COMMENT SCALER DANS L'IMMOBILIER
7 min
Bonjour et bienvenue dans ce nouveau podcast dans lequel nous allons voir comment scaler dans l'immobilier.

Les doyens et professionnels de l'immobilier savent c'est quoi scaler dans l'immobilier. Néanmoins je vais expliquer pour les amateurs ou simplement pour ceux qui ne savent pas trop ce que c'est.

En effet, Scaler dans l'immobilier c'est tout simplement le fait de réussir dans l'immobilier. Je partage un peu mon parcours avec vous dans ce podcast : les investissements rentables, le type d'investissement à privilégier, etc.

Regarder la vidéo sur Youtube : https://bit.ly/3jfMvZI
No Pay No Play
No Pay No Play
Joseph Donyo
#43 - Tout savoir sur l'API Conversion de Facebook (avec Antoine Gagné)
Si vous suivez de près les évolutions de l'industrie de la publicité en ligne, vous êtes sûrement au courant que le pixel FB va être moins fiable, et donc moins pertinent, dans un futur proche. Parmi les solutions pour palier à ce problème, il y a l'API Conversion que Facebook propose aux annonceurs. Pourquoi ? Parce qu'elle court-circuite le navigateur (donc le pixel) et permet de connecter directement les données de votre serveur (inscriptions à un formulaire, ajouts au panier, achats, etc.) à votre Business Manager. Mais sa mise en place n'est (pour l'instant) pas aussi simple que de poser un pixel sur un site web avec un plugin dédié. Pour défricher ce sujet un peu technique mais très important pour 2021, j'ai invité Antoine Gagné de l'agence J7 MEDIA à venir nous expliquer : * C'est quoi exactement l'API Conversion et à quoi ça sert ? * Quelle différence par rapport au pixel ou aux AppEvents ? * Comment faire pour utiliser et mettre en place cet outil ? * Est-ce que l'utilisation de l'API Conversions permet d'augmenter le nombre de conversions de nos campagnes ? * Quel est l'impact de cet outil en terme d'attribution ? (notamment sur la limite de 7 jours post-clic qui sera implémenté en janvier 2021) ? * Un exemple concret sur un de ses clients. Bonne écoute ! ---------- Vous aimez No Pay No Play ? Aidez-moi en allant mettre des ⭐️ et un avis sympa sur iTunes ou Apple Podcasts. Merci d'avance 🙏 ---------- L'actualité NEOMEDIA : Conférence Les Indés Paris 50.000 écoutes pour No Pay No Play 🎉 ---------- Liens et ressources : Episode 40 : Fin de l’attribution à 28 jours post-clic Guide gratuit sur l'API Conversions J7 Media Antoine Gagné sur LinkedIn ---------- Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir toutes les actualités Facebook & Instagram Business dans votre boîte mail (2x / mois) : https://neomedia.io/newsletter ---------- Vous avez une question sur la publicité Facebook ? Posez-la moi et j'y répondrai dans un prochain épisode : Sur mon site : www.neomedia.io/contact Sur Twitter : @jdonyo Sur Facebook : @neomedia.io ---------- Musique : "Gringo Star" de Chilly Gonzales
50 min
La Martingale
La Martingale
Big Bang Media by CosaVostra
#41 - Châteaux de légende et “rising stars” : comment investir dans le vin en 2021 ? - Thomas Hebrard
Un an après mon échange avec Angélique de Lencquesaing, et à l’approche des fêtes de fin d’année, j’ai voulu revenir sur l’investissement dans le vin pour faire le point, et je n'ai pas été déçu. Un investissement qui me plaît beaucoup car, comme l’art, les montres, ou encore les voitures, on investit sur du capital beauté, créé par les mains de l’homme.  Mais quels sont les domaines dans lesquels il faut investir ? Comment stocker du vin qu’on veut revendre ? Et surtout, comment ne pas craquer et finir par tout vider lors d’un apéro entre amis ? Pas facile de gérer le vin comme un investisseur lorsqu’on en est un simple consommateur. “Tout le monde aime le vin, tout le monde s’intéresse au vin, mais très peu de personnes investissent dans le vin, parce que c’est un secteur qui est rempli de frictions.” Notre invité du jour : Thomas Hebrard est le fondateur et CEO de U’Wine, une plateforme d’investissement qui se dédie au vin, à la croisée de la fintech, du gestionnaire d’actif agréé par l’AMF, du négociant en vin, d’une plateforme de distribution et d’une solution de stockage pour les personnes n’étant pas équipé. En somme : une winetech, qui gère aujourd’hui un parc de 300 000 bouteilles, pour une valorisation de 20 millions d’euros.   “Pour bien investir, il faut consommer a minima ce dans quoi on investit. Investir dans un vin qu’on n’aime pas, ça ne marche pas.” Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils analysent et expliquent toutes les spécificités du marché du vin, les différences de terminologie et de classification entre Bordeaux et Bourgognes. Thomas nous livre ses conseils pour bien investir dans le vin : # Investir dans du vin, c’est s’intéresser à l’emplacement et aux cépages d’une maison, mais aussi à son histoire.  # Un bon modèle d’investissement revient à acheter plus que sa consommation (!), en boire un peu et en revendre pour financer ses futures acquisitions.  # Si on veut des conditions de stockage idéales, il vaut mieux parfois faire le choix de stocker ses bouteilles dans une cave à distance que chez soi. Et résister à la tentation de les ouvrir ! # On n’y pense pas mais en s’y prenant bien, on peut même bénéficier d’une défiscalisation en achetant du vin.  Il nous partage également ses astuces pour conserver son vin, et lui faire prendre en valeur : par exemple, pourquoi le liège est le matériau idéal, et pourquoi il faut absolument proscrire les classiques caisses en carton. L’occasion de citer également d’anciens épisodes de la Martingale et notamment celui  : Comment investir dans le vin et faire de l’argent avec du liquide ? Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify. Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics.  Contactez les sur eToro.com. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
1 hr 7 min
Le Rendez-vous Marketing
Le Rendez-vous Marketing
Danilo Duchesnes
#11 - Tout savoir sur les DNVB : le futur du retail et de l’expérience client avec Thomas Hervet, fondateur de Wopilo
Aujourd’hui, j’accueille Thomas Hervet, le fondateur de la marque Wopilo, une marque d’oreillers ergonomiques 100% Made in France. Wopilo, c’est une pure DNVB. Les DNVB (Digitally native vertical brands) sont en fait des entreprises d’une nouvelle génération. Elles placent le client au cœur de leur stratégie et vendent bien plus qu’un simple produit : elles vendent une expérience. Ce sont des marques « direct to consumer ». Grossièrement, ce terme veut dire qu’elles limitent au maximum les intermédiaires entre le client et le produit. Qu’est-ce que cela implique ? Cela implique que Wopilo n’a pas de distributeurs physiques et dépend uniquement du web pour vendre son offre. De plus, une DNVB comme Wopilo a développé son propre univers de marque sur le web et elle a une connaissance très fine de sa clientèle. Cette connaissance de son client, c’est le résultat de toutes les interactions que la marque peut avoir avec son client sur le web, que ce soit via un live chat, un message direct sur les médias sociaux ou un simple email. Et c’était le sujet de ce 11e épisode du Rendez-vous Marketing. Ça faisait longtemps que je voulais parler de ce sujet (les DNVB) et de l’expérience client au sens large. Et Thomas a été très généreux dans ses réponses. Il m’a d’abord parlé en toute transparence de la naissance de son projet en 2016, de la simple idée à la campagne de crowdfunding sur KickStarter On a ensuite parlé de son obsession pour : * L’expérience client avant et après l’achat * De l’importance du feedback client pour développer/améliorer de nouvelles offres * Le bouche-à-oreille, un réel vecteur de croissance lorsqu’il est favorisé Dans cette partie, Thomas m’a partagé énormément d’exemples qui prouvent réellement ses dires, notamment la stratégie d’emailing de Wopilo après l’achat du produit, les quizz qu’on peut retrouver sur le site et les sondages envoyés à leurs clients pour récolter leurs avis sur le lancement d’une nouvelle offre. Par la suite, j’ai évoqué avec Thomas quelques sujets courants chez les DNVB : * Le premier, c’est le choix d’étendre son offre. Vaut-il mieux garder un seul produit ou lancer d’autres gammes de produits pour se développer ? * Faut-il chercher à tout prix à vendre à l’international pour développer une DNVB ? * Enfin, comment trouver les bons canaux d’acquisition ? Faut-il en tester plusieurs en même temps ? Ou un par un ? Je vous laisse écouter ce nouvel épisode du Rendez-vous Marketing pour le découvrir. *Retrouvez Thomas et Wopilo sur : * * LinkedIn * Wopilo *Ressources citées dans l'épisode :* * Exemple de Typeform * Contenus d'Influenceurs * Quizz * Le guide pour dorloter vos cervicales * Le Kickstarter Wopilo Ce n'est pas fini, j'ai aussi besoin de vous pour ... *Faire connaître le podcast.* Si le podcast vous plaît et vous aide dans vos réflexions marketing, le meilleur moyen de me le dire, ou de me partager un feedback constructif, c’est simplement de laisser un avis (5 étoiles de préférence) sur Apple Podcasts.
1 hr 21 min
Productif au quotidien
Productif au quotidien
Matthieu Desroches
#36 : Prioriser sa liste de tâches
Aimeriez-vous découvrir une bonne méthode pour organiser votre liste de tâches? Essayez d’utiliser une liste de tâches priorisée. C’est une stratégie qui consiste à classer ses tâches selon la date d’exécution de chaque élément. Et ça permets de savoir précisément tout ce qu’on a à faire, et à quel moment le faire.  C’est personnellement la méthode que j’utilise pour structurer ma todo list, et ça m’aide à voir plus clair sur ce que je dois faire au quotidien.  Ma liste m’indique quelle tâche je dois faire aujourd’hui, cette semaine et dans les jours qui viennent.  Avec cette méthode, finit l’hésitation, mes priorités sont claires et je sais exactement ce que je dois faire. Apprenez-en plus sur cette tactique dans la liste de tâches priorisée dans mon podcast de cette semaine.  Je parle de ce concept en détail et vous montre comment l’appliquer.  *Voici les principaux sujets abordés :*  * La nécessité d’avoir une todo list dans son système d’organisation  * Les 4 points de vue face aux listes de tâches  * L’importance de centraliser ses tâches  * La stratégie de la « master task list ».   * Le concept de la liste de tâches priorisée  --  *LIENS ET RESSOURCES MENTIONNÉES :*  * Rejoindre ma formation "Maitriser et optimiser son temps" pour apprendre à utiliser une liste de tâches priorisée  * Article : Les 7 grands bénéfices des listes de tâches  * Épisode #34 sur la gestion des urgences  * Le livre Getting Things Done de David Allen  *RETROUVEZ-MOI SUR :* ► Ma newsletter « Productif au quotidien »  ► Mon compte Instagram  ► Ma page Facebook  ► Mon profil LinkedIn  ► Ma chaîne YouTube
27 min
Être Soi : Entreprendre et Façonner sa vie
Être Soi : Entreprendre et Façonner sa vie
Kinoko
137. Pourquoi j'ai supprimé toutes mes offres pour n'en garder qu'une ?
Dans l'épisode 89, je te parlais de l'importance de savoir quand changer de direction pour son business. Ce nouvel épisode aura un peu le même goût : celui de changement. Celui où il faut parfois accepter qu'on ait besoin de faire table rase du passé pour avancer. Mais tu verras que ce n'est jamais vraiment perdu, au contraire, c'est une étape dans ton parcours d'entrepreneure. Aujourd'hui, je vais te raconter pourquoi j'ai décidé de supprimer toutes nos offres pour n'en garder qu'une seule. Pourquoi c'était si compliqué de tenir ce cap et ce que cela change de n'avoir qu'une seule offre, les avantages de n'avoir qu'une offre et ce que cela a changé dans notre business. RESSOURCES MENTIONNÉES: 🎧Épisode 134 - pourquoi tu dois être focus : https://kinoko.fr/focus.html 🎧Épisode 134 - quand changer la direction de ton business : https://kinoko.fr/changer-direction-business.html 🙌 Rejoins le Koven, l'endroit où les entrepreneures apprennent à gagner plus d'argent et ne plus vendre leur temps grâce à leur business en ligne : https://kinoko.fr/koven RETROUVE MOI SUR: ⚡Instagram: https://www.instagram.com/kinokojulie/ ⚡Youtube : https://www.youtube.com/user/boiteasucrerie/ ⚡Facebook: https://www.facebook.com/kinokojulie/ ⚡Twitter: https://twitter.com/KinokoJulie ENCORE PLUS DE CONTENUS SUR KINOKO : ➡️ Inscris toi à la Love Letter : https://kinokoo.lpages.co/jeudi-avec-julie/   See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
23 min
Le Panier
Le Panier
Big Bang Media by CosaVostra
#67 - Sodilog : Écueils opérationnels à éviter en scale-up pour rester maître à bord
“Parfois, nous jouons presque un rôle de gendarme en rappelant à l’ordre les risques du business à nos clients.” Jacques Masson, le nouvel invité du Panier, est le CEO de Sodilog, une solution qui propose aux entreprises de gérer leur portefeuille client ainsi que toute la logistique d’achat. L’objectif ? Permettre aux entreprises de se concentrer sur leur produit et rien d’autre ! Business familial créé par son père en 1986, Sodilog aide aujourd’hui plus de 60 marques — dont plusieurs sont passées sur Le Panier — et a réalisé plus de 80 millions de Chiffre d’Affaires. On a forcément beaucoup à en apprendre quand on fait du e-commerce. “Le B2B permet du volume, de l’exposition et les distributeurs jouent parfois le rôle de vitrines pour les marques.” Avec Laurent Kretz, fondateur de CosaVostra, ils reviennent sur la genèse de Sodilog qui, originellement, a été pensé pour Carrefour qui a finalement arrêté de travailler avec eux au début des années 2000. Depuis, ils ont repensé leur business modèle et proposent désormais un accompagnement unique à leurs différentes marques. Jacques livre également de nombreux conseils pour les marques e-commerce et notamment : # N’allez que dans des comptes où vous êtes certains d’être payés par la suite. Oui, l’inverse arrive (trop) fréquemment. # Vérifiez toujours la solvabilité de votre distributeur. # Participez à des salons. C’est un bon moyen de rencontrer de nouveaux distributeurs. # Le B2C c’est bien, mais le B2B aussi… et il ne faut pas le négliger. En moyenne, Jacques recommande d’être sur un ratio de 80% de B2B et 20% de B2C. # Choisissez bien vos distributeurs ! Des “distributeurs vitrines” comme les Galeries Lafayette peuvent être une bonne plus-value pour votre marque. # Faites toujours attention aux tarifs des douanes et du transport en amont. Renseignez-vous ! # Evitez de faire des accomptes à vos fournisseurs (oui, oui). # Définissez votre coefficient de marge avant même de lancer votre produit. # Restez le “maître à bord” autant que possible. Les levées de fond ne sont pas toujours essentielles (et on a trop tendance à l’oublier). Si vous appliquez toutes ces règles à la lettre, votre business devrait cartonner !   Ils ont également parlé d’anciens épisodes du Panier : #12 – Lunii : De 0 à 20 millions d’euros en 3 ans, une belle histoire d’hyper-croissance #29 – Shapeheart : Youtube, Amazon et influence : la recette pour optimiser son lancement #31 – Morphée : 500 000 € de vente dans les 2 premiers mois #33 – Les Mini Mondes : Comment vendre des jouets sur Linkedin ? #59 Lilie & Koh – Solopreneur : croissance douce et quête de liberté   Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez iTunes, par là si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify. Abonnez-vous également à la newsletter !
1 hr 8 min
Optimise ta vie (Le MorningNote Show)
Optimise ta vie (Le MorningNote Show)
Gianni Bergandi
463 - De la peur à la force : Ce qu'on veut vraiment dans la vie
Le MorningNote Show : Épisode n°463 - De la peur à la force : Ce qu'on veut vraiment dans la vie Télécharger en un clic toutes mes MorningNotes et s'abonner à mes mails privés : http://bit.ly/Contacts-prives Récemment, nous avons abordé ensemble une idée fondamentale : nos choix du quotidien sont inconsciemment dirigés par trois mécanismes de survie, trois menaces permanentes dans notre évolution : l'inconfort, l'insécurité, la non-appartenance. Au quotidien, nous agissons donc automatiquement pour : - ne pas se sentir trop inconfortable, - ne pas mettre en péril nos principales ressources, - ne pas passer pour un looser. Tout ce qui menacera notre sens du confort, de la sécurité ou notre image sera considéré comme un potentiel danger. Nous pouvons retenir les "3P" qui nous gouvernent au quotidien : protéger, plaire, prouver. Lorsqu'on se fixe des objectifs, on va donc naturellement être impacté par ces trois mécanismes de survie. Mais en ayant ces "3P" en ligne de mire, nous prenons alors très vite le risque de s'enfermer dans une vraie "rat-race" : nous nous adaptons toujours à plus de confort, de sécurité ou à de nouveaux statuts, et en voulons donc toujours plus... Il nous arrive souvent d'atteindre un objectif, et de toujours se sentir vide à l'intérieur. Pourquoi ? Parce que se fixer un objectif qui vise à plus de confort, de sécurité ou d'appartenance, c'est agir en fonction de nos peurs : on regarde dans le rétroviseur. Il n'y aucun sentiment d'accomplissement, juste de la survie. Or l'Homme est fait pour regarder devant, pas derrière. Regarde bien où sont placés les yeux des proies (un zèbre), et ceux des prédateurs (un tigre). L'Homme, aussi, a les yeux en plein milieu du visage : il est un prédateur, et non une proie. Il est fait pour aller de l'avant. Pour se créer une vie qui a infiniment plus de sens, nous devons identifier ce que nous voulons profondément au-delà de ces trois aspects. Nous voulons agir avec créativité, et non avec réactivité. L'idée aujourd'hui est de te présenter un modèle développé par Tripp Lanier. Un modèle qui nous aide à aller identifier ce qu'on veut vraiment, au-delà de nos trois composantes : confort, sécurité, appartenance. Un modèle qui nous fait passer d'une vision orientée vers la peur, à une vision orientée vers la force. Un modèle qui nous permettrait d'arrêter de se sentir piégé dans son quotidien, épuisé, isolé, ou anxieux, stressé. Un modèle basé sur le développement de quatre composantes : - La liberté, - La vivacité, - L'amour, - La paix. Lorsqu'on se fixe un objectif dans la vie, on pense à un résultat. Mais en réalité, ce qu'on recherche vraiment, c'est un ressenti, c'est l'expérience anticipée d'un tel résultat dans notre vie. Et lorsqu'on se concentre sur l'expérience souhaitée, on va au-delà de nos principales menaces. En général, cette expérience est toujours la résultante de ces quatre fameuses composantes : se sentir plus libre, plus vivant, plus aimé ou connecté aux autres, et plus tranquille, moins stressé, moins anxieux. On le développe dans cette vidéo. Ce modèle est vraiment clé, et m'a fait me poser énormément de questions ces derniers temps. Il nous offre un outil formidable pour aller chercher plus de sens au quotidien : plutôt que de rester bloqué à l'étape "je ne me sens pas accompli", on peut aller investiguer, et se demander si on pense manquer de liberté, de vivacité, d'amour ou de tranquillité, de paix intérieure... 🎥 Si tu préfères consommer ce contenu en video, je publie des videos sur youtube ici : http://bit.ly/ChaineYoutubeGB Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
14 min
Le Gratin par Pauline Laigneau
Le Gratin par Pauline Laigneau
Pauline Laigneau
Comment créer une stratégie commerciale digitale ?| #Leçon 63
Dans la leçon du jour, je suis avec Florie qui est à la tête d’une agence créative. Elle souffre énormément de la période actuelle puisqu’elle ne peut plus faire ses démarchages dans des salons professionnels comme elle avait l’habitude de le faire. Florie me pose alors la question suivante : « Comment opérer un repositionnement stratégique et commercial rapide sans pouvoir être présent sur des salons puisque ces derniers ne sont pas permis par les mesures gouvernementales actuelles ? Sans les salons, il est difficile pour moi d’offrir une vitrine physique à mes prospects et donc de les engager à la collaboration » En bref, comment réussir à complètement repenser sa stratégie commerciale pour arriver à démarcher des clients en digital alors qu’elle avait l’habitude de le faire en physique ? Une problématique qui, malheureusement, est d’actualité et servira j’espère à nombreux d’entre vous. Notes et références 1. La News du Gratin La News du Gratin est une mini newsletter pour vous nourrir en plus du podcast. C’est une newsletter très courte, à lire en 5mn top chrono de ce qui m’a marqué dans les dernières semaines : livres à lire, réflexions, applis à télécharger, citations, films ou documentaires à voir etc. Pour la recevoir, il n’y a qu’à s’abonner à la newsletter sur le blog du Gratin ! 2. Des conseils concrets sur ma chaîne YouTube Envie de lancer votre propre podcast ? De bénéficier de conseils sur quel matériel utiliser ? Ma nouvelle chaîne YouTube est faite pour vous ! 3. Contactez-moi !  Si le podcast vous plaît, le meilleur moyen de me le dire, ou de me faire vos feed-backs (et ce qui m’aide le plus à le faire connaître) c’est simplement de laisser un avis 5 étoiles ou un commentaire sur l’application iTunes. Ca m’aide vraiment, alors n’hésitez pas  Pour me poser des questions ou suivre mes tribulations c’est par ici : * Sur Instagram @paulinelaigneau * Sur LinkedIn @pauline laigneau * Sur Facebook * Sur Twitter @plaigneau
25 min
More episodes
Search
Clear search
Close search
Google apps
Main menu