Lueurs dans la nuit
Sur les épaules de Darwin - par : Jean-Claude Ameisen - réalisé par : Christophe IMBERT
Sixième Science
Sixième Science
20 Minutes
Comment la peur (et le covid-19) chahute notre cerveau
Une épidémie peut en cacher une autre. Si le covid-19 occupe l'esprit des autorités, celui des citoyens est en proie a l'angoisse. Que l’on ait été contaminé ou pas, le virus a un impact sur notre santé mentale. Une étude italienne a révélé que 28% des patients atteints du covid-19 souffraient de troubles de stress post-traumatique, et 42% d’anxiété. Pour le reste de la population, difficile de ne pas être affecté par le climat anxiogène qui s'est installé depuis l'accélération du phénomène et l'adoption des mesures sanitaires, dont le confinement. Mathias Germain, journaliste au magazine La Recherche, parle d'ailleurs de la peur comme de « l'autre épidémie ». Pour nous, il revient sur l'anxiété, son lien avec la situation que nous traversons, ses manifestations, mais aussi sur les façons de la combattre. Comme il existe des vaccins pour nous protéger du virus, l'homme n'est pas totalement impuissant face à la peur. Bonne écoute! Pour des remarques ou des questions, vous pouvez nous écrire à audio@20minutes.fr. Présenté et préparé par Romain Gouloumès Montage/mixage : Studio Plink Opening : Nightmares, Alexander Nakarada (morceau libre de droit repéré par cchound.com) ; extraits sonores de Zonesons.com ; conception Romain Gouloumès Nappe: Magic by @TONEZPRO https://soundcloud.com/tonez-pro (CC by 3.0) Cover de l'épisode : Stocktrek Images / Getty Images Plus   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
26 min
Collège de France (Général)
Collège de France (Général)
Collège de France
Leçon de clôture : Qu'entendrez-vous demain ?
Christine Petit Chaire de génétique et physiologie cellulaire Année 2020 Leçon de clôture : Qu'entendrez-vous demain Qu'entendrez-vous demain ? En quelques 25 ans, l’audition, champ disciplinaire dans lequel les physiologistes se devaient d'être principalement physiciens et biophysiciens, a acquis sa dimension moléculaire. Elle doit cette ouverture à l’identification des gènes responsables de surdité, qui a permis de révéler les bases moléculaires des mécanismes de l'audition. Lors de cette leçon de clôture marquant la fin de son enseignement au sein de la chaire Génétique et physiologie cellulaire du Collège de France créée en 2002, la Pr Christine Petit montrera comment ces avancées ont mis en lumière les éléments d’une orchestration moléculaire coordonnée et parcimonieuse de l’activité de l’organe sensoriel, la cochlée, et comment ces connaissances ouvrent la voie à la recherche d’authentiques thérapies des atteintes auditives, élargissant ainsi la palette des interventions possibles représentées aujourd’hui par les audioprothèses et dispositifs implantés. La création récente de l’Institut de l’audition, cofondé par la Fondation pour l’audition et l’Institut Pasteur et dirigé par Christine Petit, ouvre un espace où pourront s'intégrer des approches scientifiques complémentaires du monde sonore et de l'audition. La compréhension de leurs qualités spécifiques exige en effet la prise en compte de données allant de la molécule à la cognition et à la socialisation. L'espoir que cet Institut suscite est de contribuer ainsi à recouvrer le lien social que sous-tend l'audition, au centre du processus d'humanisation.
1 hr 3 min
Minute Papillon!
Minute Papillon!
20 Minutes
Maradona : Ce jour où le prodige argentin a joué son premier match international
Dans notre podcast Minute Papillon !, on retrouve aujourd’hui un nouvel épisode de notre série audio « Il était une fois, dans l’histoire du sport ». Après la mort de Diego Maradona, mercredi 25 novembre, 20 Minutes revient sur la première rencontre internationale du jeune prodige, à seulement 16 ans. Retour en 1977, à Buenos Aires, dans le stade de la Bombonera, où l’Argentine l’emporte 5-1 et célèbre l’entrée en jeu de celui qui porte alors le numéro 16 du remplaçant. « Mes jambes flageolaient, mes mains tremblaient. Je suis entré sur le terrain et je me suis libéré. Un autre de mes rêves se réalisait ». Ainsi parle Maradona pour évoquer son premier match sous les couleurs «albiceleste». Déjà, les passements de jambes et les dribbles du « petit » impressionnent ses partenaires. « On restait sans voix », raconte Leopoldo Luque, ancien attaquant argentin. Néanmoins, Diego Maradona attendra deux ans, en 1979, avant d’inscrire son premier but international. Un but qui ressemble étrangement à celui d'un Michel Platini, à l'Euro de 1984, contre le Portugal... Notre invité, Alexandre Juillard, journaliste, est spécialiste de l’Amérique Latine et des relations entre sport et société. Cet ancien correspondant en Argentine de plusieurs médias, dont L’Equipe, L’Equipe Magazine et France Football, est l’auteur de la seule biographie en français sur Maradona. Pour cet épisode, Alexandre Julliard nous raconte les débuts de celui qui deviendra DI0S, une légende, une icône. Un épisode réalisé par François Launay et Gilles Durand (traduction Lucas Sanchez), avec A.-L.B   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
10 min
Les Chemins de la philosophie
Les Chemins de la philosophie
Adèle Van Reeth
Bouddhisme (4-4) L'avenir appartient à ceux qui s'éveillent tôt
Les Chemins de la philosophie par Adèle Van Reeth https://www.franceculture.fr/emissions/les-chemins-de-la-philosophie/bouddhisme-44-lavenir-appartient-a-ceux-qui-seveillent-tot "Bouddha" signifie "l’éveillé" ou plutôt "celui qui n’est qu’éveil". Le Bouddha est alors déterminé par cette expérience qu’est l’éveil, qu’il vécut sous un arbre… L’éveil est polymorphe, est-il une expérience ? Est-il un état ? Un mode d’être ? L'invité du jour : Alexis Lavis, philosophe, professeur à l’Université Renmin de Pékin L’éveil, une rupture « Le mot éveil est une métaphore, « Bouddha », « Bodhi », c’est un vocabulaire qui signifie le fait de se réveiller quotidiennement… On l’utilise métaphoriquement pour pointer une sorte d’expérience de rupture entre un état de sommeil où le réel est illusoire comme dans le rêve, et puis un saut qui correspond un peu à l’expérience du réveil matinal où on fait bien dans l’expérience une différence profonde entre un régime d’être onirique et un régime d’être réel. » Alexis Lavis L’éveil est-il une expérience ? Un état ? Un mode d’être ? « C’est une grande question. Il faut revenir « Bouddha » lui-même, qui signifie « l’éveillé ». Bouddha est déterminé par cette expérience qu’est l’éveil et qu’il vit sous un arbre, il touche la terre en témoin. Il part pendant plusieurs années dans une forêt, fait des exercices d’ascèse intenses pour obtenir des états méditatifs particuliers, il se fait souffrir lui-même comme une performance de soi, on appelle cette période les six ans d’austérité. Il frôle la mort. Un moment, il lâche… C’est en laissant tomber qu’il s’éveille. Cette idée de l’élévation à tout prix, trouver une forme d’identité supérieure, est une illusion. » Alexis Lavis Texte lu par Georges Claisse : - Extrait du Sûtra du Lotus dans Le Grand Véhicule, partie III, traduction Jean-Noël Robert, éditions Fayard, 1997 Sons diffusés : - Chanson d'Eddie Constantine, Mon ami, réveille-toi - Musique de Terje Isungset, Go North - Extrait de Siddhartha de Herman Hesse lu par Michel Witold, France Culture, 1973 - Extrait du documentaire La Vie de Bouddha de Martin Meissonnier, 2003 - Archive de Heidegger sur le dasein, 1969 - Chanson de fin : Ramones, I Wanna Be Sedated
59 min
Storiavoce
Storiavoce
Storiavoce
Voler dans les airs... au Moyen-Âge.
Nos auditeurs le savent, Storiavoce a entre autres pour vocation de réhabiliter le Moyen-Âge, de mieux en saisir sa complexité et ses richesses. Or, de toutes les disciplines, celle des sciences nous semble difficilement liée à la période… Pourtant, nous aurions tort de considérer l'époque médiévale comme totalement étrangère à la science : l’exemple de l’architecture des cathédrales nous rappelle ainsi les qualités des hommes de ce temps à penser les poids et mesures, la grandeur et les forces. Il n’est pas le seul exemple : le Moyen-Âge "pense" aussi les éléments naturels tout comme les éléments surnaturels. Dans cette nouvelle émission, Storiavoce vous propose de vous pencher sur ce qui peut nous apparaître une utopie : celle du vol dans les airs aux temps médiévaux. Dans cette nouvelle émission, Storiavoce vous propose de vous pencher sur ce qui peut nous apparaître une utopie : celle du vol dans les airs aux temps médiévaux : les hommes du Moyen-Âge étudiaient-ils le vol des animaux ? Quelle place faisaient-ils à ce que nous appellerions les sciences expérimentales? Ont-ils inventé des machines volantes? Qui sont et que font les anges et démons volants? Quand distingue-t-on la science expérimentale des récits légendaires et des images mythiques comme celle du vol d’Alexandre ? Nicolas Weill-Parot répond aux questions de Christophe Dickès. L’invité: Nicolas Weill-Parot est directeur d’études à l’École pratique des hautes études (Section des sciences historiques et philologiques), titulaire de la chaire « Histoire des sciences dans l’Occident médiéval », et membre du laboratoire Savoirs et Pratiques du Moyen-Âge (EA 4116). Avec Véronique Sales il a dirigé Le Vrai visage du Moyen-Âge, au delà des idées reçues (Vendémiaire). Avec Joël Chandelier, Catherine Verna, il a organisé le colloque consacré à Science et technique au Moyen-Âge (XIIe-XVe siècle) et dont les actes ont été publié aux Presses universitaires de Vincennes. Il vient de publier dernièrement aux éditions Les Belles Lettres: Le vol dans les airs au Moyen-Âge (240 pages, 24,50€).
47 min
ARTE Radio - Nouveautés
ARTE Radio - Nouveautés
ARTE Radio
Suprême NBA (3/3) : La communauté de l'anneau
Comme les concerts mythiques, il y a ceux qui y étaient et ceux qui n’y étaient pas. Durant les années 90, les playgrounds étendent leur toile en France. Dans toute la région parisienne, le bitume est chaud, le verbe haut et le hip-hop coule à flot. La culture street se développe et les marques emblématiques prennent la balle au bond à travers un marketing sportif de masse. École de la vie et rite de passage entre deux crossovers, tout est concentré sur un terrain où il faut assumer son jeu, se faire sa place et « prendre les coups comme tout le monde », comme le résume l’ancienne internationale Diana Gandega. Les matchs sont aussi rugueux que la créativité débridée et une communauté se fédère autour du culte de la balle orange. Du un contre un sur demi-terrain au « tous pour un » lors des contrôle de police serrés à Stalingrad, la génération « Dream-Team » passe à l’âge adulte. Avec la participation de : - Robert Carman : originaire de Cleveland, aux États-Unis, ancien joueur professionnel en France. - Diana Gandega : ancienne joueuse professionnelle, elle a grandi dans le 18e arrondissement de Paris et a participé aux JO 2008 de Pékin dans l’équipe du Mali. - George Eddy : journaliste franco-américain, a popularisé la NBA en France en devenant le commentateur des matches pour Canal+ à partir de 1985. - Jean-Louis Mendy : membre du club Lapelcha-Goutte d’or Basket-ball et éducateur à l’Espace Jeune de la Goutte d’or. - Julien Müller: a écumé les terrains parisiens, fan de basket NBA et auteur des livres : Les légendes de la NBA et Les rivalités de la NBA. - Samuel Nadeau : ancien joueur professionnel, premier Français à avoir signé au Real Madrid, aujourd’hui éducateur sportif à Sarcelles. - Guillaume Marietta : chanteur et guitariste de rock-psyché, carrière solo sous le nom de Marietta et avec le groupe The Feeling of Love (Born Bad Records) - William Sambin : joueur de club et de playground de l'est parisien (Val-de-Marne) Alexandre Duval, 42 ans. Né à Poitiers. Réalisateur sonore, travaille avec France Culture (Les Passagers de la nuit) et depuis 2005 avec Arte Radio autant pour des documentaires que des créations et essais radiophoniques. Responsable de la filière son du master de création documentaire (Angoulême, Université de Poitiers) entre 2016 et 2019. Enregistrements : septembre 2017-septembre 2020 - Réalisation et musiques originales : Alexandre Duval et Samuel Hirsch - Mix : Samuel Hirsch - Voix : Camille Juzeau - Remerciements : Ahmed Doumbia, Karla Mbende, Florent Boni, Tiemoko - Illustrations : Lucie Albrecht - Production : ARTE Radio
36 min
C dans l'air
C dans l'air
France Télévisions
LES COMMERCES REOUVRENT ... LES CLIENTS REVIENNENT 28-11-2020
C dans l'air du 28 novembre : Réouverture des petits commerces : le jour J Il était temps. Magasins de jouets, boutiques de prêt-à-porter ou de maroquinerie, librairies, salons de coiffure… Ce samedi 28 novembre, les petits commerces ont pu rouvrir leurs portes avec un protocole sanitaire renforcé. Jauge de 8m2 par client, système de comptage pour les magasins de plus de 400m2, horaires d’ouverture élargis, dérogation pour le dimanche…, tout a été minutieusement préparé par Bercy et son ministre Bruno Le Maire. Depuis un mois, les commerces dit non-essentiels sont fermés au public, créant ainsi des pertes considérables pour leur chiffre d’affaires. Avec cette réouverture, et les fêtes qui approchent, ils espèrent sauver une partie de leur saison. Mais d’autres ne pourront pas rouvrir. C’est le cas des restaurants, bars, cafés, salles de sport ou encore discothèques. Pour les restaurateurs, il faudra attendre au moins le 20 janvier pour qu’ils puissent accueillir à nouveau du public. Une décision qui plonge le monde de la restauration dans un grand désarroi. En visite à Reims, avec le Premier ministre, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a annoncé le doublement du plafond d’indemnisation mensuel, porté à 200 000 euros, pour les entreprises qui demeurent fermées. Plus tôt, l'exécutif avait proposé aux restaurateurs de choisir entre le fonds de solidarité jusqu'à 10.000 euros par mois ou le versement d'une nouvelle indemnisation à hauteur de 20% de leur chiffre d'affaires mensuel réalisé à la même période en 2019. Mais ces aides sont loin de rassurer la filière. Ce jeudi 26 novembre, ils étaient nombreux à manifester, dans les rue de Marseille, à l’appel de l'Union des métiers et des industries de l’hôtellerie. Et l’impatience se fait aussi ressentir chez les jeunes qui organisent des fêtes clandestines. À Joinville-le-Pont, une première soirée avait eu lieu dans la nuit du 13 au 14 novembre où près de 300 personnes étaient réunies dont au moins une personne testé positive au Covid-19. Une seconde fête a été stoppée dans le même pavillon une semaine plus tard. 16 personnes ont été verbalisées pour non-respect du confinement. Même scénario le week-end dernier, dans le 13e arrondissement, où une fête a rassemblé 300 jeunes dans la clandestinité sur une ancienne voie ferrée. La réouverture des petits commerces va-t-elle permettre aux commerçants de retrouver un peu de souffle ? Quelles solutions pour les restaurants, bars et cafés afin de leur éviter la faillite ? L’impatience chez les jeunes traduit-elle un ras-le-bol général ? Les invité.e.s : Jean VIARD, sociologue, directeur de recherche Cevipof/CNRS  Béatrice MATHIEU, rédactrice en chef adjointe à l'Express  Pascale HEBEL, économiste, directrice du pôle consommation et entreprises au CREDOC Dominique SEUX, directeur délégué de la rédaction des Echos Diffusion : tous les jours de la semaine à 17h45 Rediffusion : tous les jours de la semaine à 22h30 Format : 65 minutes Présentation : Caroline Roux et Axel de Tarlé Réalisation : Pascal Hendrick, Jean-François Verzele, Jacques Wehrlin, Nicolas Ferraro et Benoît Lemoine Productions : France Télévisions / Maximal Production Retrouvez C dans l'air sur France.tv Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
1 hr 6 min
Maintenant, vous savez
Maintenant, vous savez
Bababam
Qu'est-ce que le syndrome de la Tourette ?
Qu'est-ce que le syndrome de la Tourette ? Merci d'avoir posé la question ! Le syndrome de Gilles de la Tourette est aussi appelé la maladie de Gilles de la Tourette. Elle concerne environ une personne sur 2000 en France, beaucoup plus souvent des garçons que des filles. Ce syndrome se caractérise par la présence de tics moteurs et vocaux. Les tics sont des contractions semi-involontaires et répétitives des muscles, entraînant des mouvements simples exprimés pendant une courte durée : comme le clignement des yeux, la crispation des joues ou le haussement d’épaule, pour les tics corporelles. Ils peuvent aussi être des contractions plus complexes d’une durée plus longue : comme le sautillement, le contact avec certains objets ou personnes, les grimaces, les spasmes abdominaux...etc. Les tics vocaux peuvent eux être simples comme tousser, renifler, ou complexes comme répéter des phrases ou plus rarement, répéter des sons ou des phrases qui peuvent parfois être obscènes. Mais qu’est-ce qui cause ce trouble ? Les causes et les mécanismes du syndrome de Gilles de la Tourette restent mal connus. Un dysfonctionnement biologique affectant le système des neurotransmetteurs, est suspecté. Des facteurs d'ordre génétique semblent également intervenir d'autant qu'il existe des formes familiales de syndrome de Gilles de la Tourette. Mais, aucun gène n'a été clairement identifié à ce jour. Comment le syndrome Gilles de la Tourette a-t-il été découvert ? Pourquoi cette maladie est-elle si difficile à vivre ? Peut-elle être traitée ? Ecoutez la suite dans cet épisode de "Maintenant vous savez". Un podcast écrit et réalisé par Zineb Soulaimani. A écouter aussi : Qu'est-ce que le syndrome de Peter Pan ? Qu'est-ce que le syndrome de la cabane ? Qu'est-ce que le syndrome d'Asperger ? Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
4 min
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu