On s'autorise à penser | Martin Bormann : L'homme de confiance d'Hilter | François Delpla
52 min

François Delpla, historien du nazisme et biographe d’Adolf Hitler, vient de faire paraître la première biographie non journalistique de Martin Bormann, qui fut le secrétaire personnel du Führer et se suicida peu après lui en 1945. Julien Théry s’entretien avec lui de l’itinéraire du personnage, dont les archives montrent en particulier qu’il n’a pas été l’éminence grise (ou plutôt brune) maléfique et manipulatrice que l’on a souvent décrit, mais un simple nazi ordinaire, apprécié par le Führer pour ses qualités de rigueur bureaucratique et sa fidélité sans faille.

Abondamment mise à contribution dans le livre, sa correspondance montre que Bormann n’était pas un antisémite spécialement zélé ni obsessionnel, contrairement à sa femme Gerda Bormann-Buchs. En revanche, Bormann nourrissait une haine particulièrement à l’encontre du christianisme et de ses valeurs. Cela explique son rôle dans les crimes médicaux accomplis par les nazis contre les handicapés, éliminés parce qu’inutiles à la société et à la race aryenne.

François Delpla revient aussi sur les circonstances de la mort de Bormann, dont le corps fut enterré anonymement, ce qui permit longtemps de le croire encore vivant, caché en Amérique du Sud ou ailleurs, jusqu’à ce que des analyses scientifiques permettent d’identifier ses restes.


▶ Soutenez Le Média :  

👉 https://soutenez.lemediatv.fr/

👉 https://www.okpal.com/le-media/

👉 https://fr.tipeee.com/le-media


✅ Suivez-nous :  

Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia


Rejoignez la communauté des Socios !


Pour aller plus loin :  https://www.lemediatv.fr/emissions/2020/bormann-le-mauvais-genie-dadolf-hitler-francois-delpla-7N_1ya1XQIKgz9RUTj7TzA

Trump 2020
Trump 2020
Slate.fr
Comment va se passer le dernier Thanksgiving de l'ère Trump?
Cette semaine, enfin un peu de calme et de silence en provenance des États-Unis, et ce pour deux raisons: d'une part, Trump a enfin accepté de lancer le processus de transition vers l'administration Biden, et puis surtout, c'est Thanksgiving. Ce quatrième jeudi de novembre est férié pour commémorer un moment d'amitié, de partage et de reconnaissance intervenu entre les colons européens et les tribus indiennes à l'automne 1621. C'est donc une semaine de célébration familiale, une sorte de Noël avant l'heure, certes perturbée cette année par le Covid –beaucoup de gens ne pourront pas voyager. L'année dernière, nous vous avions parlé de la situation des Amérindiens dans les États-Unis de Trump. Cette semaine, au-delà de l'actu, nous allons revenir sur l'histoire de ces colons arrivés à bord du Mayflower, du premier Thanksgiving et de la place qu'a prise cet événement dans le roman national américain. Pour suivre l'actualité politique américaine, Slate.fr s'est associé à la newsletter «Time to Sign Off» (TTSO) et à l'Institut français des relations internationales (IFRI) pour proposer tous les mercredis le podcast Trump 2020, avec Laurence Nardon, chercheuse à l'IFRI et spécialiste des États-Unis, et Romain Dessal, fondateur de TTSO. Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook. Générique: «Ghost City (Saeptem Trump Remix)», de Dmitriy Diomores
17 min
Code source
Code source
Le Parisien
Violences policières : comment l'article 24 de la loi sur la sécurité globale est devenu intenable
Une “réécriture complète” de l'article 24 qui avait été adopté en première lecture dans la loi de sécurité globale. C’est la décision annoncée ce 30 novembre par le chef des députés de la majorité Christophe Castaner, à l’issue d’une réunion avec l'exécutif. Cet article controversé interdit de diffuser des images de policiers identifiables dans le but de leur nuire. Dans la rue comme au sein de la classe politique, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer une atteinte aux libertés, et un moyen de garantir l’impunité des violences policières. La même semaine, deux évènement ont rappelé l’importance de telles images : les bavures filmées lors du démantèlement d’un camp de migrants à Paris, et la vidéo choquante montrant le producteur noir Michel Zecler tabassé par trois policiers. Dans Code source, David Doukhan, Damien Delseny et Zoé Lauwereys, racontent comment le gouvernement a sombré dans une crise politique en quelques jours. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Clawdia Prolongeau - Journalistes : Marion Bothorel et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Identité graphique : Upian - Archives : Loopsider, France 2, France 3, BFM-TV, L'OBS.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
24 min
Minute Papillon!
Minute Papillon!
20 Minutes
Maradona : Ce jour où le prodige argentin a joué son premier match international
Dans notre podcast Minute Papillon !, on retrouve aujourd’hui un nouvel épisode de notre série audio « Il était une fois, dans l’histoire du sport ». Après la mort de Diego Maradona, mercredi 25 novembre, 20 Minutes revient sur la première rencontre internationale du jeune prodige, à seulement 16 ans. Retour en 1977, à Buenos Aires, dans le stade de la Bombonera, où l’Argentine l’emporte 5-1 et célèbre l’entrée en jeu de celui qui porte alors le numéro 16 du remplaçant. « Mes jambes flageolaient, mes mains tremblaient. Je suis entré sur le terrain et je me suis libéré. Un autre de mes rêves se réalisait ». Ainsi parle Maradona pour évoquer son premier match sous les couleurs «albiceleste». Déjà, les passements de jambes et les dribbles du « petit » impressionnent ses partenaires. « On restait sans voix », raconte Leopoldo Luque, ancien attaquant argentin. Néanmoins, Diego Maradona attendra deux ans, en 1979, avant d’inscrire son premier but international. Un but qui ressemble étrangement à celui d'un Michel Platini, à l'Euro de 1984, contre le Portugal... Notre invité, Alexandre Juillard, journaliste, est spécialiste de l’Amérique Latine et des relations entre sport et société. Cet ancien correspondant en Argentine de plusieurs médias, dont L’Equipe, L’Equipe Magazine et France Football, est l’auteur de la seule biographie en français sur Maradona. Pour cet épisode, Alexandre Julliard nous raconte les débuts de celui qui deviendra DI0S, une légende, une icône. Un épisode réalisé par François Launay et Gilles Durand (traduction Lucas Sanchez), avec A.-L.B   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
10 min
ARTE Radio - Nouveautés
ARTE Radio - Nouveautés
ARTE Radio
Suprême NBA (3/3) : La communauté de l'anneau
Comme les concerts mythiques, il y a ceux qui y étaient et ceux qui n’y étaient pas. Durant les années 90, les playgrounds étendent leur toile en France. Dans toute la région parisienne, le bitume est chaud, le verbe haut et le hip-hop coule à flot. La culture street se développe et les marques emblématiques prennent la balle au bond à travers un marketing sportif de masse. École de la vie et rite de passage entre deux crossovers, tout est concentré sur un terrain où il faut assumer son jeu, se faire sa place et « prendre les coups comme tout le monde », comme le résume l’ancienne internationale Diana Gandega. Les matchs sont aussi rugueux que la créativité débridée et une communauté se fédère autour du culte de la balle orange. Du un contre un sur demi-terrain au « tous pour un » lors des contrôle de police serrés à Stalingrad, la génération « Dream-Team » passe à l’âge adulte. Avec la participation de : - Robert Carman : originaire de Cleveland, aux États-Unis, ancien joueur professionnel en France. - Diana Gandega : ancienne joueuse professionnelle, elle a grandi dans le 18e arrondissement de Paris et a participé aux JO 2008 de Pékin dans l’équipe du Mali. - George Eddy : journaliste franco-américain, a popularisé la NBA en France en devenant le commentateur des matches pour Canal+ à partir de 1985. - Jean-Louis Mendy : membre du club Lapelcha-Goutte d’or Basket-ball et éducateur à l’Espace Jeune de la Goutte d’or. - Julien Müller: a écumé les terrains parisiens, fan de basket NBA et auteur des livres : Les légendes de la NBA et Les rivalités de la NBA. - Samuel Nadeau : ancien joueur professionnel, premier Français à avoir signé au Real Madrid, aujourd’hui éducateur sportif à Sarcelles. - Guillaume Marietta : chanteur et guitariste de rock-psyché, carrière solo sous le nom de Marietta et avec le groupe The Feeling of Love (Born Bad Records) - William Sambin : joueur de club et de playground de l'est parisien (Val-de-Marne) Alexandre Duval, 42 ans. Né à Poitiers. Réalisateur sonore, travaille avec France Culture (Les Passagers de la nuit) et depuis 2005 avec Arte Radio autant pour des documentaires que des créations et essais radiophoniques. Responsable de la filière son du master de création documentaire (Angoulême, Université de Poitiers) entre 2016 et 2019. Enregistrements : septembre 2017-septembre 2020 - Réalisation et musiques originales : Alexandre Duval et Samuel Hirsch - Mix : Samuel Hirsch - Voix : Camille Juzeau - Remerciements : Ahmed Doumbia, Karla Mbende, Florent Boni, Tiemoko - Illustrations : Lucie Albrecht - Production : ARTE Radio
36 min
More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu