TESTS COVID-19 : RÉVÉLATIONS SUR UN NOUVEAU SCANDALE SANITAIRE
38 min

Quand le physicien David Mendels, l’invité de Denis Robert du TPA de ce soir, est rentré de voyages en janvier dernier et qu’il a vu grimper les taux de contamination au Covid en Asie, il a compris vite que les tests sanguins individualisés seraient un des enjeux et une des solutions du problème. Directeur technique d’une start up française – Xrapid-, spécialisée en intelligence artificielle et microbiologie, forts de leur expérience avec les tests pour la malaria, lui et ses collègues ont rapidement mis au point un système infaillible pour mesurer la fiabilité des tests Covid. C’est ce qu’il nous explique ce soir : « Le Covid est un virus trop petit pour être vu en microscopie optique mais quand est arrivé la crise en France, on avait déjà deux ou trois mois de retard sur les Chinois et les Coréens qui avaient développé des tests de diagnostic rapide. »

Se basant sur un appel d’offres du Ministère de la défense pour aider à vaincre l’épidémie, profitant du confinement, l’équipe autour de David Mendels s’est mise au travail : « On s’est dit qu’on allait mettre en route notre projet. On a pu sortir un prototype en une semaine ». Un prototype de testeur de tests. Après les choses ont trainé un peu. Mais face à la quantité de laboratoires se mettant à fabriquer des tests dans un but pas uniquement humanitaire, des médecins parisiens de l’hôpital du Kremlin-Bicêtre, missionnés par l’Institut Pasteur, ont collaboré, leur envoyant 5 des 11 tests représentant plus de 2’000 dispositifs à tester. Le marché du test Covid -vendu en pharmacie autour de 40/50 euros et sur Internet entre 15 et 99 euros- est très lucratif.

Jusque-là, tout va bien. C’est ensuite que l’histoire défie l’entendement. Le Ministère de la santé a homologué une liste de 23 tests le 20 mai dernier, dont la plupart, selon les propres termes, du physicien sont « tout pourris ». Entendez par là qu’ils peuvent diagnostiquer des personnes saines comme étant malades du Covid. Et plus grave, des personnes malades, saines. Sur les 11 tests sur lesquels a travaillé David Mendels, un seul a franchi la barre de la fiabilité selon les critères établis par la haute autorité de santé (HAS) en matière de spécificité et de sensibilité. Pourtant dans la liste finale, la plupart y compris les pires, ont été homologués par le Ministère.

« Je ne suis qu’un scientifique donc je ne sais pas s’il y a malveillance ou incompétence derrière cela » explique, sidéré, le docteur en physique « Mais quand les résultats se perdent à plusieurs niveaux comme c’est le cas ici, on est en droit de se poser la question de ceux qui contrôlent les contrôleurs. Et on est également en droit de nous demander si tout s’est passé de la sorte pour la gestion de la crise du Covid ? »

La réponse est malheureusement oui. Cet entretien révèle un nouveau scandale de santé publique et montre que, pour des raisons troubles, sans doute liées au lobbying des labos, des tests -remboursés par la sécurité sociale- dont on savait qu’ils étaient peu voire pas fiables, ont été mis en vente. Plus précisément, cela signifie que depuis trois semaines maintenant, des personnes qui pensent ne pas avoir le Covid puisqu’elles ont été testés négatives, l’ont certainement…

▶ Soutenez Le Média :  

👉 https://soutenez.lemediatv.fr/

👉 https://www.okpal.com/le-media/


Rejoignez la communauté des Socios !

Trump 2020
Trump 2020
Slate.fr
Iran: le cadeau empoisonné de Trump à Biden?
De nouveaux développements, assez dramatiques, sont intervenus en Iran, avec l'assassinat ce 27 novembre de Mohsen Fakhrizadeh, une grande figure du programme nucléaire iranien, attribué à un commando israélien. Il faudrait sans doute y voir pour Israël la volonté de compliquer, voire de rendre impossible les discussions que Joe Biden veut rouvrir avec l'Iran, pour remettre en route le traité sur le nucléaire iranien de 2015, le JCPOA –Plan d'action global commun. Plus largement, ce sont tous les pays hostiles à l'Iran dans la région qui veulent profiter de l'attitude conciliante de l'administration Trump avant son départ le 20 janvier prochain.  Trump peut-il aller plus loin et lancer des frappes contre l'Iran avant son départ de la Maison-Blanche? Quelles vont être les options de Biden pour renouer le dialogue avec Téhéran? Comment vont se reconfigurer les relations dans la région? Pour suivre l'actualité politique américaine, Slate.fr s'est associé à la newsletter «Time to Sign Off» (TTSO) et à l'Institut français des relations internationales (IFRI) pour proposer tous les mercredis le podcast Trump 2020, avec Laurence Nardon, chercheuse à l'IFRI et spécialiste des États-Unis, et Romain Dessal, fondateur de TTSO. Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook. Générique: «Ghost City (Saeptem Trump Remix)», de Dmitriy Diomores
14 min
Minute Papillon!
Minute Papillon!
20 Minutes
Manuel de survie sexuelle des parents, avec Flore Cherry
Dans notre podcast Tout Sexplique, notre rendez-vous qui parle d'intimité, on rencontre Flore Cherry pour évoquer la vie de couple, la sexualité après la naissance d'un enfant. Un événement le plus souvent heureux, mais qui bouleverse au plus profond de nous, de notre couple et de notre vie sexuelle. La journaliste Flore Cherry et l'illustratrice Guenièvre Suryous signent Guide de survie sexuelle des parents, aux éditions Tabou (9,90 euros). Un «guide» dans lequel sont posées des questions comme: « comment faire pour continuer à entretenir une relation d'amants quand on devient papa-maman?», ou : «Comment continuer à se trouver archi-sexy même avec le temps, la fatigue et les mômes?». Conseils et infantilisation Avant même la naissance, la période de grossesse peut être compliquée car l’entourage, voire des inconnus dans la rue, vont donner des conseils, pas toujours voulus, sur ce qu’il faut et ne faut pas faire. Une position à la fois déstabilisante et infantilisante qu’il faut repousser, souligne Flore Cherry. « Il faut savoir refuser dans une certaine mesure cette infantilisation et arriver à se faire confiance. Je pense que c’est nécessaire pour en arriver une sexualité épanouie. (…) Il faut vraiment être à l’affût de soi d’abord», commente-t-elle. Soi d'abord « L’arrivée d’un enfant dans le couple catalyse tous les problèmes de sexualité ou tous les problèmes en général dans le couple. Par exemple, une baisse de libido (…) le rapport à ton corps », souligne Flore Cherry. Son conseil : prendre soin de soi, et surtout ne pas, dans la liste des « choses à faire », faire passer le monde entier et les tâches avant soi. « Dans la hiérarchie, c’est votre enfant, puis juste après, c’est vous », rappelle-t-elle. « Une fois que vous vous kifferez à mort, là, peut-être, vous pourrez kiffer votre partenaire ». Le retour à une vie sexuelle dans le couple prend du temps, et notamment, si on le souhaite, des pratiques de pénétration. La spécialiste sexualité rappelle enfin qu’accepter d’être un être imparfait soulage de la pression sociale et individuelle. Et que la patience, la communication et l’acceptation de soi sont les clefs pour les nouveaux parents et amants. Tout Sexplique Tout Sexplique est un podcast original de 20 Minutes. Si vous l’appréciez, vous pouvez vous abonner gratuitement et nous évaluer sur votre plateforme d’écoute préférée (Apple podcast, Google podcast, Spotify, Deezer, Acast, Podinstall, Podcast Addict…). Pour nous contacter : audio@20minutes.fr Un podcast réalisé, produit et animé par Anne-Laetitia Béraud Crédit son: « The Vendetta » Stefan Kartenberg 2018 - Creative Commons – Ccmixter.org   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
14 min
Sixième Science
Sixième Science
20 Minutes
Comment la peur (et le covid-19) chahute notre cerveau
Une épidémie peut en cacher une autre. Si le covid-19 occupe l'esprit des autorités, celui des citoyens est en proie a l'angoisse. Que l’on ait été contaminé ou pas, le virus a un impact sur notre santé mentale. Une étude italienne a révélé que 28% des patients atteints du covid-19 souffraient de troubles de stress post-traumatique, et 42% d’anxiété. Pour le reste de la population, difficile de ne pas être affecté par le climat anxiogène qui s'est installé depuis l'accélération du phénomène et l'adoption des mesures sanitaires, dont le confinement. Mathias Germain, journaliste au magazine La Recherche, parle d'ailleurs de la peur comme de « l'autre épidémie ». Pour nous, il revient sur l'anxiété, son lien avec la situation que nous traversons, ses manifestations, mais aussi sur les façons de la combattre. Comme il existe des vaccins pour nous protéger du virus, l'homme n'est pas totalement impuissant face à la peur. Bonne écoute! Pour des remarques ou des questions, vous pouvez nous écrire à audio@20minutes.fr. Présenté et préparé par Romain Gouloumès Montage/mixage : Studio Plink Opening : Nightmares, Alexander Nakarada (morceau libre de droit repéré par cchound.com) ; extraits sonores de Zonesons.com ; conception Romain Gouloumès Nappe: Magic by @TONEZPRO https://soundcloud.com/tonez-pro (CC by 3.0) Cover de l'épisode : Stocktrek Images / Getty Images Plus   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
26 min
More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu