 sont actuellement incarcérés, une cinquantaine se trouvent sur le territoire national. Mais l’éloignement d’un étranger qui ne dispose pas de passeport nécessite l’accord du pays de retour à travers la délivrance d’un laissez-passer consulaire. Le retour dans le pays d’origine d’un étranger ne peut donc se faire sans l’accord préalable du pays concerné. Par ailleurs, l’actuelle législation n’autorise pas le renvoi d’un ou plusieurs étrangers vers un pays en guerre (Syrie, par exemple), en vertu des conventions internationales. Cette mesure choc ne peut donc s’appliquer en quelques jours seulement. D’autant qu’une fiche S n’est pas constitutive d’un délit. Encore faut-il prouver la dangerosité présumée de l’individu. Enfin la formation des imams a longuement été évoquée par Emmanuel Macron lors de son discours sur le séparatisme religieux, le 2 octobre dernier. Jusqu’à présent, les imams provenaient de pays étrangers, du Maghreb ou de Turquie avant de rejoindre les mosquées françaises à la faveur d’accords entre la France et le pays d’origine de l’imam (Algérie, Maroc notamment). Il est aujourd’hui question de rompre avec cette pratique pour "libérer l’islam de France des influences étrangères", a insisté le président de la République, en mettant fin au système de formation des imams à l’étranger, en promouvant une labellisation de la formation des imams en France et en renforçant le contrôle sur les financements des associations et lieux de culte musulmans. Alors comment l’exécutif entend-il agir contre l’islamisme radical ? Quelles solutions envisage-t-il ? Que peut faire vraiment l'Etat ? Diffusion : tous les jours de la semaine à 17h45 Rediffusion : tous les jours de la semaine à 22h30 Format : 65 minutes Présentation : Caroline Roux et Axel de Tarlé Réalisation : Pascal Hendrick, Jean-François Verzele, Jacques Wehrlin, Nicolas Ferraro et Benoît Lemoine Productions : France Télévisions / Maximal Production Retrouvez C dans l'air sur France.tv Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
1 hr 4 min
More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu