Petite et grande histoire des légumes
durée : 00:54:40 - La Terre au carré - Dans son dernier livre, l'agronome Eric Birlouez retrace une véritable épopée des légumes, leur considération à travers l’Histoire et la façon dont certains ont été progressivement acceptés dans l’alimentation, mais aussi les kilomètres qu’ils ont parcourus pour être disséminés et finalement adoptés à travers le monde.
C dans l'air
C dans l'air
France Télévisions
Macron face au ras-le-bol des Français 23-11-20
Macron face au ras-le-bol des Français  23-11-20 _Invités_ BRUNO JEUDY Rédacteur en chef du service politique de « Paris Match » ANNE ROSENCHER Directrice déléguée de la rédaction de « L’Express » SOPHIE FAY – En duplex Journaliste au service économie de « L’Obs » JÉRÔME FOURQUET – En duplex Directeur du département Opinion de l’Institut de sondages IFOP Ce mardi, à 20h, Emmanuel Macron s’exprimera pour évoquer « un allègement progressif des contraintes » du confinement. Un discours très attendu alors que l’on observe un ralentissement de l’épidémie en France. 13 157 nouveaux cas ont été recensés au cours des dernières 24 heures. Un besoin de clarté pour les Français. « Rien n'est pire que l'incertitude et l'impression d'une morosité sans fin », a déclaré le président de la République au JDD ce dimanche 22 novembre. « Il faut de la cohérence, de la clarté, un cap. Savoir ensemble où nous allons et comment y aller. C'est difficile, car la pandémie est par essence imprévisible et mondiale. Mais c'est la clé de la confiance, qui elle-même est la clé du succès », a-t-il poursuivi alors que la population commence à s’impatienter. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a d’ailleurs évoqué trois échéances concernant l’allégement : un première étape fixée au 1er décembre avec la réouverture notamment des petits commerces, un second point d’étape à la mi-décembre, juste avant les congés de fin d’année, dans le but de permettre à nouveau les déplacements entre les régions. Enfin, une troisième échéance se fera au mois de janvier avec une éventuelle réouverture pour les bars, cafés et restaurants. Le porte-parole a précisé que ces aménagements seront adaptés au regard « de l’évolution sanitaire et des risques liés à certaines activités ». L’attestation dérogatoire de déplacement, elle, restera en vigueur après le 1er décembre et aucune information n’a encore été donnée au sujet des lieux culturels et de cultes. Une France divisée en deux. D’un côté, il y a ceux qui, malgré le confinement, s’en sortent bien : du télétravail, un salaire conservé et même la possibilité d’épargner l’argent qui n’est plus utilisé dans les loisirs. De l’autre côté, une France délaissée, composée d’artisans ou de commerçants, qui subissent de plein fouet la crise économique liée au Covid. Leur activité étant suspendue, ils perdent de l’argent et ne bénéficient pas ou peu d’aides suffisantes. Ils sont nombreux à demander plus de soutien de la part de l’État. Alors que les premières vaccinations sont attendues avant la mi-décembre aux États-Unis, la France doit se mettre en ordre de marche. Comment la vaccination va-t-elle s’organiser dans l’Hexagone ? En Allemagne, le pays a déjà anticipé : des gymnases et autres salles de spectacle ont été réquisitionnés pour accueillir les patients. À Berlin, 6 grands centres sont déjà mobilisés. Idem en Espagne : Madrid vient d’annoncer un grand plan de vaccination contre le Covid-19 pour protéger une grande partie de la population d'ici à l'été prochain. Quelles seront les principales annonces d’Emmanuel Macron ? Comment ce « déconfinement » par paliers va-t-il se mettre en place ? Les petits commerces vont-ils enfin pouvoir rouvrir leurs portes ? Comment la France se prépare à l’arrivée des vaccins ? Diffusion : tous les jours de la semaine à 17h45 Rediffusion : tous les jours de la semaine à 22h30 Format : 65 minutes Présentation : Caroline Roux et Axel de Tarlé Réalisation : Pascal Hendrick, Jean-François Verzele, Jacques Wehrlin, Nicolas Ferraro et Benoît Lemoine Productions : France Télévisions / Maximal Production Retrouvez C dans l'air sur France.tv Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
1 hr 4 min
Comprendre le monde
Comprendre le monde
Pascal Boniface
CLM S4#12 – Cécile Duflot - "Réduire la pauvreté, protéger le climat : un même combat"
En tant que directrice générale de l'ONG Oxfam France, Cécile Duflot nous explique, à travers des exemples précis, comment le dérèglement climatique et l'augmentation des inégalités sont foncièrement liés, et donc comment la lutte contre ces deux phénomènes doit nécessairement se faire conjointement. Des enjeux qu'il faut également envisager à travers le prisme des inégalités femmes/hommes, des discriminations raciales, mais également de la crise sanitaire que nous traversons. Pour aller plus loin : 📰 • « Désormais, le monde entier perçoit que les inégalités croissent » - P. Boniface : https://cutt.ly/yg8NRO9 📚 • RIS 118 : 2020-2030 : les défis de la décennie : https://bit.ly/3lUEqfj • RIS 119 : La géopolitique par le genre : https://bit.ly/36tvCXd • Fraude fiscale et paradis fiscaux - Éric Vernier : https://cutt.ly/ig8Mr75 🎥 • Géopolitiques de Nantes : https://bit.ly/32Pi8nI • Multilatéralisme, climat, inégalités : penser les mondes qui viennent : https://cutt.ly/3g8Nhzc 🎧 • CLM S4#11– Erik Orsenna - "Les grands défis du monde de demain" : https://bit.ly/3kLfbu9 • CLM S2#14 - Bastien Alex - "Dégradation climatique : les États à la traîne ?" : https://bit.ly/2IPcVW3 Disponible sur Spotify, Deezer, l'app Podcast, I-Tunes, Youtube : https://bit.ly/3pFRIOM, iris-france.org, Mediapart et mon blog.
27 min
Sixième Science
Sixième Science
20 Minutes
Le pergélisol, la bombe climatique qui menace la planète
« Je fonds! Je foooooooooooonds! » Il n'y a pas que dans Batman ou Roger Rabbit que cette réplique fait son petit effet. S'il pouvait crier, le pergélisol (qu'on connaît mieux sous son nom anglais, permafrost), le sol gelé qui recouvre 25% de l'hémisphère Nord, le hurlerait. Le hic, c'est que sur ce plancher de plus en plus instable vivent des populations dont les habitations s'affaissent, perdent pied, et que dessous, reposent des milliards de tonnes de dioxyde de carbone, prêtes à être relâchées sous l'effet du dégel. Russie, Canada, Groenland, Scandinavie... La menace n'a rien de localisée, car la libération de gaz à effet de serre pourrait considérablement accélérer le réchauffement climatique et impacter l'ensemble de la planète. Une bombe climatique, en somme, qu'un vieux russe et son fils ont entrepris de désamorcer à l'aide de ruminants (oui, oui). Un projet qui a toutes les apparences de la folie, mais aussi de l'espoir, à en croire Rachel Mulot, la cheffe du service enquête de Sciences et Avenir, venue en parler à notre micro. Bonne écoute! Pour des remarques ou des questions, vous pouvez nous écrire à audio@20minutes.fr. Présenté et préparé par Romain Gouloumès Montage/mixage : Studio Plink Opening : Nightmares, Alexander Nakarada (morceau libre de droit repéré par cchound.com) ; extraits sonores de Zonesons.com ; conception Romain Gouloumès Nappe: Magic by @TONEZPRO https://soundcloud.com/tonez-pro (CC by 3.0) Cover de l'épisode : Stocktrek Images / Getty Images Plus   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
23 min
Code source
Code source
Le Parisien
Humiliations, soins à 10.000 euros... Pourquoi «l'ostéopathe des stars» Antonino Mercuri est accusé d'escroquerie
Antonino Mercuri n’est pas un ostéopathe comme les autres. Il se dit doté d’un « don exceptionnel », un magnétisme qui aurait même « prolongé » la vie de l’ancien président François Mitterrand. Parmi sa clientèle VIP, certains sont prêts à débourser plusieurs centaines d’euros par séance pour recevoir ses soins ésotériques. En 2018, le quinquagénaire est mis en examen pour « abus de faiblesse », « escroquerie », « exercice illégal de la médecine », et placé quelques mois en détention provisoire. Les enquêteurs le soupçonnent d’avoir mis en place un système très lucratif aux dérives sectaires. L’instruction en cours a recensé une cinquantaine de victimes, ruinées par le guérisseur. En novembre, quatre plaignantes décrivent dans Le Parisien un “gourou” exerçant une emprise psychologique sur ses adeptes. D’autres clients soutiennent au contraire Antonino Mercuri, qui est présumé innocent. Récit de Timothée Boutry et Jérémie Pham-Lê pour Code Source. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Clawdia Prolongeau - Production : Marion Bothorel et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Alexandre Ferreira - Musiques : François Clos, Audio Network - Identité graphique : Upian - Archives : TF1, RTL, TVFIL78.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
19 min
Le Nouvel Esprit Public
Le Nouvel Esprit Public
Philippe Meyer
Mesure pour mesure(s) / ASEAN, l’encerclement par la Chine / n°168 (22 novembre 2020)
Le reconfinement du 30 octobre et ses mesures de toutes sortes a provoqué de nombreuses polémiques. Alors que les librairies, les boutiques de vêtements et les commerces de jouets sont qualifiés de non-essentiels et fermés,les grandes surfaces demeurent ouvertes à condition d’empêcher l’accès à leurs rayons de livres, de vêtements et de jouets. Les plateformes en ligne regorgent de commandes et les polémiques se concentrent sur Amazon dont les profitsconnaissent une très forte croissance alors qu’elle échappe à la condition fiscale commune. Le ministre de l’Économie s’est flatté d’avoir obtenu que la plupart des plateformes repoussent d’une semaine les ventes promotionnelles dites duBlack Friday. La Fédération du commerce et de la distribution a accepté cet arrangement auquel Amazon France a souscrit. Plusieurs maires ont signé des arrêtés autorisant l’ouverture de commerces fermés par le gouvernement. Les groupes de la grande distribution, contraints de mettre sous le boisseau leurs rayonnages de produits non essentiels connaissent une baisse d’activité. Ilsrecourent désormais massivement au chômage partiel : les services territoriaux du ministère du Travail ont reçu 208.600 demandes en deux semaines, avec quelque 15 000 requêtes quotidiennes contre 3.000 les semaines précédant le reconfinement. Dans ce contexte, l’opposition juge le plan de relance de 100 milliards d’euros « mal calibré », « trop tardif » et « insuffisant pour protéger les plus fragiles ». Le Medef estime les mesures destinées aux entreprises souvent trop compliquées et selon le Cédétiste Laurent Berger « il manque des mesures qui aident la demande des foyers les plus modestes ». La grogne a également sévi leweek-end dernier chez les catholiques qui se sont mobilisés devant les parvis des églises d'une vingtaine de villes en France pour réclamer le retour des messes publiques, quand certains évêques et d'autres fidèles appelaient à la patience. Le Premier ministre a annoncé qu’il ne réautoriserait pas les messes en public avant le 1er décembre, par crainte de contaminations en masse.  Enfin la discussion du projet de loi sur la Sécurité globale à l’Assemblée nationale a débuté le 17 novembre dans un climat tendu. Si le renforcement des polices municipales et l'encadrement de la sécurité privée font plutôt consensus, plusieurs failles ont été ouvertes par le volet sur la protection des forces de l'ordre. L'article 24, qui rend passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende le fait de diffuser « dans le but qu'il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, l'image du visage ou tout autre élément d'identification d'un agent de la police nationale ou de la gendarmerie nationale » a suscité depuis son examen en commission des lois, il y a trois semaines, les blâmes de la Défenseure des droits Claire Hédon, puis ceux des sociétés de journalistes, avant la semonce, le 16 novembre, du Conseil des droits l'homme des Nations unies et, in fine, le ministre de l’Intérieur a dû annoncer qu’il reverrait sa copie. *** ASEAN L’Encerclement par la Chine          Quinze pays d'Asie et du Pacifique ont signé le15 novembre un important accord commercial, promu par la Chine, à l'occasion de la clôture d'un sommet virtuel de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean).Il vise à créer une gigantesque zone de libre-échange entre les dix Etats de l'Asean – Indonésie, Thaïlande, Singapour, Malaisie, Philippines, Vietnam, Birmanie, Cambodge, Laos et Brunei – avec la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Ce Partenariat régional économique global (RCEP) devient l'accord commercial le plus important au monde. Ilreprésente 30 % du Produit intérieur brut (PIB) mondial et un marché de 2 milliards d'habitants. Il se classe devant les États-Unis (24,2 % du PIB mondial, 327 millions d'habitants) et devant l'Union européenne (22,1 %, 512,3 millions d'habitants).        L'accord prévoit une élimination de 90 % des tarifs douaniers entre pays membres et des règles communes pour la propriété intellectuelle, mais exclut tout ce qui touche à la protection des travailleurs et à l'environnement. Il « consolide les ambitions géopolitiques régionales plus larges de la Chine autour des « nouvelles routes de la soie » », analyse Alexander Capri, professeur à la Business School de l'Université Nationale de Singapour. L'Inde, qui compte 1,4 milliard d’habitants devait également rejoindre ce pacte commercial sans précédent mais a décidé l'an dernier de s'en retirer par crainte de voir des produits chinois à bas prix envahir son marché. New Delhi a toutefois la possibilité de rejoindre l’accord plus tard.         Cet accord commercial, dont l'idée remonte à 2012, est considéré comme la réponse chinoise à une initiative américaine : Barack Obama qui redoutait la montée en puissance de cette influence chinoise, avait poussé, avec Tokyo, à la création, sans Pékin, d'un autre accord de libre-échange baptisé « le Partenariat transpacifique », dont l'administration Trump a décidé de se retirer en 2017.         Ce Partenariat régional économique global est un pas de plus vers le déplacement de l’économie mondiale vers l’Asie, qui en 1950 représentait (Inde comprise) 25% de la production mondiale et en 2050 en représentera 60%.  La signature de cet accord intervient dans un contexte de forte crise économique en raison de l'épidémie de Covid-19 pour les dix membres de l'Association des nations du sud-est asiatique (ASEAN).        Selon les calculs de Bloomberg les économies non libérales (largement administrées par l’Etat) qui représentaient 12% du PIB mondial en 2000 en représenteront 43% en 2050 (tandis que la part de l’Occident passera de 57% à 33%). Des économies insensibles aux aspects sociaux et environnementaux (tous deux exclus de l’accord signé le 15 novembre à Hanoï)et non démocratique. Bloomberg prévoit que la part des pays démocratiques dans le PIB mondial qui était de 86% en 2000, attendra 60% en 2050.
1 hr 5 min
Le monde devant soi
Le monde devant soi
Slate.fr
Même en Europe, l'État de droit reste un concept fragile
En 2020, l'Union européenne a su par deux fois surmonter ses désaccords historiques: pour boucler un budget disputé entre pays «frugaux» et pays «gourmands», et pour signer un plan de relance de 750 milliards d'euros afin d'aider une économie bien mal en point en raison de la crise sanitaire. Tout se déroulait à merveille avant que deux pays membres sèment le trouble: la Hongrie de Viktor Orban et la Pologne de Mateusz Morawiecki ont ainsi bloqué le plan de relance et budget au prétexte que le versement de fonds communautaires est désormais conditionné au respect de l'État de droit. Pourquoi cette règle agace-t-elle les deux pays? Budapest et Varsovie sont-elles vraiment en position de force? Et la France, qui se pose en garante de l'État de droit, ne doit-elle pas faire son examen de conscience à l'heure où son gouvernement cherche à limiter la liberté de la presse et à imposer un projet de loi très critiqué sur le «séparatisme»? Réponses dans Le Monde devant soi un podcast hebdomadaire sur l'actualité internationale présenté par Christophe Carron, avec Jean-Marie Colombani, directeur de la publication de Slate.fr, Alain Frachon, éditorialiste au Monde spécialisé dans les questions internationales. Si vous aimez Le Monde devant soi, pensez à l'exprimer en nous donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous et en laissant vos commentaires sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Musique: «Believer (Saeptem LMDS MiniEdit)», Silent Partner
24 min
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu