Notre addiction au plastique et ses conséquences
Play
durée : 00:55:12 - La Terre au carré - par : Mathieu Vidard - Le plastique a conquis notre vie pour le meilleur. Aujourd’hui ses déchets l’envahissent pour le pire… Comment en est-on arrivés là?
C dans l'air
C dans l'air
France Télévisions
CONFINEMENT : POURQUOI LE GOUVERNEMENT HÉSITE 26-01-21
CONFINEMENT : POURQUOI LE GOUVERNEMENT HÉSITE  26-01-21 _Invités_ JÉRÔME FOURQUET Directeur du département Opinion de l'Institut de sondages IFOP FLORENCE MÉRÉO Journaliste santé - « Le Parisien » PR BRUNO LINA – En direct de Lyon Virologue au CHU de Lyon - Membre du Conseil scientifique SOAZIG QUÉMÉNER Rédactrice en chef du service politique - « Marianne » Le nombre des contaminations à la Covid-19 continue d’augmenter en France, la barre des 3 000 patients en réanimation est franchie et la tension règne dans certains hôpitaux contraints à nouveau de déprogrammer des interventions pour garder des lits. Pour autant, le reconfinement peut encore attendre a fait savoir hier soir l’Elysée. Malgré les demandes formulées par nombre de scientifiques ces derniers jours et l’annonce par le Premier ministre que des décisions seraient prises cette semaine, aucune allocution d’Emmanuel Macron n’a été confirmée pour les prochains jours. Et le président du Conseil scientifique change de tonalité ce matin dans les colonnes de Libération. Plutôt alarmiste dimanche soir sur BFMTV, Jean-François Delfraissy se montre plus rassurant ce mardi matin à la Une du quotidien, dans lequel il explique qu'on "n'est pas à une semaine près" pour décider d'un éventuel reconfinement. Alors pourquoi ce changement de ton ? A cette temporisation, plusieurs explications : l’émergence des variants du coronavirus et leurs inconnues, et surtout la question de l’acceptation sociale, alors qu'on demande aux Français de faire des efforts depuis bientôt un an et qu’ils en ont pour beaucoup ras-le-bol. Les dernières études de l’état de l’opinion n’ont en effet pas de quoi rassurer l’exécutif. Elles soulignent toutes la lassitude grandissante des Français, avec une majorité de la population qui oscille aujourd’hui entre fatalisme et exaspération. Des Français qui dénoncent, de plus en plus, par ailleurs, l’incohérence de certaines mesures gouvernementales, comme l’instauration du couvre-feu à 18h, jugé inutile, et ne seraient que 40 % à accepter un troisième confinement. Ainsi sur les réseaux sociaux, le hashtag #JeNeMeReconfineraiPas a fleuri ces derniers jours et beaucoup de commerçants témoignent de leur volonté de ne pas mettre un terme à leur activité. A cela il faut ajouter la colère des dizaines de milliers de restaurateurs, cafetiers et propriétaires de salles de sport fermés depuis des mois, la dépression de l’ensemble du monde de la culture. Et la détresse de très nombreux étudiants présents ce mardi encore dans les manifestations organisées un peu partout en France par les syndicats enseignants pour demander une meilleure gestion de la pandémie. Alors dans ce contexte morose, les Français sont-ils prêts à accepter un nouveau confinement ? Depuis la mise en place d’un couvre-feu ce week-end, les Pays-Bas sont le théâtre d’une flambée de violences. Ces scènes de soulèvement vont-elles s’étendre à d’autres pays ? Enfin colchicine, plasma, anticorps de synthèse …où en est la recherche de traitements contre le Covid-19 ?? Diffusion : tous les jours de la semaine à 17h45 Rediffusion : tous les jours de la semaine à 22h30 Format : 65 minutes Présentation : Caroline Roux et Axel de Tarlé Réalisation : Pascal Hendrick, Jean-François Verzele, Jacques Wehrlin, Nicolas Ferraro et Benoît Lemoine Productions : France Télévisions / Maximal Production Retrouvez C dans l'air sur France.tv Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
1 hr 5 min
Code source
Code source
Le Parisien
Edouard Balladur et François Léotard à l’heure du jugement : on vous résume l'affaire Karachi
Depuis le 19 janvier, Edouard Balladur comparaît à 91 ans, avec son ancien ministre de la défense, devant la Cour de Justice de la République (CJR). L’ancien locataire Matignon entre 1993 et 1995, est jugé avec François Léotard pour le financement illégal de sa campagne présidentielle de 1995. C’est l’un des volets de la tentaculaire affaire Karachi.Selon l’instruction, cette campagne aurait été en partie financée par un système de rétro-commissions mis en place l’année précédente, lorsque de grosses ventes de sous-marins français et de frégates ont été conclues avec le Pakistan. Trois personnes ont déjà été condamnées à de lourdes peines dans ce dossier, par le tribunal correctionnel en juin 2020. L’affaire éclate en 2008, lorsqu’un rapport secret révélé par Mediapart fait le lien entre ce financement occulte et l’attentat de Karachi en 2002. 14 personnes, dont 11 employés français de la Direction des constructions navales (DCN) avaient perdu la vie dans une explosion au cœur de la ville portuaire. Récit de Timothée Boutry, journaliste au service police-justice du Parisien. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Clawdia Prolongeau - Production : Raphaël Pueyo et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Identité graphique : Upian - Archives : INA, France 24.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
19 min
Sixième Science
Sixième Science
20 Minutes
Le parasite de la toxo est-il plus dangereux qu'on le pense?
Hôte sweet hôte. Le parasite responsable de la toxoplasmose (vous savez, cette maladie généralement transmise à l’homme par les chats ou par l’ingestion de viande mal cuite) aurait infecté 7 Français sur 10. Rien d'affolant en soi, la chose n'est vraiment dangereuse que pour les fœtus, si la mère n'est pas immunisée et est infectée pendant sa grossesse, et les personnes immunodéprimées. Sauf que, sauf que... Des chercheurs ont découvert, chez la souris, que l'intrus unicellulaire pouvait avoir un impact sur la descendance en passant... par le père. Le parasite n'est pas transmis aux souriceaux, c'est le matériel génétique du papa souris, affecté par toxoplasma gondii, qui donnerait naissance à des bébés moins curieux, plus anxieux. Doit-on s'inquiéter que le parasite ait les mêmes effets chez nos enfants que chez ceux des animaux de laboratoire? Notre invité Hervé Ratel, journaliste au magazine Sciences et Avenir, a réuni les premiers éléments de réponse. Bonne écoute! Présenté et préparé par Romain Gouloumès Montage/mixage : Sarah-Lou Lepers Opening : Nightmares, Alexander Nakarada (morceau libre de droit repéré par cchound.com) ; extraits sonores de Zonesons.com ; conception Romain Gouloumès Nappe: Magic by @TONEZPRO https://soundcloud.com/tonez-pro (CC by 3.0) Cover de l'épisode : photo Anna Derzhina / Getty Images   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
27 min
Les podcasts du Média
Les podcasts du Média
Le Média
Entractu | Violence, racisme, sexisme : Le témoignage glaçant d'une policière
Depuis son entrée dans la police, elle tient un carnet. Un petit carnet noir, où elle a noté tous les insultes racistes et sexistes qu’elle a subi, vu ou entendu ; toutes les violences auxquelles elle a assisté ; tous les contrôles abusifs, les menaces, les coups. Des pages et des pages qui documentent le racisme, le sexisme et la violence qui gangrènent de l’intérieur la police française. Aujourd’hui, elle a décidé de rendre public ce carnet, que nous avons consulté (et dont la forme a été modifiée pour protéger notre source). S’il est rare d’entendre un policier s’exprimer librement sur ces sujets, la parole d’une policière en fonction est encore moins fréquente. Cet agent a accepté de témoigner à condition que son identité ne soit pas révélée, pour peur de représailles. “Il faut qu’ils ressentent la peur pendant le contrôle," “tapez dedans comme si c’était du gilet jaune”, “je suis facho, raciste et j’assume”... Ce ne sont que quelques morceaux choisis de ce document, que nous exposons pour la première fois. L'expérience de cette policière nous révèle les mécanismes profonds qui sont à l'œuvre dans la police en France. Elle nous montre le suivisme et l’omerta, la banalisation du racisme, les violences régulières en garde à vue, la stratégie de harcèlement et provocation envers les jeunes des quartiers populaires, le sexisme ambiant, l’impuissance ou l’indifférence de la hiérarchie, le manque de contrôle des brigades de nuit, l’insuffisance de la formation dans les écoles de police. Elle nous montre, grâce à son courage, comment ces problèmes ne relèvent pas d’une poignée d’individus égarés, mais qu’il s’agit là d’un dysfonctionnement global de l’institution policière, qui valorise le racisme et la violence et sanctionne les comportements vertueux. ▶ Soutenez Le Média : 👉 https://soutenez.lemediatv.fr/ 👉 https://www.okpal.com/le-media/ 👉 https://fr.tipeee.com/le-media ✅ Suivez-nous : Facebook Twitter Youtube Rejoignez la communauté des socios Pour aller plus loin
40 min
Géopolitique, le débat
Géopolitique, le débat
RFI
Géopolitique, le débat - Où va la relation Chine/États-Unis?
Cette semaine a été marquée par l’investiture de Joe Biden à Washington. La Chine s’est réjouie du départ de Donald Trump et de son équipe. On a connu des messages d’adieu plus diplomatiques que celui adressé par l’agence de presse Chine nouvelle à l’ancien secrétaire d’État, il y a quelques jours : «Bon débarras. Après le départ de Mike Pompeo, le monde ne se portera que mieux». Nouvelle administration donc mais les nominations dans l’entourage de Joe Biden ne devraient pas être de nature à rassurer Pékin qui, d’ailleurs, est sans illusion sur les relations à venir avec le nouveau président américain. La politique étrangère des États-Unis à l’égard de la Chine ne devrait pas être radicalement modifiée. La rivalité grandissante entre Pékin et Washington constituera, en effet, le sujet géopolitique central de l’actuelle décennie et peut-être même au-delà. La compétition n’est pas nouvelle, mais elle s’est accentuée avec la crise sanitaire liée à la pandémie qui accélère le rattrapage économique de la Chine. Mais, l’économie n’est qu’un aspect du duel. Regard sur le caractère désormais multidimensionnel et global de la rivalité entre Pékin et Washington à l’occasion de la parution du dernier numéro de la revue internationale et stratégique intitulé «Un duel Chine/États-Unis» ? Invités :  - Sylvie Matelly, directrice adjointe de l’IRIS.  - Pascal Boniface, directeur de l’Iris.  - Charles Thibout, chercheur à l’Iris et à la Sorbonne. Conseiller scientifique de la Joint European Disruptive Initiative.  - Christophe Ventura, directeur de Recherche à l’Iris.
50 min
Le monde devant soi
Le monde devant soi
Slate.fr
Joe Biden président: ce que ça va changer pour les États-Unis et le reste du monde
Ce mercredi 20 janvier 2021, Donald Trump a fait ses adieux à la Maison-Blache et Joe Biden a pris ses fonctions de président des États-Unis. Le tout sans heurt et sans public, en raison des restrictions dues à l'épidémie de Covid-19. Le soir même de son investiture, Joe Biden s'est empressé de signer dix-sept décrets. Ils concernent, entre autres, l'immigration avec l'arrêt de la construction du mur à la frontière mexicaine et la fin du «Muslim travel ban» interdisant l'entrée sur le territoire aux étrangers en provenance de pays musulmans, ou encore le retour des États-Unis dans l'accord de Paris sur le climat. Biden veut aller vite pour réparer l'Amérique, comme nous vous l'expliquons dans notre autre podcast, New Deal, qui remplace désormais Trump 2020. Joe Biden n'est pas le seul à avoir pris ses fonctions mercredi. Il a avec lui l'ensemble de son cabinet: Kamala Harris, bien sûr, en tant que vice-présidente, mais aussi le francophile Anthony Blinken au secrétariat d'État, Lloyd Austin, premier Afro-Américain à la Défense, Merrick Garland à la Justice, Janet Yellen au Trésor. Beaucoup ont salué la diversité et la représentativité de ce cabinet: des hommes, des femmes, des minorités. Ce gouvernement est-il capable de réconcilier l'Amérique? Est-il composé de façon à satisfaire l'électorat démocrate? Que pensent les chefs d'État étrangers de l'entrée en fonction de Joe Biden à la tête de la première puissance économique mondiale? De son côté, privé du soutien de Donald Trump, le président turc Erdoğan tente de se rapprocher de l'Union européenne. Dans quel but? Et comment cela va-t-il influer sur la géopolitique méditerranéenne? Réponses dans Le Monde devant soi, le podcast hebdomadaire d'actualité internationale présenté par Christophe Carron, avec Jean-Marie Colombani, directeur de la publication de Slate.fr, et Alain Frachon, éditorialiste au Monde spécialisé dans les questions internationales. Si vous aimez Le Monde devant soi, pensez à l'exprimer en nous donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous et en laissant vos commentaires sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Musique: «Believer (Saeptem LMDS MiniEdit)», Silent Partner Réalisation et montage: Aurélie Rodrigues
29 min
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu