Jeunes Africains: le défi de l’employabilité
Play • 49 min
La démographie africaine impose la création massive et rapide d’emplois. D’ici 2030, on estime que 30 millions de jeunes y arriveront, chaque année, sur le marché du travail, soit les trois quarts des entrées des jeunes au niveau mondial.  L’enjeu est énorme, alors que dans le contexte de crise économique liée à la pandémie de Covid-19, la jeunesse africaine s’inquiète de ne pas trouver un emploi stable.

Comment améliorer l’employabilité en Afrique, pour les jeunes hommes et les jeunes femmes ? Comment faire émerger les talents ? Quel est le rôle de l'enseignement supérieur ? Des pouvoirs publics et du secteur privé ? De la formation professionnelle ? Comment éviter la fuite des cerveaux ? À quoi peuvent servir les institutions internationales telles que la Banque mondiale ? 

Nos invités : 

- Nayé Anna Bathily, responsable des Affaires externes pour l'Afrique centrale et l’Afrique de l’Ouest à la Banque mondiale, fondatrice de Shine to Lead Sénégal et membre du Women in Africa Council, qui soutient les femmes d’affaires et entrepreneuses en Afrique

- Patricia Veringa Gieskes, directrice générale de The Job Factory, société spécialisée dans les ressources humaines à Kinshasa (RDC), administratrice à l’Institut national de préparation professionnelle (INPP) 

- Eric Amoussouga, directeur général de General Electric (GE) pour l’Afrique francophone.

Retrouvez nous sur :     

- Facebook Éco d'ici éco d'ailleurs

- Twitter Éco d'ici éco d'ailleurs.        

Nos reportages :    

- Dans le contexte de pandémie de Covid-19, beaucoup de jeunes africains s’inquiètent pour leur avenir et ont du mal à trouver leur voie. Notre correspondante à Madagascar Laetitia Bezain a rencontré des nouveaux bacheliers dans un salon étudiant à Antananarivo. 

Reportage Bacheliers à Madagascar

 

 - L’une des clés du succès des jeunes africains, c’est l’enseignement supérieur, dernière marche avant l’emploi. Mais les universités publiques ne peuvent pas tout faire. Le privé prend de plus en plus de place. Au Sénégal, le groupe Supdeco Dakar se présente comme la première business-school du pays. Depuis 1993, l’école ambitionne de former des cadres dans les métiers du management et des nouvelles technologies. Reportage de la correspondante de RFI, Charlotte Idrac.   

   Reportage Sup de Co à Dakar
More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu