Trump, le Covid et les autres
17 min

Donald Trump positif au coronavirus : la nouvelle a fait le tour du monde et chamboulé la campagne présidentielle, à un mois du scrutin. Du diagnostic à l’hospitalisation du président américain, de son retour hollywoodien à la Maison Blanche aux tweets colériques d’un candidat larguée dans les sondages, revivez, dans ce numéro, une folle semaine au rythme des journalistes de l’AFP. 

Invités: 

Jérôme Cartillier, correspondant de l’AFP à la Maison Blanche et co-auteur du livre “Amérique Années Trump” (Gallimard) 

Ivan Couronne, journaliste science de l’AFP au bureau de Washington 

Composition musicale : Léna Chinchio 

Le monde devant soi
Le monde devant soi
Slate.fr
Même en Europe, l'État de droit reste un concept fragile
En 2020, l'Union européenne a su par deux fois surmonter ses désaccords historiques: pour boucler un budget disputé entre pays «frugaux» et pays «gourmands», et pour signer un plan de relance de 750 milliards d'euros afin d'aider une économie bien mal en point en raison de la crise sanitaire. Tout se déroulait à merveille avant que deux pays membres sèment le trouble: la Hongrie de Viktor Orban et la Pologne de Mateusz Morawiecki ont ainsi bloqué le plan de relance et budget au prétexte que le versement de fonds communautaires est désormais conditionné au respect de l'État de droit. Pourquoi cette règle agace-t-elle les deux pays? Budapest et Varsovie sont-elles vraiment en position de force? Et la France, qui se pose en garante de l'État de droit, ne doit-elle pas faire son examen de conscience à l'heure où son gouvernement cherche à limiter la liberté de la presse et à imposer un projet de loi très critiqué sur le «séparatisme»? Réponses dans Le Monde devant soi un podcast hebdomadaire sur l'actualité internationale présenté par Christophe Carron, avec Jean-Marie Colombani, directeur de la publication de Slate.fr, Alain Frachon, éditorialiste au Monde spécialisé dans les questions internationales. Si vous aimez Le Monde devant soi, pensez à l'exprimer en nous donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous et en laissant vos commentaires sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Musique: «Believer (Saeptem LMDS MiniEdit)», Silent Partner
24 min
Trump 2020
Trump 2020
Slate.fr
Comment va se passer le dernier Thanksgiving de l'ère Trump?
Cette semaine, enfin un peu de calme et de silence en provenance des États-Unis, et ce pour deux raisons: d'une part, Trump a enfin accepté de lancer le processus de transition vers l'administration Biden, et puis surtout, c'est Thanksgiving. Ce troisième jeudi de novembre est férié pour commémorer un moment d'amitié, de partage et de reconnaissance intervenu entre les colons européens et les tribus indiennes à l'automne 1621. C'est donc une semaine de célébration familiale, une sorte de Noël avant l'heure, certes perturbée cette année par le Covid –beaucoup de gens ne pourront pas voyager. L'année dernière, nous vous avions parlé de la situation des Amérindiens dans les États-Unis de Trump. Cette semaine, au-delà de l'actu, nous allons revenir sur l'histoire de ces colons arrivés à bord du Mayflower, du premier Thanksgiving et de la place qu'a prise cet événement dans le roman national américain. Pour suivre l'actualité politique américaine, Slate.fr s'est associé à la newsletter «Time to Sign Off» (TTSO) et à l'Institut français des relations internationales (IFRI) pour proposer tous les mercredis le podcast Trump 2020, avec Laurence Nardon, chercheuse à l'IFRI et spécialiste des États-Unis, et Romain Dessal, fondateur de TTSO. Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook. Générique: «Ghost City (Saeptem Trump Remix)», de Dmitriy Diomores
17 min
Code source
Code source
Le Parisien
Jonathann Daval : le procès du meurtrier d’Alexia raconté par notre reporter (Partie 1)
Après 6 jours d’audience, l’affaire Daval a connu son dénouement. Le 21 novembre, Jonathann Daval est condamné à 25 ans de réclusion par la cour d’assises de Haute-Saône, pour le meurtre de son épouse Alexia dans la nuit du 27 octobre 2017. Un procès ultramédiatisé comme le furent chaque étape de l’enquête : la disparition de la joggeuse, son corps calciné retrouvé dans les bois, les aveux du mari éploré trois mois plus tard, les révélations sur la vie privée du couple, les accusations envers sa belle-famille. Les parents de la jeune femme espéraient extorquer de nouveaux aveux à leur ex-gendre qu’ils aimaient comme un fils. Pourquoi s’était-il disputé avec elle juste avant de l’étrangler ? L’informaticien de 36 ans maintient qu’il venait de refuser un rapport sexuel à Alexia qui voulait un enfant. Louise Colcombet suit cette affaire depuis le début pour le Parisien. Elle raconte ce procès en deux épisodes pour Code Source. Première Partie. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Clawdia Prolongeau - Journalistes : Raphaël Pueyo et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Identité graphique : Upian - Archives : BFM-TV, RTL, France 3.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
19 min
Spotlight
Spotlight
AlloCiné
Les salles de cinéma sont-elles menacées de disparition ?
Après avoir baissé le rideau pendant 100 jours au printemps, les cinémas ont été mis à l’arrêt une seconde fois, en France. S'ils devraient bientôt rouvrir leurs portes (à compter du 15 décembre, si les conditions sanitaires sont réunies), c'est la premièr fois de toute l'histoire du cinéma que ses salles seront restées fermées si longtemps (plus d'un tiers de l'année, impactant inévitablement le nombre de sorties de films, et les chiffres du box office de l'année) Ce nouveau numéro de notre podcast Spotlight va s'intéresser à cette année particulière, qu’aucun scénario n’avait anticipé. Une année qui a vu l’industrie du cinéma, et plus largement le secteur de la culture, chamboulé, qui a a vu également le déploiement, ou plutôt le renforcement, du streaming avec notamment l’arrivée de Disney+ au printemps. Notre podcast accueille deux invités : * Sophie Dulac, présidente de la structure Maison Dulac Cinéma. Productrice, distributrice et exploitante de salles de cinéma à Paris (Le Majestic Passy, Le Majestic Bastille, Le Reflet Médicis, L’Escurial et L’Arlequin). Présidente du Champs Elysées Film Festival. * Patrick Fabre, bonjour, directeur artistique du Festival de Saint Jean-de-Luz, réalisateur de documentaire (César Première, pour Canal+), journaliste. Le sommaire détaillé de l'émission: * L'avenir de la salle de cinéma La salle est-elle réellement menacée de fermeture ?  Focus : que se passe-t-il aux Etats Unis ? (par Olivier Pallaruelo, journaliste AlloCiné) * Le déploiement des plateformes Disney / Warner... Vers une évolution des modèles de diffusion ? Quelle cohabitation peut-on imaginer entre elles et le cinéma ? Faut-il revoir la chronologie des médias ? * Comment se profile 2021 Comment se projeter pour les prochains mois ? Va t-on vers un grand embouteillage de sorties ? Faut-il être optimiste pour la tenue des festivals en 2021?  L'émission est préparée et présentée par Brigitte Baronnet (@BBaronnet), avec Olivier Pallaruelo. Montage : Brigitte Baronnet. Mixage et habillage : Philippe Pouzelgue.   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
56 min
Into The Wind
Into The Wind
Tip & Shaft
#24 Sébastien Josse, de la baie des Anges aux tours du monde
*C'est l'histoire d'un petit Niçois*, grandi loin de la Bretagne et des pros de la course au large, qui commence par le J24 et les grandes classiques méditerranéennes. Et monte, presque par hasard, à peine majeur, dans ce qui n'est pas encore la Sailing Valley, tenter sa chance à Port-la-Forêt. C'était il y a 25 ans, et Sébastien Josse, coureur solide et discret, a construit depuis une carrière dense, en solitaire comme en équipage, en monocoque comme en multicoque. Des débuts en Figaro avec une incartade - chose rare à l'époque - sur la Mini-Transat, et puis, très vite, à moins de 30 ans, la cour des grands : le Trophée Jules Verne sur Orange avec Bruno Peyron (2002), un premier Vendée Globe sur VMI (2004-2005) qui s'enchaîne avec une expérience fondatrice de skipper de l'équipage jeune d'ABN Amro sur la Volvo Ocean Race (2005-2006). Devenu un marin recherché, Sébastien Josse navigue avec Vincent Riou, est recruté par Offshore Challenges, l'écurie d'Ellen MacArthur et Mark Turner, enchaîne les transats, prend le départ d'un deuxième Vendée Globe... En 2010, il est chef de quart sur Groupama avec Franck Cammas pour préparer la Volvo Ocean Race quand Gitana l'appelle. C'est le début d'une quasi décennie au sein de l'écurie de la famille Rothschild où Jojo, comme beaucoup l'appellent, va découvrir le multicoque, prendre le départ d'un troisième Vendée Globe et entrer, à partir de 2017, dans le cercle fermé des marins qui découvrent le vol à haute vitesse. L'aventure Gitana s'arrête début 2019 après une Route du Rhum avortée dans le golfe de Gascogne suite à la perte d'une partie du flotteur tribord du maxi trimaran Edmond de Rothschild. Actuellement conseiller météo de la direction de course du Vendée Globe, après avoir aidé Nicolas Troussel sur le projet Corum L'Epargne, Sébastien Josse ne cache pas son envie de revenir sur le tour du monde en solitaire qui s'est refusé à lui deux fois sur trois. Homme de peu de mots, Jojo se raconte avec simplicité et sincérité au cours de ces deux heures d'entretien. Une conversation rare pour apprendre à connaître ce marin aux yeux clairs, qui rappelle, comme une évidence, qu'il est "bien en mer". Générique : In Closing – Days Past Post-production : Clovis Tisserand
2 hr 7 min
CAPTURE MAG
CAPTURE MAG
CAPTURE MAG
STEROIDS - LE PODCAST : LE MAÎTRE D'ARMES
Cette semaine, STEROIDS – LE PODCAST vous délivre un passeport pour la Chine, afin d’évoquer l’un des derniers grands films d’arts martiaux de Jet Li, à savoir LE MAÎTRE D’ARMES de Ronny Yu, qui existe dans deux montages différents ! Vendu à sa sortie en salles en 2006 comme le dernier film d’arts martiaux de Jet Li, LE MAÎTRE D’ARMES (FEARLESS dans sa version internationale) raconte le parcours très romancé de Huo Yuanjia, l’un des pères fondateurs du WuShu moderne. Loin du biopic d’usage, LE MAÎTRE D’ARMES est l’occasion pour la star de collaborer avec Ronny Yu, dont le travail a été célébré grâce au succès de JIANG-HU, alias THE BRIDE WITH WHITE AIR. De retour au pays après une escapade américaine pas toujours fructueuse, les deux hommes livrent avec LE MAÎTRE D’ARMES un film d’arts martiaux à la fois naïf et puissant, et dont la tonalité varie suivant les différents montages. Plus énergique et musclé dans son montage international également destiné au marché occidental, le film prend toute son ampleur dans la version initiale de Ronny Yu, plus zen dans l’esprit. Yannick Dahan et Stéphane Moïssakis vous expliquent les différences entre les deux montages, dont la version « Director’s Cut » propose 40 minutes supplémentaires que l’on peut voir sur le Blu-Ray international ! Pour nous soutenir, une seule adresse : https://fr.tipeee.com/capture-mag/   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
28 min
Big 5
Big 5
L'Equipe
Diego Maradona, pourquoi on l'a tant aimé
Le plus grand numéro 10 de l’histoire nous a quittés et ravivé les beaux souvenirs d’une époque extraordinaire. Diego Maradona était un génie, L'Équipe lui consacre un podcast hommage. « Dieu est mort ». La citation nietzschéenne qui s’affiche en Une de L’Équipe, ce jeudi 26 novembre, résume à peu près tout de ce qu’était Maradona. Décédé à 60 ans, mercredi, le « Pibe de Oro » était plus qu’un simple joueur. Une incarnation divine, iront jusqu’à dire ceux qui ont vu gambader ses jambes courtes et musclées sur les pelouses du monde. Dans son quartier, il enchantait. Sous le maillot rouge d’Argentinos Juniors, il émerveillait. Sous celui de Boca Juniors, de l’Argentine ou de Naples, il créa le mythe. Comment se caractérisait l’exceptionnel ? Était-ce le numéro 10 parfait ? De Diego Armando Maradona restera son jeu, forcément, mais aussi un homme unique et passionné. Issu d’un quartier prolétaire de Buenos Aires, il en gardera l’âme et les convictions. Icône des classes populaires, soutien de Fidel Castro et Hugo Chavez entre autres, Maradona passionne les foules et nourrit la polémique. Quel fut son parcours hors des terrains ? Grandiloquent, excessif et révolté, le Diez lègue au football plus que des images en VHS, toute une philosophie. Il synthétise passion et émotions que deux contrées reflètent à merveille : son Argentine chérie et son Naples d’adoption. Mais derrière cette adoration presque universelle, que reste-t-il de Diego Maradona dans le football d’aujourd’hui ? Animé par Marie-Amélie Motte, avec Vincent Duluc, Stéphane Kohler et Roberto Notarianni. Réalisé par Antoine Bourlon.
35 min
More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu